Comment garder son niveau de français dans une école internationale?

alt Une solution : RAFFLES – CNED, un mariage  franco- anglais réussi. J’ai toujours trouvé admirable les parents qui non seulement sont porteurs d’éducation mais aussi passeurs d’un autre savoir, plutôt scolaire celui-ci! Avoir les deux casquettes, c’est devenu une seconde peau, presque un métier. Mais ce n’est pas toujours aisé, ni évident ! Parlez-en autour de vous… Imaginez les tonnes de patience, de bonté, de générosité, d’échange passées en compagnie de nos têtes d’anges …ou démons. Deux françaises ont eu une idée et elles l’ont partagée. L’histoire commence, il y a deux ans déjà, à l’école internationale de Raffles World Academy, RWA*, à Umm Suqeim. Pour ces français, nombreux, qui ont fait le choix de mettre leurs enfants dans un système anglais multiculturel, il est primordial et nécessaire de conserver un niveau scolaire français à la hauteur de l’exigence de notre éducation nationale. Comme de nombreux expatriés, beaucoup d’entre nous quitterons, un jour, ce pays pour se retrouver peut être en France…système français ou pas. Pour ne pas quitter définitivement le programme du Ministère de l’Éducation Nationale Française, Véronique et Claire, deux femmes et mères de famille dynamiques ont eu l’idée de proposer les services judicieux d’une qualité d’enseignement par des professeurs des écoles ou répétitrices françaises, au sein même de l’école de Raffles. Ce qu’elles proposent en accord avec l’école de Raffles : Formule intégrée : Le français est intégré aux cours dans la matinée comme une seconde langue à la place du mandarin ou du français langue étrangère. Trois fois par semaine + une heure l’après-midi. L’initiative extrêmement appréciée a été soutenue par le KHDA*. Promouvoir la langue maternelle française – French MT- est un plus pour cette école à l’esprit très ouvert! Formule ASA* : L’après-midi, les enfants, de langue maternelle française, se retrouvent par petits groupes de 2 à 7 enfants de la grande section à la 6ème et suivent des cours de soutien à la langue française. Deux fois par semaine, un temps de 40 minutes du Gr1(CP) au Gr 6 ( 6ème) et une fois par semaine, soit 40 minutes, pour les petits de Grande Section ( KG2 ). Pour ces deux formules : Les enfants suivent, encadrés par des professeurs des écoles ou répétitrices confirmées ( ayant travaillés dans le système scolaire français tel que le Lycée Georges Pompidou ou l’AFLEC), la méthode de travail proposée par le CNED*. En complément avec le travail fait à la maison bien évidemment : enfants comme parents ont une réelle aide de la part de l’école . alt Leur motivation : Redonner le goût du travail aux enfants à travers la grammaire, l’orthographe, le vocabulaire et aussi leur faire découvrir le plaisir de la lecture. Suivre la méthode du CNED en se collant au mieux aux exercices demandés. S’adapter au niveau de l’enfant et non à l’âge . Proposer un soutien notoire et donc nécessaire pour tous les enfants et parents ( environ 55% des élèves ) qui font valider leurs devoirs tout au long de l’année par l’envoi régulier d’évaluations à un professeur assigné par le CNED lors de l’inscription à cette méthode. Lier le programme du CNED avec les thèmes de travaux scolaires anglais. Créer de la motivation entre les enfants et les parents-répétiteurs à la maison…un challenge pour certain! Résultats : Ils progressent en langue anglaise, s’épanouissent dans la langue française grâce à leur méthode de travail adaptée au rythme de l’enfant. Ils redonnent le goût de l’effort et des devoirs à la maison. C’est bien connu: la maîtresse a toujours raison et sûrement plus que maman ou papa. Alors, ils ne contestent plus les exercices devant être fait après l’école  et puisque les copains sont dans le même bateau aussi  … Beaucoup remercient cette initiative et cette aide appropriées, nécessaires et non négligeables devant ce que certain appellent « Les 12 travaux d’Hercule »… Pour le futur proche : Véronique et Claire  essayent de faire suivre leur programme au Collège pour l’année prochaine, d’obtenir une convention de la part du CNED et de se faire subventionner par le consulat français. Parce que l’excellence aura toujours un prix. Rencontrez-les sur leur page FACEBOOK – les Francophones de Raffles World Academy. Réunion d’information à la rentrée. ASA: After School Activity – activitiés extra-scolaire KHDA: Knowledge et Humain Development Authority of Dubaï CNED: Centre National d’Éducation à Distance RWA : Raffles World Academy www.rwadubai.com Pour vous donner une petite idée de ce qu’est l’aventure du CNED dans une famille d’expatriés, je vous propose de lire la semaine prochaine, un portrait-entretien fait avec Christel, maman à plein temps et de ces deux charmants bambins, vivant tous à Dubaï depuis quelques années déjà! A vous de les découvrir…: http://www.dubaimadame.com/guide-pratique/au-quotidien/1911-cned-a-dubai
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Vous aimerez aussi