UAE Dolphin Project – Dauphins sous surveillance

alt

Ne soyez pas surpris si un jour de beau temps vous aperceviez, depuis la plage ou un kayak, dans les eaux turquoises de la mer d’Arabie un ou plusieurs ailerons. Trois espèces de dauphins croisent régulièrement dans les eaux des EAU. Pourtant, nous ne savons pas grand-chose d’eux. Heureusement le UAE Dolphin Project vient combler cette lacune !


alt
Ada Natoli

C’est en constatant le manque d’informations scientifiques sur la population de dauphins des Emirats Arabes Unis qu’Ada Natoli, chercheuse en génétique des populations appliquée à la conservation des espèces et en particulier des dauphins et des baleines, eut l’idée de lancer le projet UAE Dolphin Project.

Pourquoi les dauphins ?

Comme les thons ou les requins, les dauphins sont au sommet de la chaîne alimentaire dans le milieu marin et sont des super-prédateurs. En cas de problème dans l’écosystème entraînant une diminution de la ressource alimentaire (pollution, surpêche, maladies etc.), ils sont immédiatement affectés et l’état de leurs populations est un excellent indicateur de la santé de l’environnement marin. Comme l’explique Ada, « entreprendre des initiatives de conservation des super-prédateurs permet de protéger l’ensemble de la chaine alimentaire et des espèces associées et bénéficie donc à l’ensemble de l’écosystème ».

alt

Mais point de conservation possible sans bases scientifiques préalables… Mieux connaître pour mieux protéger, tel pourrait être le credo du projet qui se distingue par 2 grands objectifs : caractériser scientifiquement les populations de dauphins et informer le public sur ces espèces et la nécessité de leur conservation.

Collecter des données scientifiques

Comment ? Grâce à vous, oui, vous qui habitez aux EAU car chacun d’entre nous peut contribuer à fournir de l’information en rapportant où et quand il ou elle a aperçu des dauphins. Nul besoin d’être un spécialiste en biologie marine, ni d’avoir un bateau, une mer lisse et un peu de patience suffisent pour espérer voir ces mammifères marins le long des côtes. Créé en décembre 2012, le site www.uaedolphinproject.org permet, entre autres, de saisir et collecter les renseignements (lieux, dates, photos ou vidéos). Ces informations sont absolument fondamentales pour identifier les zones dans lesquelles les animaux évoluent le plus fréquemment et même, dans certains cas, identifier des individus.
Des dauphins ont été ainsi repérés dans la Palm de Jumeirah, le long de JBR, près de Burj El Arab ou vers Sadiyaat Island et parfois dans des lieux plus inattendus comme le rapporte Ada donnant l’exemple d’un résident qui, au lieu du bateau-taxi qu’il attendait au bord de la Creek, a vu passer un dauphin !

Grâce au soutien de sponsors comme Duretti Boat Manufacturing fournissant, pour la durée de l’étude, un bateau et Dubai Marina Yacht Club offrant un emplacement pour ce dernier à la Marina , les travaux en mer ont pu commencer en octobre 2013.
Sur une zone s’étendant entre la Deira Palm et celle de Jebel Ali, Ada et ses volontaires recensent méthodiquement les dauphins afin d’évaluer, grâce aux statistiques, la taille de la population de ces cétacés dans la région et la fréquence des différentes espèces présentes : le Grand Dauphin du Pacifique, le Dauphin à Bosse du Pacifique et le Marsouin de Cuvier (qui ne possède pas de nageoire dorsale).

Ce travail est couplé avec de la photo-identification qui fournit des précisions notamment sur les ailerons (forme, taille, marques, couleur,…) et qui permet de reconnaître un dauphin parmi d’autres lors d’une prochaine observation.
Comme l’explique la directrice du projet «Toutes ces informations sont précieuses pour apprécier si les dauphins observés de la région sont résidents ou migrateurs et, sur le long terme, pour mieux comprendre leurs comportements sociaux ou évaluer leur durée de vie. ». Si évidemment nous les apprécions davantage lorsqu’ils sont vivants, les dauphins morts et échoués sur les côtes sont également une source précieuse de renseignements en tous genres : caractérisation des espèces sur le plan de la taxonomie ou de la génétique, régime alimentaire, taux de polluants dans les tissus, cause de la mort etc. A moyen terme, le UAE Dolphin Project espère d’ailleurs développer le réseau d’information sur les dauphins échoués.

Sensibiliser à la préservation des espèces

alt

L’ensemble des informations collectées et analysées fournira à terme le substrat pour des publications scientifiques dans des revues internationales spécialisées mais aussi, comme c’est déjà le cas, des éléments d’information pour attirer l’attention du public et des autorités sur la préservation des dauphins.
En effet, depuis 2013, l’équipe intervient dans les écoles et même certaines universités pour présenter les dauphins et leur environnement ainsi que sensibiliser les futures générations à la préservation des écosystèmes.
Inutile donc de vous étonner si, après avoir assisté à l’une des interventions d’Ada dans son école, votre enfant vous demande de renoncer définitivement aux sacs plastiques distribués dans les supermarchés et dont l’ingestion est souvent fatale aux dauphins !
Le UAE Dolphin Project mène également diverses actions de communication et de sensibilisation au travers d’événements comme par exemple le Dubai Marine & Heritage Festival, le International Dubai Boat Show ou la National Day Boat Parade en 2013 pendant laquelle vous avez peut-être aperçu le bateau du projet déguisé en dauphin ou participé au concours « Dessine un dauphin ».
L’un des souhaits d’Ada Natoli est que « le UAE Dolphin Project puisse être identifié comme la première étape vers la reconnaissance d’un champ d’activité pouvant fournir des emplois ».

Comment aider UAE Dolphin Project ?

Le UAE Dolphin Project est un projet ambitieux et une initiative personnelle à but non-lucratif, mené dans son intégralité par des bénévoles passionnés.
Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues et particulièrement celles contribuant au repérage des dauphins. Si vous en apercevez, communiquez ces informations sur le website, si possible avec vidéos ou photos, sachant comme le dit Ada que « Même une photo floue peut donner de l’information ! ».
Cerise sur le gâteau, si votre témoignage permet d’identifier un animal, vous aurez peut-être la possibilité de lui choisir son nom ! Si vous souhaitez vous impliquer davantage, n’hésitez pas à contacter l’équipe du projet par mail (sighting@uaedolphinproject.org) ou à les suivre sur facebook.

alt

A noter ! UAE Dolphin Project sera présent au prochain Dubai Marine & Heritage Festival ce mois de Février.

Sylvie Aymes

Test biographie

Vous aimerez aussi