High-tech un jour, high-tech toujours…

Sommes-nous accros aux objets high-tech ? Pouvons-nous envisager, ne serait-ce qu’une nano seconde de sortir sans un objet connecté ? Connaissez-vous une personne de moins de 80 ans qui ne possède pas un smartphone ? Honnêtement, on la regarderait comme si elle sortait les fesses à l’air ! Ne pas être connecté aujourd’hui, c’est comme ne pas avoir de yaourtière ou de col pelle à tarte dans les années 70 ☺…Insensé !
 
Il semblerait que nous consultions notre téléphone en moyenne 221 fois par jour ! C’est à se demander ce qu’on foutait avant ?! Quasi tous nos choix sont insufflés via le net au travers du tél, ordi ou tablette : Où partir en vacances ? Où sortir ? Comment s’y rendre ? Une appli pour tout : faire du sport, trouver un mec, cuisiner un plat, le perdre (le mec et le plat !)…
 
On peut et on veut tout savoir sur tout et tout le monde…Alors on twitte, on poste, on whatsapp, on instagram…On veut voir et être vu…
Avant notre premier réflexe au resto était de manger … maintenant il est de photographier. 
Avant quand on croisait Corinne, on l’embrassait, maintenant on fait un selfie pour le poster ! 
On ne dit plus « bonjour », mais « est ce qu’il y a du wifi » ? 
Le moment que l’on vit est moins important que ce que l’on en fera. Si bien que je ne serais pas surprise qu’à force de voir ce qui rentre dans les estomacs des gens…on voit bientôt ce qui en sort ! 
 
Cela permet aussi de magnifier sa propre vie. Ce cher Andy Warhol l’avait prédit en 1968 « À l’avenir, chacun aura droit à 15 minutes de célébrité. » Mon p’tit père tu étais un peu « just », on veut plus que ça ! Tout le monde veut montrer sa vie sous le meilleur prisme. On veut toutes se la jouer comme V.Beckham et se faire passer pour une it-girl ! Enfin on tente…car attention à la réalité, on a vite une vie de merde (VDM pour les initiés) si on n’a pas des milliers de followers et qu’on dort plus de deux nuit dans le même pays (ce qui vous le concèderez reste encore l’apanage d’une poignée ) Attention aussi à la confrontation avec la « real life » ! Parce que tôt ou tard vous la croiserez la vieille copine dont vous connaissez sur le bout des doigts les 10 dernières années via les réseaux sociaux…mais bizarrement elle ne pourra pas se balader avec le filtre Instagram « Juno » , il faudra se rendre à l’évidence, elle est quand même bien tapée notre Caro !!!
 
Et tous ces « digital natifs » qui nous font passer pour des dinosaures… ma fille de 9 ans m’a regardé d’un air ahuri quand je lui ai dit que Mamie lui avait envoyé une carte (j’avais déjà ressenti cette humiliation dans les yeux d’une vendeuse de 20 ans quand je lui avais demandé si elle avait des Mako moulages !) Et mon fils qui veut changer de chaîne de tv en faisant glisser l’image de l’écran avec son doigt ! ( ben non mon petit chat, on a encore une TELECOMMANDE, un boîtier !)
 
Alors, je ne crois pas m’avancer lorsque je dis que OUI nous sommes addicts, complètement dépendants de ces supports, des nymphos de la techno…A peine un avion posé qu’on rallume nos smartphones pour voir ce qu’on a loupé…Si par malheur, tu vas dans un endroit qui n’a pas de wifi, tu es d’une humeur… à faire passer Joey Star pour un agneau de deux heures ! 
 
A quand la greffe ? Qui n’a jamais vu défiler sa vie en déballant de façon hystérique l’intégralité de son sac à main, suant et frisant le malaise vagal à la seule idée d’avoir perdu, de sa vie entière, le contenu ?!
 
Ouiiiii….Nous sommes prêtes à tout : 
– remonter 5 étages à pieds si on l’a oublié (en moins de temps qu’il n’en faut à Usain Bolt pour courir le 100 mètres) 
– se mettre en danger ( un accident de voiture sur dix dû à l’usage du tél) 
– avoir des prises surchargées ( on sacrifie la déco épurée, il faut bien les alimenter !) 
– aller aux toilettes lors d’un dîner pour le consulter ( ça c’est pour celles qui veulent encore passer pour des «bien élevées») 
 
La connexion est notre troisième poumon… le couteau suisse de l’éducation (« Si tu ne ranges pas : pas de tablette ! », « En dessous de 16, tu peux te tordre pour avoir le iphone 6S ! »)… le booster de mari, accroché à sa montre connectée comme une moule à son rocher (« Tu sais mon amour…si on fait un peu de shopping aujourd’hui tu vas vite faire les 10 000 pas préconisés pour ta santé ! »)… le lien social chéri (« On se whatsapp dans l’après-midi ? »)… le post it du XXI ième siècle ( « Je t’envoie un SMS ! ») etc…
 
Finalement connecté or not connecté, là n’est pas la question…
C’est comme choisir entre bougie et électricité, ça dépend de ta vision 😉
 
 

Sophie, comédienne, continue de nous faire rire depuis Paris à travers ses billets d’humour inspirés des péripéties d’une famille d’ex-expat à Dubaï. Retrouvez les sur son blog : www.journalexpat.com

 

Sophie P.

Test biographie

Vous aimerez aussi