Patty Gay nous livre ses secrets: cultiver ses propres fruits et légumes… à Dubai

alt En quelques mois seulement, Patty est devenue un personnage incontournable de la scène culinaire et du développement durable à Dubai. La passion qu’elle voue au jardinage s’est transformée aujourd’hui en une véritable philosophie de vie, qu’elle se fait un plaisir de partager avec les siens et tous ceux, de plus en plus nombreux, qui font appel à ses lumières via, notamment , son blog et sa présence auprès de DubaiEye. Alors, faire pousser ses propres fruits et légumes dans le désert de Dubai c’est possible? Rencontre avec une passionnée au bonheur communicatif. alt Bonjour Patty, dites-nous un peu qui vous êtes, quel est votre parcours? Je suis franco philippine, mariée à Thierry, de St. Etienne. Quand je suis arrivée à Dubai en 1991 je travaillais comme secrétaire du Département F&B de l’Aviation Club. Avec le recul, je me rends compte à quel point cette expérience dans l’industrie de l’alimentaire a forgé qui je suis aujourd’hui. Après cette expérience en F&B , j’ai eu la chance de travailler dans le Marketing, ce qui m’a permis de découvrir et de developper mon coté créatif. Puis nous avons dû partir pour Casablanca où mon mari avait été muté. Notre fille Isabela est née là-bas, et du haut de ses 2-3 ans, elle disait à tout le monde qu’elle était moitié marocaine, moitié française et moitié philippine! Nous avons exploré cette partie du monde et nous sommes immergés dans une nouvelle culture, avons rencontré des gens merveilleux et… découvert ce qui allait devenir l’une de mes cuisines favorites. J’en ai aussi profité pour ajouter à ma collection croissante de livres de cuisine! 3 ans plus tard, en 2005, nous sommes revenus à Dubai où je me suis retrouvée confrontée à la difficulté de jongler entre un job à temps complet, mon statut de maman d’un jeune enfant (culpabilisant de travailler) et celui d’être l’épouse d’un business man souvent en voyage… j’admire celles qui y arrivent mais pour moi cette période ne fut pas parmi les meilleures… J’ai dû arrêter de travailler, moi qui ne connaissait que ça… Et pour ne pas sombrer dans l’ennui et la déprime je me suis lancée dans l’exploration de ma créativité à travers la peinture sur céramique, la confection de panier cadeaux, la couture… et je suis tellement reconnaissante à mon mari de m’avoir soutenue et d’avoir cru en moi à cette époque en particulier. En 2009 j’ai lancé ma marque de sacoches pour sac, « Drop-It* », dont le succès immédiat m’a permis de monter ma propre compagnie assez rapidement: Good Ideas. Ça a très fonctionné et Drop-It est maintenant une marque bien établie, on vend en ligne et dans quelques boutiques à Dubai. En parallèle je me suis découvert une autre passion qui se développe incroyablement bien: le jardinage, à Dubai! Comment devient-on une experte en potager à Dubai? Comment avez-vous appris? Qui vous inspire? Je suis entourée de femmes qui m’inspirent. Ma mère a la main verte! Nous n’avons pas de jardin aux Philippines mais une petite terrasse où elle fait pousser les plantes et fleurs les plus magnifiques. Mes beaux-parents en France ont un jardin qui contient un potager et des arbres fruitiers. J’ai appris les bases en lisant, en demandant aux personnes qui s’y connaissaient déjà et aussi beaucoup de mes propres expériences et échecs! Il y a beaucoup à experimenter. Par exemple, j’aimerai ajouter des plantes avec lesquelles je n’ai encore jamais travaillé comme le chou frisé, les betteraves, l’ananas etc. J’ai hâte que la saison recommence, et en attendant je me cultive sur le sujet! alt Pourquoi vouloir absolument faire pousser ses propres fruits et légumes dans un pays qui à priori est loin de s’y prêter? S’il est vrai que j’aime la beauté d’un jardin, je n’y ai jamais eu une participation active, car comme beaucoup d’expats, j’ai un jardinier qui le fait très bien. Au début aussi, je pensais qu’il était tellement plus facile et financièrement intéressant d’acheter ses propres aromates… ça ne coûte que 0,90 AED après tout! Mais maintenant j’ai une autre approche. J’adore cuisiner** et peu à peu je me suis dit que ce serait génial si je pouvais utiliser des ingrédients au summum du frais, et accessibles à tout moment. Qu’est ce que vous faites pousser dans votre potager? J’ai essayé pas mal de choses et là où je réussi le mieux c’est avec le basilic, le persil, le thym, la coriandre, les oignons, le gingembre, l’aneth, la citronelle, le romarin, la menthe, le piment, les tomates, la roquette, le concombre, les fraises, les bananes, la papaye, la laitue, les radis, l’oranger, l’ail. J’ai tendance à planter les fruits et légumes dont je me sers le plus en cuisine. Le meilleur mois pour planter à Dubai est septembre, à condition de garder ses semis et plants à l’ombre car il fait encore chaud à cette époque. On peut profiter du potager pendant 9 bons mois, ce qui est plutôt pas mal dans un pays désertique! Certains aromates survivent même aux chauds mois de l’été comme le romarin, le piment et la banane. alt Quels sont les bénéfices de faire pousser ses propres fruits, légumes et aromates? Il y en a beaucoup! Pour commencer, on est sûrs qu’ils sont « clean » et bios. Ils sentent le produits de la terre comme nuls autres, et votre cuisine n’en est que plus savoureuse. On n’a plus à conduire jusqu’au supermarché où on était d’ailleurs souvent obligés d’acheter en trop grande quantité par rapport à nos besoins et où on se retrouvait à gâcher beaucoup. J’aime aussi le fait de partager mes récoltes avec mes amis et mes voisins. Toute ma famille s’investit, Isabela m’aide à planter, Thierry, lui, aime le temps de la récolte. Et par dessus tout, on se rapproche de la nature, on la sent de tous nos sens, on la vit, et c’est un superbe moyen de se relaxer… La joie de voir mes plantes pousser et de les utiliser dans ma cuisine me pousse à apprendre d’avantage et à continuer à developper ce nouveau hobby. Quand je suis stressée et que je sature, je vais faire un tour au jardin et ça m’apaise immédiatement. On dit que jardiner revient moins cher qu’une séance chez le psy et qu’en plus tu t’en nourris la tête et le corps! alt Pourquoi pensez-vous que faire pousser son propre potager est devenu si populaire ces dernières années? Internet y joue pour beaucoup. Grâce à lui les informations sont en immédiatement accessibles et gratuites. D’un seul coup, on a la possibilité de s’éduquer tout seul. En un click on apprend à faire pousser du chou frisé, à le cuisiner, quelles sont ses vertus pour la santé etc. Il y a un bon nombre de campagnes à large échelle sur les bénéfices d’une alimentation saine aussi donc on devient de plus en plus sensibles à notre hygiène de vie mais aussi conscients de notre impact sur l’environment. Notre plus vaste connaissance nous mène à mieux apprécier et mieux comprendre, avec pour résultat le fait que les gens veuillent être plus actifs dans les processus liés à la santé dans sa globalité. Comment commencer à faire pousser ses propres fruits, légumes et aromates? C’est facile. Commencez sur une petite surface et par le plus simple. Jardiner demande beaucoup de patience mais si vous commencez du bon pied, vous allez réussir et y prendre plaisir. Pas à pas on arrive à faire pousser, à avoir des récoltes et ça motive à continuer. Allez dans votre pépinière la plus proche, prenez un sac de terreau, quelques aromates et de gros pots pour les replanter. Il existe toute une variété d’aromates parmi lesquels choisir, selon ce que vous aimez manger. Vous pouvez aussi replanter un oignon de votre cuisine, un oignon bien mûr qui aura commencé à germer … plantez les germes en haut et en dehors de la terre, arrosez et vous aurez des pousses en une semaine! Tout ce dont vous avez besoin c’est un petit espace exposé à la lumière naturelle et abrité du vent. Jardiner est un plaisir simple qui apporte de la joie pure. Où acheter son nécéssaire? À Dubai, je conseille Warsan, sur Dubai Academic City Rd. Ils proposent une belle variété de plants sains et pour moins cher qu’ailleurs. Pour l’équipement j’aime aller chez Tchibo. Pour les graines, Warsan ou Carrefour, sinon je les ramène avec moi de France. Dubai Garden Centre a une belle sélection de terreau et nutriments bio. alt Vous avez des projets liés au jardinage? Oh oui! Je travaille sur les plans d’un jardin potager à développement durable pour une grande académie culinaire à Dubai (chuuuut)… Et aussi sur un projet pour lequel je suis hyper enthousiaste et qui célèbrera la diversité culturelle à travers la cuisine… à suivre.… Une recette produite à partir de votre potager et que vous aimeriez partager avec nous? C’est mon sujet préféré! Il y a des tonnes de choses que j’aimerai partager avec vous… mais là tout de suite, en regardant mon potager je pense à un plat que j’adore et dont les ingrédients en sont principalement issus : une recette très simple, versatile, rapide à préparer et saine qu’on peut manger froide ou chaude, en accompagnement de poisson ou de viande, sur une salade ou seule… Un plat de carottes et pommes de terre grillées. Il vous faut: 3 carottes moyennes découpées en rondelles d’environ 4cm 8 pomme de terre moyennes non épluchées, découpées en quartiers d’à peu près la même taille que les rondelles de carottes 2 oignons rouges de taille moyenne coupés en quartiers. 1 poignée de thym, de persil et de romarin fraichement cueillis 60ml d’eau 60ml d’huile d’olive vierge du gros sel du poivre fraichement moulu Préchauffez votre four à 220 degrés. Placez tous les ingrédients dans un plat allant au four et mélangez Faites cuire pendant 45 minutes. Arrosez à mi-cuisson et si c’est trop sec, ajoutez un peu d’eau. C’est prêt! Pour en savoir plus sur la façon de cultiver son potager à Dubai, Patty vous accueille sur son blog réalisé en partenariat avec la chaine DubaiEye, dans le cadre de leur campagne “Grow Your Own”. Ce projet encourage la communauté vivant aux Émirats à consommer bio, à s’inscrire dans une démarche de développement durable et à avoir une vie plus saine: http://dubaieye1038.com/grow-your-own-patty/ Pour plus de recettes: Allrecipes.com Instagram pour des news et des recettes toutes fraiches: #pattygaydubai * http://gulfnews.com/life-style/people/hitting-the-bull-s-eye-1.26109 ** En 2012 Patty voit son amour de la cuisine récompensé lorsqu’elle gagne le concours de cuisine organisé par the International Fine Food Festival, au Meydan Hotel: à voir en vidéo, ici
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Vous aimerez aussi