Mélanie Martini-Mareel : un nouveau visage à la tête de l’Alliance Française de Dubai !

Poumon de la communauté francophone de Dubai, l’Alliance Française – organisme ayant pour vocation de faire rayonner la langue française et sa culture à l’étranger – a accueilli en septembre dernier sa nouvelle directrice, Mélanie Martini-Mareel. 
Nous l’avons rencontré afin qu’elle partage son rapport d’étonnement après ces premiers mois passés à Dubai ainsi que les défis qu’elle souhaite relever durant son mandat. 
 
Un parcours sous le signe de la culture
Mélanie Martini-Mareel a conduit, pendant 4 ans  une mission de promotion de la langue et de la culture française à l’Institut Français de Bandung en Indonésie. Un pays qui lui tient d’ailleurs particulièrement à cœur puisque c’est au sein du Centre Culturel de Yogyakarta qu’elle a forgé sa première expérience professionnelle dans le cadre de son V.I.A (Volontariat International en Administration). Elle a également marqué de son empreinte la culture de la région des Hauts-de-France, notamment en tant qu’administratrice de la Piscine (Musée d’art et d’industrie André Diligent) de Roubaix.
 
Ses premières impressions sur Dubai
Cette jeune quadra a finalement posé ses valises avec sa famille à Dubai début septembre afin de poursuivre le travail effectué par l’Alliance Française et d’en promouvoir son rayonnement : « L’Alliance Française de Dubai fait partie des 20 plus beaux établissements au monde. Ce poste est un vrai défi pour moi car je dois être à la hauteur à la fois de l’équipe qui est très impliquée et des attentes d’un public exigeant ! » nous avoue-t-elle. 
 
Elle évoque également l’extrême francophilie de cette ville monde ainsi que le dynamisme et la solidarité de la communauté francophone dans tous les domaines : « Le fait de venir d’Indonésie a beaucoup marqué mon regard parce que je venais d’un pays peu francophile et francophone.  Cela a été un choc pour moi de parler français du matin au soir ». 
 
Mélanie Martini-Mareel nous confie également avoir découvert pour son plus grand plaisir un réseau très solidaire et très différent de son expérience indonésienne. La proximité avec le French Business Council, les rencontres fréquentes avec les proviseurs des différents lycées français et avec le Consulat Général de France à Dubai permettent de développer un terreau propice à une véritable synergie entre les différentes organisations et travailler plus efficacement à la promotion de la culture française dans l’Emirat.
 
Son seul regret est de ne pas encore avoir eu le temps de se plonger dans la culture locale. « Je sens que Dubai est une ville très ouverte, très simple. Mais pour le moment, je n’ai pas eu le temps d’aller « creuser » le sol et de mieux comprendre ce pays ». Un objectif qu’elle s’est fixée pour les prochains mois, notamment en allant à la rencontre du public émirien avec l’Alliance Française.
 
L’Alliance Française : faire dialoguer les communautés
« L’Alliance Française est avant tout constituée de son équipe et elle fonctionne très bien. Je souhaite peut-être travailler sur des choses qui me tiennent à cœur en allant notamment à la rencontre de publics que nous ne connaissons pas ». L’ambition de Mélanie Martini-Mareel est ainsi de réunir l’ensemble des publics (apprenants, usagers de la médiathèque, etc.) de l’Alliance Française afin d’échanger mais aussi de s’appuyer sur les différentes communautés francophones de Dubai pour approcher de nouveaux publics francophiles, notamment les émiriens. « Nous réfléchissons à travailler davantage avec des artistes émiriens dans la galerie mais également avec différentes institutions du pays afin de pouvoir mieux connaître leur culture et inversement. Le niveau de francophilie des émiriens est incroyable qu’ils parlent français ou non. Ce sont à la fois des personnes généreuses dans leur manière d’être et discrètes. A nous d’aller à la rencontre de notre pays hôte ».
 
Les grands projets prévus en 2020
Afin de rassembler le plus grand nombre, l’Alliance Française de Dubai organisera des Open day tout au long de l’année. Ces journées seront l’occasion de proposer diverses activités et animations pour tous. D’autres grands chantiers vont voir le jour ou être amorcés en 2020 afin de compléter l’offre de service de l’Alliance Française et contribuer au rayonnement de l’établissement : 
 
1- En interne, les équipes de l’Alliance Française souhaitent s’inscrire dans une démarche qualité en faisant certifier par un organisme extérieur l’ensemble des services proposés pour en assurer à la fois la qualité mais également l’améliorer quand cela est nécessaire.
 
2- Un des grands chantiers qui devrait être amorcé dès le milieu de l’année 2020, est l’Alliance Verte. Ce projet de grande envergure a pour objectif de positionner l’Alliance Française de Dubai en tant qu’ambassadeur dans la lutte contre le changement climatique dans l’Emirat, un lieu de ressource et d’information autour du développement durable avec une communauté francophone active sur le sujet. « Ce projet va irriguer toute notre programmation à travers des conférences, des débats mais également la diffusion de documentaires à destination de l’ensemble de nos publics (enfants, apprenants, chefs d’entreprise, etc.). Nous allons en parallèle travailler en interne sur notre impact sur l’environnement, notamment sur la réduction de notre consommation d’énergie. » nous explique Mélanie Martini-Mareel. 
 
3- Une des grandes nouveautés de ce début d’année est le lancement d’une Micro-Folie au sein du théâtre de l’Alliance Française de Dubai dès le 18 janvier. Conçue par l’établissement de la Villette à Paris et soutenu par le Ministère de la culture, une Micro-Folie est un musée numérique HD regroupant 1 200 œuvres qui proviennent de 12 établissements culturels français* de renom. Déjà déployée dans 200 villes en France, pour démocratiser et diffuser la culture sur les territoires éloignés, « l’Alliance Française de Dubai sera la dixième institution à l’étranger à l’accueillir. Le musée numérique va permettre aux dubaïotes d’avoir accès aux trésors des musées français et de la création à 6 000 km de la France ». 
 
 
Le musée numérique sera ouvert tous les samedis après-midi en visite libre. L’Alliance Française de Dubai proposera également des visites commentées (en français, anglais et arabe) et accessibles à différents publics : adultes, élèves des écoles françaises mais aussi anglophones, … De nouvelles collections viendront enrichir régulièrement les 1 200 premières œuvres. Pour connaître la programmation et les différentes formules de visite de la Micro-folie de Dubai, nous vous invitons à consulter la page dédiée sur le site de l’Alliance Française
 
Un Deuxième dispositif sera lancé en parallèle avec la mise en place de trois stations de réalité virtuelle, en libre-service, au sein de la médiathèque. Vous pourrez ainsi choisir de vous immerger dans différents contenus conçus par Arte TV 360 VR comme d’entrer dans une œuvre-d’art, explorer une station polaire ou les océans. 
 
Quant à la programmation en ce début d’année, celle-ci s’inscrit dans la continuité avec une programmation riche en spectacles vivants, pour les adultes et les enfants, à commencer par la pièce de théâtre : Candide, qu’allons-nous devenir ? et la très belle exposition dans la galerie de 12 peintures et d’une sculpture de Ganapati de Sujata Bajaj qui joue entre abstrait et couleurs du 15 janvier au 15 février 2020.
 
Pour en savoir plus sur l’Alliance Française de Dubai : afdubai.org
Pour suivre toute l’actualité de l’Alliance Française de Dubai : Instagram / Facebook
 
* Les 12 institutions : le Centre Pompidou, le Château de Versailles, la Cité de la Musique –Philharmonie de Paris, le Festival d’Avignon, l’Institut du monde arabe, le Louvre, le Musée national Picasso-Paris, le musée d’Orsay, le Musée du Quai Branly-Jacques Chirac, l’Opéra national de Paris, la Réunion des musées nationaux – Grand Palais, Universcience et La Villette
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram ou Facebook !
 
  
 

Maxence Brechon - Pierlovisi

Rédactrice en chef du magazine. Curieuse de nature, Maxence aime décortiquer des sujets de fond, qui touchent à l’expatriation ou encore à la vie en société.

Vous aimerez aussi