Dominic Ford : “the vertical tourist”

alt A l’école c’était un « polar », pas malingre mais presque, car le sport c’était pas son truc. Mais depuis les choses ont bien changé, car Dominic à deux passions et les deux diplômes qui vont avec : il est préparateur  physique et moniteur d’escalade (personal fitness trainer & climbing coach). Tout a basculé avec le mountain bike, sport grâce auquel ado avec ses copains, il a commencé à pratiquer une activité physique. Il y a pris goût et cette passion pour le sport et les activités outdoors ne l’a plus quitté, ni dans ses loisirs, ni dans ses diverses activités professionnelles. Dominic a exercé de nombreux métiers, mais tous en relation avec les sports qu’il aime, que ce soit en travaillant dans LE plus grand magasin de cycles et triathlon de Grande Bretagne ou bien  en tant que soldat dans l’armée britannique, où il a passé 4 ans dans une unité d’élite spécialisée dans la reconnaissance en territoire ennemi ! Puis, un peu par hasard, lors d’un trekking sac-à-dos en solitaire en Slovaquie, il a grimpé une via ferrata réputée … mais sans le savoir, à  quelques mètres de la voie, c’est-à-dire sans aucune aide ni sécurité ! La sensation lui a plu et il a surmonté le vertige qui (comme beaucoup de grimpeurs paraît-il) ne l’épargne pas. Depuis, s’il aime toujours le vélo, de route, de piste ou VTT, il a trouvé dans l’escalade une activité qui le challenge de façon plus complète, c’est à dire autant sur le plan physique que mental. alt alt Il va même plus loin en ajoutant « L’escalade, c’est ma forme de méditation, quand on grimpe on ne peut pas penser à autre chose que ce que l’on fait avec son corps. » C’est justement l’escalade qui l’a amené à Dubai pour enseigner sur un mur artificiel, ce qu’il a fait pendant  quelques mois, tout en découvrant la joie de grimper dans les wadis des émirats voisins. Leurs parois n’ont rien à envier à beaucoup de hauts lieux de la grimpe, avec en plus l’immense qualité pour un grimpeur d’être (presque ) toujours sèches. L’humidité qui rend les parois glissantes, c’est l’ennemie du grimpeur, alors quand on est un grimpeur anglais …les EAU c’est proche du paradis, l’hiver en tous cas ! Une fois sur place, on a proposé à Dominic de se charger d’implanter « la Rolls du VTT » aux EAU, ce qu’il a fait en mettant en place le 1er magasin TREK dans la région. Ce fût une réussite, mais aux prix de semaines de travail de plus de 60 h, sans avoir jamais le temps de grimper. altalt Il a donc décidé de reprendre son indépendance et de revenir à ses passions en reprenant ses activités de coach personnel et d’escalade. Car je l’ai juste évoquée, mais l’autre activité dans laquelle Dominic excelle, c’est celle de personal trainer, pourquoi ? Pas seulement parce qu’il est toujours souriant, positif, sympa et beau gosse…mais aussi parce qu’il pratique ce métier avec passion, empathie et intelligence. « Je me pose tout le temps des questions sur ce que je fais, pourquoi et comment je le fais ». alt alt Il sait, grâce à son expérience immense (il a enseigné l’escalade à des autistes, des cascadeurs et des quidam de 3 à 73 ans !), remettre si nécessaire en question les méthodes traditionnelles et s’adapter à la personne qu’il fait travailler, ne pas toujours « faire comme on a toujours fait ». Dominic sait observer, s’adapter et adapter ses méthodes, basées sur beaucoup de recherche, de lectures et les nombreuses passerelles entre l’entrainement pour l’escalade et le fitness pur. Aujourd’hui il pratique ces 2 activités complémentaires en parallèle, donne des cours particuliers de fitness et enseigne l’escalade à Dubai sur des murs artificiels ou dans les wadis de RAK, paysages magnifiques qu’il commence à connaître comme sa poche. Il saura s’adapter aux qualités physiques de chacun, donner le bon conseil au bon moment pour vous aider à trouver la prise suivante, mais pas avant d’être sûr que vous n’arriverez pas à la trouver tout seul ! altalt Dominic explique que le mental est primordial pour l’escalade, on est seul face à la paroi,  face à sa peur, sa douleur ou sa fatigue…mais c’est seul aussi, que l’on éprouve la merveilleuse jouissance de s’être dépassé pour atteindre un sommet. Car grimper repose sur 4 piliers : la stratégie (il faut réfléchir et vite, avant la crampe !), l’entrainement physique (mais avoir de gros muscles ne suffit pas !), l’entrainement psychique (on en parlait plus haut) et la performance (différente pour chacun). Pour grimper, il faut bien sûr une bonne condition physique, mais aussi accepter de quitter sa zone de confort, comme on dit en anglais, de se dépasser, pour avoir la satisfaction d’avoir repoussé ses limites. Et encore pour repousser ses limites physiques, augmenter ses performances, il « suffit »de s’entrainer, travailler, améliorer ses points faibles, c’est un travail de fond, mais pour ce qui est des limites mentales, c’est plus dans l’instant qu’il faut agir. Il faut évaluer avec justesse ses possibilités, sur la base de ses capacités physiques (réelles et non fantasmées) car on n’a pas droit à l’erreur sur une paroi. alt Pour Dominic «Â  grimper, c’est passer d’une position de repos à la suivante », mais avant d’en arriver là … il y a beaucoup de travail et de patience. Car faire du muscle m’explique Dominic, c’est relativement rapide si on y met du sien, endurcir les ligaments et les tendons, c’est beaucoup plus long (compter environ 6 mois), il faut donc être patient, persévérant et régulier dans ses entrainements. En écoutant Dominic parler de sa conception de l’escalade, ou du fitness training, je pense à une de mes maximes préférées : “There is nothing noble in being superior to some other person. The true nobility is in being superior to your previous self.” C’est exactement le sens de sa démarche, dans le sport comme dans la vie, toujours positif, toujours allant de l’avant, sans ressasser les moments difficiles ou injustes. On va le voir pour une leçon de gym et on le quitte avec en plus une leçon de vie ! Alors n’hésitez pas à faire appel au vertical tourist pour vous apprendre les bases de l’escalade sur un mur ou vous initier aux paysages magnifiques des wadis qui sont à moins d’une heure de Dubai. Contact : 050 950 5262050 950 5262 Page FB : http://www.facebook.com/pages/The-Vertical-Tourist/244368712258199?fref=ts

Véronique Talma

Test biographie

Vous aimerez aussi