Retour d’une expat à Paris pour les vacances

Chroniqueuse pour la rédaction du magazine dubai madame à Dubaï, en mission personnelle, Mathilde nous livre le billet d’humeur de ses premières impressions à son retour à Paris pour les vacances.

« En avril ne te découvre pas d’un fil ». D’où vient ce proverbe exaspérant ! Si j’avais su…

Jour 1 : lundi 29 mars 2010

« On adore que Dieu » me disait ma grand-mère…

Pourtant j’ai adoré… Adoré renouer avec la sensation oubliée de rentrer dans un bain brulant les pieds glacés. J’ai adoré quand ces mêmes pieds ajoutant du bout des orteils de l’eau chaude déclenchent le petit bruit de flamme du chauffe eau. J’ai adoré en plongeant la tête sous l’eau découvrir que la lumière était belle dans cette boule de papier rose au plafond loin des néons de ma salle de bain… J’ai adoré tester tous les produits bio de ma sœur amande, olive, pour les cheveux, le corps… J’ai adoré ce premier bain après ma nuit blanche dans l’avion. J’ai détesté en sortir… J’étais gelée.

Puis super en retard, moisie de l’eau du bain habiller les quatre enfants toute seule… Mais j’ai craqué quand ma fille m’a demandée pourquoi on mettait des bottes. J’ai craqué dans l’autre sens avec la poussette qui ne rentrait pas dans l’ascenseur.
J’ai tout oublié !

J’ai adoré que mes enfants me demandent des macarons au chocolat parce qu’eux se souviennent des bonnes choses ! Et quand j’ai dévoré le ventre plein de souvenirs la paille feuilletée fourrée de confiture que je partageais avec ma grand-mère… J’ai adoré.

Pas oublié en passant devant l’école que ma fille de 8 ans était entrée ici en lilliputienne de petite section de maternelle et les maîtresses ne nous avaient pas oubliées ! On a pris plein de photos pour faire bisquer nos maîtresses anglaises de Dubaï.

C’était une bonne journée.

Jour 2 : mardi 30 mars 2010

Je n’ai pas aimé mes cheveux roux à Paris ! Dingue, à Dubai ils étaient blonds au soleil, mais dans la grisaille si si je suis rousse ! Rousse à la Nicole Kidmann j’ai vendu l’idée à mon mari qui a l’air d’en être p.e.r.s.u.a.d.é, resté lui à Dubaï le blond. J’ai préféré anticiper au cas où le roux persisterait à mon retour. Heureusement Christophe Nicolas (CNB) arrive à Dubaï, je vire mon ex-coiffeur dès que je rentre !
Aimé qu’on me regarde dans la rue ! Même si je suis d’une autre couleur. Aimé acheter des fleurs (les minis hortensias et minis orchidées de « Fleurs, Fruits, Feuillages » qui a poussé à l’angle de la rue de Monceau et de la rue du faubourg Saint-Honoré en mon absence)… En marchant… Aimé que Jour les salades ouvrent à deux pas des Ternes dans la même rue. C’est peut-être pour ça qu’on me regarde, j’ai l’air heureuse !

Extrême bonheur de voir mes amies les unes après les autres se confondre d’excuses de partir le week-end de Pâques. Mon voyage n’était pas prévu. Mais  si si il l’était c’était une ruse et je regarde Paris se vider et m’appartenir sans obligation, ni crises politiques amicales et familiales à gérer avec un bonheur infini et le plaisir de me dire que j’ai grandi enfin après deux années loin : je sais leur mentir à eux les tyrannosaures qui nous attendent de pied ferme sur le sol français dès notre retour !
Ma mère m’accueille en trouvant riidiicule d’avoir deux valises pour 10 jours mais en fait elle ferait une crise de nerfs si elle savait que j’ai prévu de faire un shopping de dingue à Paris et qu’en fait mes valises sont vides… Heureusement elle part aussi pour le week-end de Pâques. Paris m’appartient.

Il faut vite que j’en profite mon mari me chante déjà Mathilde est revenue… puisque te r’vla ! Tralala c’est pas gagné le retour…

C’était une super journée.

Mathilde
 

Mathilde

Vous aimerez aussi