Où habiter à Dubai ? Notre dernier volet

Premiers pas dans la ville, les questions se bousculent et la première est de savoir où il faut habiter ? Preuve en est : nous déménageons souvent après la première année car c’est en tâtonnant que peu à peu nous installons notre nouvelle vie. Les critères sont différents pour chacun : proximité de l’école ou du bureau, choisir d’être au centre de la ville ou de rêver du bord de mer, coup de foudre pour une maison, villa seule ou en compound ? Ne jamais dire jamais… La rédaction vous propose de rencontrer, à travers une galerie de portraits, des femmes qui comme vous ont dû faire leurs premiers pas à Dubai ; mais c’était il y a plus longtemps. Elles ont choisi et nous confient pourquoi elles aiment leur quartier… Alors faites le tri sans oublier vos priorités ! Vous rencontrerez ici sûrement une femme qui vous ressemble. Et qui sait peut-être ? Si vous êtes déjà installées à Dubai cet article vous donnera envie de déménager… c’est aussi un joli projet ! Bonne visite et bienvenue ! Enquête réalisée par Maude Verliac. Pour ce dernier volet, Dubai Madame vous emmène vers des quartiers un peu en retrait et où le calme et l’esprit familial semblent être les atouts majeurs : Sharjah, Mirdif et Motor City. Sharjah, Nathalie, 2 enfants. Pourquoi habiter Sharjah ? Mais pour les soirées  d’enfer…les copines trop top…les magasins si classes… Non sérieusement nous sommes venus nous installer sur Sharjah pour être à proximité de l’école et aussi par rapport au prix du loyer qui était plus abordable à cette époque  sur cette partie des Emirats! Pourquoi être restés sur Sharjah lors de la baisse des loyers à Dubai ? Tout d’abord pour ma maison qui est une maison typique émirienne avec un grand terrain, une cuisine à l’extérieur et de très grandes pièces pour un prix imbattable dans un quartier résidentiel. Nos voisins font même partie de la famille royale de Sharjah, les Al Quassimi  et puis nous avons un quartier tellement verdoyant!! Aussi et surtout  nous sommes restés pour mon mari qui en habitant ici redécouvre la possibilité de parler sa langue maternelle, l’arabe, avec nos voisins que nous rencontrons de temps en temps chez eux et enfin bien sûr pour favoriser et imprégner mes enfants de cette culture si différente. Il y a aussi pas mal de choses à faire à Sharjah: il ne faut pas oublier qu’il s’agit de la capitale culturelle des émirats d’où de nombreuses expositions chaque année: book fair, le festival des lumières… Il y a de nombreux musées à visiter comme le Musée d’Arts Islamiques, Sharjah Heritage Museum, Art Museum etc. Pour les enfants il y a Desert Park avec tous les animaux existants dans la péninsule arabique (très belle visite pour les petits). On adore également les ballades le soir et se faire un resto dans le quartier de la corniche très animé le weekend. Et puis il ne faut pas oublier al Quasba. On peut s’y promener, y prendre un verre (sans alcool), s’y balader en dhow… Voilà typique et véridique : au moment où j’écrivais ces lignes 4 jeunes hommes habillés à la locale sont venus sonner à la maison pour récupérer leur aigle « échoué » dans mon jardin!!! Ils ont été très surpris de voir une femme non voilée et très gênés lorsque je leur ai proposé d’entrer pour le récupérer et oui c’est ça Sharjah!!!! Mirdif : Sandrine, 2 enfants de 15 et 12 ans. Je suis passée d’un appartement de Barsha à un compound dans Mirdif il y a 4 ans. Je connaissais déjà Mirdif de part mes amis que je venais visiter régulièrement et à chaque fois je me sentais apaisée par l’atmosphère qui y régnait. Mirdif est  pour moi  un village frontalier où chacun rentre du travail ou d’ailleurs en laissant derrière soit les aléas d’une journée en ville. A commencer  par le centre : Uptown Mirdif , un aménagement de magasins pour  le quotidien, ses cafés en terrasse et sa place centrale constamment remplie d’enfants de tous les âges. C’est le quartier idéal pour les familles avec ses maisons individuelles de tous genres à des prix raisonnables. Mirdif est divisé en plusieurs ilots où tout le monde vit dans un esprit d’une communauté aux multiples frontières. La bonne humeur et la joie de vivre sont toujours au rendez-vous avec ses sportifs matinaux et nocturnes, ses enfants en bicyclette, ses fidèles  promeneurs du soir, ses défilés de chiens accompagnés de leur maitre. Il faut dire que Mirdif est d’autant plus apprécié depuis l’ouverture de Mirdif City Center ce qui est très positif d’un coté …mais un peu moins de l’autre dans le sens où l’attraction de cet énorme centre a comme déjà enlevé un peu de son charme à notre petit village. Motor City, Carina, bientôt maman. Pourquoi vivre à Motor City? Au tout début parce que c’était plus pratique, mon mari travaillant à l’autodrome. Et puis nous avons fait le choix de rester : on vit au calme, du coté désert, tout ça à seulement 15 minutes de la ville bruyante! On est vraiment gâté : on peut avoir un café ou aller au supermarché pour une course de dernière minute sans avoir besoin de la voiture et ça, ça compte pour beaucoup dans notre choix. Et finalement avec la famille qui s’agrandit le fait d’être entourés de verdure et des parcs disséminés un peu partout à travers le quartier est vraiment un gros avantage pour qui veut vivre des instants tranquilles et relaxants.      
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Vous aimerez aussi