Hugues et ses adresses à Bur Dubai

Bur Dubaï vu par Hugues, homme d’affaires en transit Hugues, rencontré dans les fauteuils si confortables du café Lutétia à Paris, est un fervent adulateur des vieux quartiers « populaires » de Dubaï. Après avoir voyagé à de nombreuses reprises à Dubaï, quand la ville n’était qu’un désert, il est venu y habiter 4 ans pour en repartir mais y revenir aujourd’hui, très très régulièrement. Plus de trois fois par an, plus de 10 jours, sans compter les nombreuses courtes périodes de transit entre 2 pays. Hugues revient souvent à Dubaï, pour les affaires. Il a créé son entreprise chargée de livrer les bons produits gastronomiques français aux hôtels de luxe et tous les 5 étoiles de Dubaï. Par exemple, les fromages au lait cru et les huîtres que vous pouvez déguster au Burj Al Arab, c’est lui !! Devant la réussite de ce projet, il est aussi co-fondateur de « Ze Blue Box », ce site internet par lequel vous pouvez recevoir en un rien de temps, pour un prix bon marché, nos produits français qui nous sont si chères : des huîtres, du fromage, des paniers de légumes qui ont du goût (puisqu’ils sont bio avec toute l’éthique environnementale qui va avec …). Hugues nous explique que le marché de Dubaï n’est pas facile. D’une part, les règles d’importation changent régulièrement et, d’autre part, les communautés, très hermétiques les unes aux autres, ne facilitent pas l’échange. Toutefois, le produit a pris et aujourd’hui « Ze Blue Box », se décline dans de nombreux pays… et même à Paris ! Mais Hugues revient souvent à Dubaï, aussi parce qu’il aime revenir dans cette ville. Il ne souhaite plus y vivre désormais mais il aime y retourner et plus précisément, il aime flâner dans Bur Dubaï. Pour Hugues, Dubaï est en train de perdre son âme dans de nombreux quartiers mais Bur Dubaï, ne change pas : les marchands de soie et les magasins de bricoles en tout genre restent les mêmes… et ce, même si le souk a été refait. Hugues aime particulièrement un « brocanteur-antiquaire » tenu par une vieille dame charmante. Cette boutique est un véritable capharnaüm de coquillages et articles en tout genre et est toujours identique depuis des dizaines d’années. Hugues y va les yeux fermés, dans cette boutique de la rue principale du souk de Bur Dubaï… mais nous n’aurons pas plus d’indications. A vous de vous y perdre et de « tomber » dessus ! Il y a aussi les petits restaurants, ou plutôt les petits « boui-boui » qui servent des plats bien épicés et délicieux juste derrière le musée. Quand il vient à Dubaï, Hugues loge donc dans un petit studio d’un hôtel situé à Bur Dubaï, va faire ses courses au marché aux poissons et au marché aux légumes situé à côté. Ces légumes provenant d’Al Ain sont bien meilleurs que tous les produits que l’on peut acheter dans les grandes surfaces. Hugues aime aussi se promener dans Satwa, même si ce quartier devient de plus en plus cher. Il affectionne d’ailleurs particulièrement le restaurant pakistanais avec sa devanture verte, juste à côté de l’hôpital Iranien. Deira, en revanche, perd petit à petit de son âme. Les chinois ont pris d’assaut le quartier et en ont modifié l’image, le goût et les odeurs. De plus, la modification des législations et l’augmentation des taxes ont conduit de nombreuses boutiques à fermer. Par exemple, la petite échoppe qui vendait des sandwichs au caviar pour 20 AED a bel et bien disparu depuis 3 ans. Il en est de même de Sharjah dont le souk superbe a complètement été refait et transformé. Quand il habitait Jumeirah, qui n’a pour lui, que peu d’intérêt, Hugues aimait aller se baigner sur la plage à côté du Ladies club, près de la mosquée. C’est également la plage où les locaux aiment se promener. Il était d’ailleurs possible de croiser régulièrement Sheickh Mohamed. Hugues malgré tous ces changements, reste admiratif de la création de Dubaï et des opportunités offertes par cette ville en perpétuel changement. Le capitalisme forcené de cette ville n’est pas forcément bien géré mais permet de pouvoir créer et mettre en place des projets. Informations pratiques supplémentaires : ZeBlueBox : www.zebluebox.fr Quand leur passion, c’est leur bateau: http://www.dubaimadame.com/guide-pratique/chronique-expat/490-portrait-dhommes

Dorothée Kahn

Vous aimerez aussi