L’Institut Français aux Émirats, pour les nuls…

alt

Comme de “faux amis” qu’ils ne sont pas, il arrive que l’on confonde encore Institut Français et Alliance Française.

Alors voici pour la première fois, “l’Institut Français pour les nuls” pour que vous soyez désormais incollables sur le sujet. B.A, BA.

Depuis quand existent les Instituts Français?

Ils ont été créés par la loi du 27 juillet 2010 sous la présidence de Nicolas Sarkozy afin “d’accroître la force de frappe de la diplomatie française”. Ils seraient désormais les opérateurs de l’action culturelle de la France.

Comment fonctionnent-ils?

Ils sont sous la tutelle du ministère des Affaires Étrangères et du Développement International et présidés par Xavier Darcos. Les Instituts Français ne sont aujourd’hui rien d’autres que les services culturels des ambassades.
Il était prévu à l’origine de les constituer en établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), indépendants du ministère, sur le modèle des British Councils ou des Goethe-Institutes. Mais après expérimentation dans une douzaine de villes, dont Abu Dhabi, l’idée a finalement été abandonnée en 2014.
Le rattachement de l’ensemble du réseau aurait coûté plus de 50 millions d’euros.
De cette réforme, leur reste une identité visuelle reconnaissable (voir logo) et une marge de manœuvre plus importante: ils ont la capacité de lever des mécénats.
A leur tête leur directeur a un rôle régalien de conseiller de coopération et un rôle d’action culturelle dont il oriente la programmation.

alt

Quelle différence avec les Alliances françaises?

Leur rôle est complémentaire de celui des Alliances Françaises. De plus, alors que les Instituts Français sont un service de l’État, les Alliances sont des Associations Loi 1901 dont le fonctionnement est collégial.
Elles sont dirigées par un bureau avec à leur tête une personnalité locale proéminente comme Hussain Al Jaziri à Dubaï et d’autres francophones, dont le directeur de l’Institut Français.
Les directeurs d’Alliances Françaises sont sous l’autorité administrative du conseiller de coopération et d’action culturelle, soit le directeur de l’Institut Français. Une organisation un peu “schizophrène” du réseau culturel Français dans le monde qui obligerait Instituts Français et Alliances Françaises à être complémentaires dans leurs programmations respectives.

alt
Source photo: ici

Combien y en-a-t-il?

Il existe 144 Instituts Français dans le monde et plus de 800 Alliances françaises. Les Émirats Arabes Unis comptent trois Alliances françaises à Abu Dhabi, Al Ain et Dubaï.

Quelles sont les spécificités de l’Institut Français d’Abu Dhabi?

Depuis sa création en 2012, “c’est le seul exemple d’Institut Français au monde avec celui de Singapour à réussir à collaborer avec les Alliances Françaises locales, sans se télescoper. C’est aussi le seul à lever des mécénats dans des proportions aussi grandes”, explique son directeur Denis Douveneau. L’Institut travaille ainsi avec 600 délégations d’entreprises Françaises et étrangères en fonction des projets.

Quelle est la stratégie de l’Institut Français d’Abu Dhabi?

Elle se construit autour de deux axes: créer des ponts entre les cultures Française et Émirienne et donner une image de la France contemporaine multiculturelle.
On cherche à être à la croisée des cultures,” explique Denis Douveneau. “C’est le fondement de la francophonie politique: dialogue des cultures, tolérance, respect de la légalité internationale et promotion des droits humains”.

alt
Source photo: ici

Quel est le budget de l’Institut Français d’Abu Dhabi?

Non communiqué mais selon son directeur, en 2013, il a été estimé que sur 1 euro dépensé, 2,50 euros auraient été ramenés en espèces ou en nature à l’Institut Français.

Comment est constituée son équipe?

L’Institut Français aux EAU se targue d’être un organe réactif, mobile 24/24 ou presque: sept personnes à Abu Dhabi et trois à Dubaï, basées au consulat.
Nous fonctionnons comme une start-up,” déclare son directeur.

Exemples de projets à venir?

Une grande exposition photographique mettant en valeur le travail de Français et d’Émiriens.
La mise en contact de deux designers de mode Français et Émirien qui revisitent la gandoora et l’abaya.
Une grande exposition à Al Ain qui permettra au public de découvrir 37 années de fouilles archéologiques dans tous les émirats, sauf Dubaï, dirigées par des scientifiques Français.

A quand remonte l’action culturelle extérieure de la France?

Elle se fonde sur une longue tradition historique datant de l’Ancien Régime.
Tout au long du XIXème siècle, elle va accompagner la diplomatie. Au sortir de la Première Guerre mondiale, la France dynamise son action culturelle extérieure et crée en 1922 l’Association Française d’expansion et d’échanges artistiques, qui préfigure l’Association Française d’Action Artistique (AFAA). Alors que les échanges intellectuels et culturels ne cessent de croître, une nouvelle impulsion est donnée en 2006 avec la création de Cultures France sous la double tutelle du Ministère de la Culture et des Affaires Étrangères. L’Institut Français lui succèdera en 2011 avec des missions élargies.

Site officiel de l’Institut Français des E.A.U
www.if-uae.com

Kyradubai

Kyra Dubai

Test biographie

Vous aimerez aussi