La chronique d’avril de « Hello Chicky »

Avril… Je prends le temps de lire sans me découvrir d’un fil. D’après une étude poussée du prestigieux cabinet Water Closet, si vous fêtez vos 40 ans en 2011, vous avez une chance sur neuf de devenir centenaire. Pour y parvenir, en gardant fière allure, voici les 9 bonnes habitudes à suivre dès aujourd’hui ! 1 – S’accorder quatre plaisirs par jour A Dubaï, entre plages, piscines, malls et salons de beauté, vous n’aurez aucun mal à trouver 4 petits plaisirs qui vous ravissent quotidiennement. La dernière mode est au Fish Massage, comprendre se faire sucer les pieds par des petits poissons appelés « Garra Rufa » qui se nourrissent de vieilles peaux. Une de mes copines y a envoyé sa belle mère Rita, de passage à Dubaï… les poissons se sont parait-il régalés ! « Garra Rita », ses pieds ont tellement rajeuni qu’elle pourrait bien vouloir plonger sa tête dans le bassin la prochaine fois ! La belle-mère a expliqué que chacun des poissons tenait un rôle particulier : Les Déchireurs mordillent, les Perceurs creusent, les Polisseurs sucent et avalent ! Rita était en pleine symbiose… en plus de nourrir ces bestioles, elle a pris son pied ! À tester sans attendre… Moi j’attends la version avec les « Garra Cellulitis » qui se nourriront avec délectation de ma peau d’orange ! 2  – Revivre les années d’insouciance Pour récupérer le peps de nos 20 ans, l’étude conseille de réactiver le souvenir de notre jeunesse… Ni une ni deux, malgré les 35 degrés, j’ai ressorti mon Perfecto, mon Jean’s 501 et mes Tiag… depuis je nage dans ma sueur ! J’ai collé des posters de Kevin Costner sur les murs de ma chambre et je chante « I will always love you » devant mon miroir… depuis mon mari nage dans le bonheur ! Je fais la tournée des night-clubs avec mon homme qui m’accompagne tel un bodyguard, oreillette branchée sur son blackberry. Lors de ma dernière virée, un certain Richard (plus Gotainer que Gere) m’a accostée. Approche banale : « Hello, my name is Richard Ferraribery. Are you working ? ». Réponse originale : « Oui, je travaille, je gère une PME familiale » (comprendre mère au foyer). Après quelques paroles, il me demande ma rémunération. Mon mari ne me versant pas encore de salaire, je lui réponds que je suis bénévole. Sur ce, très enjoué, il me dit : « Let’s go ! »… Je ne suis pas sûre de comprendre, pourtant, ce n’est pas faute d’avoir lu Dora aux enfants… Je jette un œil rapide autour de moi et m’aperçois que je suis entourée de beautés liposucées et tirées venues gagner du cash pour garder leur plastique de 20 ans ! OK Rick, y’a comme qui dirait Baleine sous gravillon, c’est assez ! Tu vas dire à ton gentil ‘ti Youki à son pépère’ d’aller lever la patte ailleurs, sinon j’appelle les 2 molosses à l’entrée, Moby et Dick, qui te sortiront à coups de trique… La Pretty Woman que je suis est repartie ‘walking down the street’ à la recherche d’un taxi ayant perdu son mari ! 3 – En avant la culture A Dubaï, les sorties culturelles ne manquent pas… Pour débuter le mois d’avril, nous étions invités mon mari et moi à une expo de sculptures. Dans le public, un parterre de bimbos qui semblaient toutes originaires de Photoshop City ! Sur le trajet du retour, je dis à mon mari : « Chéri, j’ai bien réfléchi, je crois que je vais tenter une liposculpture avant les grandes vacances ». Il me répond : « C’est quoi ça ? Tu veux récupérer les graisses des liposuccions pour sculpter des œuvres d’art ?! ». Ok, je crois que Monsieur s’est gavé de poissons clown au stand sushis pendant que je reluquais les cuisses parfaites des invitées. Je suis moi-même devenue artiste depuis que je vis à Dubaï. J’expose régulièrement mes ongles de pieds fraîchement manucurés à la piscine et mes dernières jambes fraîchement épilées à la plage ! 4 – Vive la routine Les activités répétitives seraient une aide précieuse pour vivre plus longtemps… En suivant votre mari à Dubaï, vous avez toutes vos chances de devenir bicentenaire ! Telle une ouvrière Faiblement Onéreuse, vous pointerez à l’usine familiale dès 6h30 pour préparer gosses et lunch box ! Après avoir déposé le tout à l’école, retour au bercail pour attendre la maintenance qui doit passer depuis la saint glinglin. « Yes I’m coming, Yes I’m coming » répond Mister Bollywood à chacun de mes appels, mais toujours personne… Vous passerez également un peu de temps à recadrer votre petit personnel. Vous répéterez, pour la énième fois à votre jardinier, que vous ne voulez pas d’engrais à base de crottes de chameaux dans votre jardin car en plus d’être proche de l’asphyxie à chaque fois que vous sortez de chez vous, vous avez l’impression de vivre dans un magasin de poufs marocains ! Vous vous octroierez une mini pause pipi syndicale et il sera déjà l’heure de repartir à l’école. Et oui, l’homologue arabe de Charlemagne a eu la très mauvaise idée de fermer les portes à 13H30 ! L’après midi sera consacrée à la préparation de sacs (sac piscine, sac plage, sac gymnastique, sac goûter…) et à l’accompagnement de vos chérubins aux activités extra scolaires… Le soir, éreintée par toutes ces tâches répétitives, vous n’aurez aucun mal à accueillir votre mari de manière routinière : – « Il faut que tu appelles la maintenance, l’eau est orange dans la salle de bain des enfants »… et là, votre mari vous regardera en se disant tout bas : « Franchement il y a tellement de gamins  qui ont leur propre salle de bain à cet âge que ça ne peut être que ma priorité du moment ». – complété d’un « tu veux manger quoi ce soir ? »… et là, votre mari vous regardera en se disant tout bas : « Franchement, soit elle se fiche de moi en imaginant que je puisse savoir ce qu’il y a à manger dans le frigo soit il faut que je comprenne que je dois appeler Pizza Express pour commander à livrer ». – et ponctué d’un « Ce soir, c’est Papa qui lit l’histoire »… et là, votre mari vous regardera en se disant tout bas : «Franchement, je ne comprends pas comment elle s’organise… je lui paie une maid pour lui libérer du temps et elle ne trouve toujours pas le temps de lire l’histoire aux gosses.» 5- Manger crétois Je ne suis pas une très bonne cuisinière… c’est donc tout naturellement que mon mari, après quelques mois à Dubaï, en a vite eu assez de se voir servir pour dîner les restes des lunch box des enfants. Il a alors eu une idée ingénieuse : faire venir sa mère ! Et qui plus est, pendant une de ses absences pour cause de formation. Pour certaines, cette attention particulière de 15 jours en tête à tête avec sa belle mère serait une cause de divorce, pour moi, une aubaine ! Elle apprend des recettes crétoises à ma maid ! 6 – Boire sans soif C’est mon point faible, je suis une vraie chamelle ! Alors je suis des entraînements ponctuels avec ma copine anglaise Ale ! Le dernier en date a eu lieu à la Dubai World Cup, la course hippique la plus richement dotée au monde de dollars, chapeaux, robes cocktail et boissons diurétiques à base d’orge ! 7 – Savoir choisir Depuis mon arrivée à Dubaï, j’ai choisi… les paroles d’Herbert Léonard comme leitmotiv ! « Pour le plaisir, ne plus courir, ne plus compter, prendre la vie du bon côté, sans réfléchir ». Je ne cours plus… il fait trop chaud ! Je ne compte plus… les CB sont débitées sur le compte secret de mon mari ! Je prends la vie du bon côté… j’ai une maid et un jardinier ! Je ne réfléchis plus… je reste femme au foyer ! 8 – Rire de tout…et de rien Entre votre homme stressé et vos enfants survoltés, vous vous dites qu’il n’est pas facile de trouver des occasions de rire. Si vous ne voyez rien de marrant, forcez vous un peu, et apprenez à rire « à blanc ». Ainsi, lorsque vous recevrez des e-mails de votre mari à votre attention tels que : « Pour Information, je rentre tard ce soir », ou « Pour Action, réserver les billets d’avion pour cet été », le tout ponctué d’un « Cordialement », prenez une ample inspiration suivie de quelques « ha, ha, ha »… vous verrez, les effets bénéfiques seront identiques à ceux des fous rires entre copines ! 9 – Bouger son anatomie A Dubaï, il existe toute une palette de sports pour remuer son corps. Seules 2 activités échappent à la règle : le surf, activité pendant laquelle vous attendez la vague qui ne vient pas et le kite surf, activité pendant laquelle vous attendez le vent qui n’est jamais bon ! C’est sûr, en vivant à Dubaï, vous augmentez vos chances de mourir vieilles !
Ceci est une fiction, toute ressemblance, ou similitude avec des personnages et des faits existants ou ayant existé, ne saurait être que coïncidence fortuite.

Miss Chicky

Vous aimerez aussi