Micro-trottoir : La vie après Dubaï … à Paris

alt

Dubai + 2 ans, Emmanuelle, mariée, 4 enfants


Il est toujours sage de regarder en avant, mais il est difficile de regarder plus loin qu’on ne peut voir. Winston Churchill

Après Dubai, partir ailleurs encore ou rentrer chez soi, la démarche n’est pas la même, mais quelle est la plus difficile ?

Rentrer… à PARIS ou ailleurs en FRANCE… Peut-être faudra t-il aborder sa ville comme une ville nouvelle pour ne pas avoir le sentiment d’un retour en arrière…

De nouvelles destinations : BUCAREST, MOSCOU, TOKYO, MIAMI, BRUXELLES, LA JORDANIE… Nouvelle ville, nouvelle vie .

Dubaimadame.com enquête , quelques expériences à partager pour se préparer au meilleur ou pour s’armer face à ces changements qui ne sont pas rien dans nos vies !

Puisez quelques astuces de ces témoignages, mais vous ne saurez pas tout avant de vivre votre propre aventure !


Rentrer chez soi, dans sa ville, ou ailleurs… Dubai + 2 ans, Emmanuelle, mariée, 4 enfants…

Emmanuelle:
« La vie après Dubaï on se dit comment ce sera possible !
surtout quand un week-end « on-lache-tout-on-part-dans-le-désert » devient un centre de gestion des flux école, saxo, scout, tennis, soirée, piano, natation,
quand une école épanouissante qui laisse du temps pour le sport, devient une machine à enfants stressés qui engloutissent un gouter avant 2 heures de travail,
quand la gentille dame douce qui prépare les dîners et nettoie la maison devient une mère de famille hystérique qui ouvre son paquet Picard de poêlée forestière en hurlant car elle a passé 2 heures à refaire des familles de chaussettes,
quand les dîners spontanés deviennent des événements « doodle.com » programmés 2 mois à l’avance,
quand son mari sur le point de surpasser kelly slater se voit flanqué d’un velib’ comme seule machine de sport,
quand tout simplement les bottes et le manteau ne sont plus seulement un accessoire qu’on rêve de porter quand par extraordinaire on descend à 13 degrès, mais l’objet d’un dilemme pour savoir quelle paire sur les 12 on mettra aujourd’hui.
Mais pourtant nous sommes heureux dans notre nouvelle vie de parisiens. Heureux d’avoir retrouvé nos familles, première grande motivation du retour, nos amis, 2ème grande motivation, heureux de voir que nos enfants ne souffrent pas et sont ravis d’une liberté nouvelle, heureux d’un brin de culture supplémentaire (heureusement que les expositions et les salles de concert sont là pour nous protéger de la pluie), heureux des couleurs du printemps et de l’automne, des cueillettes de champignons, des grandes marches en forêt, heureux de refaire du ski et de pêcher des gobies en méditerranée…bref, ce que l’on croyait impossible, là où nous pensions ne jamais nous remettre de l’absence de nos amis et du soleil, nous avons réussi car finalement : la différence fait l’intérêt
.
« 

Une enquête réalisée par Maude Verliac

À Dubai.
Vous êtes restés à Dubai combien d’années ? Dans quel quartier ?


Pure Jumeirah Jane, je suis passée en 6 ans de Jumeirah 2 à Jumeirah 3 pour finir dans ce qu’un ami bien inspiré a appelé le fameux VVF, où nous avons construit de belles amitiés de voisinage.

Le weekend à Dubai pour vous c’était…

Des vrais weekends de 2 jours et demi, désert ou plage… sorte de chose dont on se dit maintenant, avec nos misérables dimanches après-midi en famille, que c’était le bon temps.

5 mots pour définir votre réaction quand vous avez su que Dubai c’était fini…

Notre Choix Dur Mais Assumé

Votre soirée de départ…

2011, un grand cru de départ. Nous étions 6ème en liste d’attente, le temps de bien pleurer pour chacun et à notre tour de vivre une émotion unique – au DOSC – un grand moment de chaleur (dans tous les sens du terme !!)

Dans l’avion, rire, larmes, c’était comment ?

Un grand vide. La sensation d’une page qui se tourne. Tout à fait différent du départ de Paris où l’on savait qu’on reviendrait un jour.

Un objet qui vous rappelle Dubai et que vous garderez toujours …

Un ? Non tout. Tout ce qui est estampillé Dubai je garde (déjà que je ne suis pas une jeteuse naturelle) : le volant en moumoute du land cruiser en passant par le foulard vestige de mes 40 ans organisés dans une yourte mongole par ma chère voisine … à Dubai !!!
Il y en a dans tous mes placards des souvenirs

En un mot, pour vous Dubai ça a été…

!!! la fête !!!

alt
16ème arrondissement de Paris

Votre nouvelle vie.

Belle aussi. Différente. Moins festive moins ensoleillée mais riche de culture, de promenades à pied, d’événements parisiens.

Maintenant vous habitez… Depuis ?

Retour aux sources depuis 2 ans. La grosse aventure du retour dans le 16ème arrondissement de Paris. Presque comme si on ne l’avait pas quitté.

Dans cette nouvelle vie, ce que vous préférez c’est…
alt

Le Velib’

Comment se passait une journée typique aux Émirats?

De genre de celles que l’on ne peut décrire. Des journées archi remplies mais dont il est difficile de faire un résumé à son mari quand il rentre le soir.

Et maintenant?

Velib’ –boulot-dodo
Ce qui reste en commun universellement (comme à Dubai, Paris, Tokyo, Bruxelles, Aman etc…) : faire tourner la maison, faire faire les devoirs aux enfants, organiser une vie sociale, rester encore un peu taxi driver.

La première chose que vous ayez faite en arrivant sur votre nouvelle destination/rentrant en France

Comme tous les étés : faire un plein d’essence en cachette (la peur d’avoir oublié comment on met le pistolet dans le réservoir…)

Votre couple/ vos enfants/ votre famille, comment vivez-vous ensemble ces changements ?

Le déménagement est paraît-il une des premières sources de traumatisme. Notre troisième,7 ans, en a fait les frais. Un cataclysme ! Et puis après 3 mois et maintenant presque 2 ans, tout va bien. Un mari très présent et des dîners en famille presque tous les soirs (sans maid pour préparer et faire dîner les enfants en avance voilà ce qui arrive …)

Votre nouvelle occupation… (pro, hobby etc)

Ce que j’aime à Paris c’est le côté anonyme de notre vie. Mais ce n’est pas forcément le cas pour tout le monde. Il y a beaucoup de pauvreté et de solitude. Salariée d’une grosse ONG, je milite pour l’aide de proximité, la rencontre des gens seuls. Je dirige une vaste étude nationale sur le délitement des liens sociaux. Une façon de me dire que je sers à quelque chose.

Les Émirats vous manquent pour…

Nos amis et le désert (hélas 2 choses éphémères dans ce pays d’expatriés… heureusement certains amis semblent vouloir y rester pour longtemps et l’on retrouvera ailleurs, et le désert résistera peut être à la ville).

Ce qui ne vous manque pas du tout…

Le mois d’août (que je n’ai jamais connu d’ailleurs !)

alt
Un anniversaire à Dubai…
alt
… la même chose, un an plus tard à Paris

Vous avez réalisé que vous aviez vécu trop longtemps à Dubai quand…

Mon fils m’a demandé un hummer limousine pour ses 7 ans « ben quoi ? »

Vous avez renoué avec …

La famille : un grand bonheur retrouvé (plus que renoué d’ailleurs).

En quelques mots, vos astuces et conseils pour réussir un nouveau départ après Dubai

Se nourrir de témoignages qui disent que ce sera horrible et même pire après Dubai : finalement on est agréablement surpris !

Plus de micro trottoir « la vie après Dubai » :
À Aix en Provence
À Bucarest
À Moscou puis Marseille
À Madrid

Maude Verliac

Test biographie

Vous aimerez aussi