Se remettre au sport ?

Après un régime, une maladie, une opération… le sport aide à se rétablir. Mais lequel choisir et comment s’y tenir ? … Après une grossesse Quand vous y remettre ? Si vous fréquentiez déjà les salles de sports, vous avez pu continuer jusqu’au 8ème mois de grossesse et vous pouvez reprendre dès que vous vous sentez en forme. Si vous ne pratiquiez aucune activité, mieux vaut vous y mettre sans forcer. Trop fatiguée ou débordée ? Attendez quelques mois après la naissance ou l’allaitement. Quelles activités choisir ? Natation et brasse, aquagym, gymnastique douce, yoga… Quels avantages ? Avant la naissance, le sport a limité la prise de poids et les lombalgies, diminué les risques de diabète gestationnel et d’hypertension. Après, il modère le risque de dépression du post-partum et favorise un retour plus rapide et plus durable à la silhouette d’origine. … Après un régime Quand vous y remettre ? En cas de régime, même s’il est bien équilibré, il y a perte musculaire. L’idéal est donc de reprendre une activité pendant, cela évitera l’effet yo-yo inhérent à la perte de muscle. En cas de régime très restrictif, commencez dès que le poids est stabilisé, voire quand il plafonne alors que vous suivez le même régime hypocalorique et que vous voulez continuer à perdre encore quelques grammes. Quelles activités choisir ? Surtout, n’ajoutez pas le devoir à la frustration, choisissez ce qui vous fait le plus plaisir. Sachez que 45 minutes d’aquagym sont équivalentes, en termes de calories dépensées, à 1h30 d’activité à sec. 2 séances par semaine, pendant 6 mois, peuvent vous faire perdre 2 tailles. Quels avantages ? Le meilleur facteur de succès d’un régime à long terme est la pratique d’un sport pendant ou après la perte de poids. … Après l’arrêt du tabac Quand vous y remettre ? L’idéal, c’est pendant le sevrage. Sinon, après. L’important est de s’y remettre. Quelles activités choisir ? L’intoxication chronique au monoxyde de carbone contenu dans la fumée de cigarette correspondrait  à un déficit en oxygène habituellement rencontré à 2000m d’altitude. Les activités de plein air oxygéneront vos poumons et votre mental. Jogging, marche nordique, randonnée, vélo, tennis… Quels avantages ? Plaisir et satisfaction provoqués par l’activité physique soulagent le stress et compensent la sensation de manque. Le sport limite, voire empêche, la prise de poids due à l’arrêt du tabac. … Après la ménopause Quand vous y remettre ? L’idéal serait dès 45 ans, quand les rythmes hormonaux commencent à être bouleversés. Mais à tout âge, il existe un bénéfice santé, y compris des années après la ménopause. Quelles activités choisir ? A privilégier pour les os : jogging, danse, gym avec des poids (de type body pump) ou musculation, marche (avec un sac à dos d’un à deux kilos), volley, tennis… Entrecouper les séances de 30 minutes de petites pauses, et ne pas oublier l’échauffement au début de l’exercice et la récupération après. Quels avantages ? Limiter la prise de masse grasse souvent localisée au niveau du ventre. Diminuer le risque cardio-vasculaire qui rejoint celui des hommes dès la ménopause. Limiter la perte osseuse et le risque d’ostéoporose. Améliorer la posture et l’équilibre, donc limiter le risque de chute. … Après un cancer Quand vous y remettre ? Pendant ou après le traitement, en fonction de vos possibilités et des préconisations de l’équipe médicale. Quelles activités choisir ? Les plus douces au début. En pleine chimiothérapie, l’exercice peut se limiter à quelques mouvements de lever/assis sur sa chaise, une petite marche, un peu de vélo d’appartement. A la fin du traitement, tous les sports redeviennent possibles. La Fédération Française de Karaté a été une des premières à prendre en charge des femmes après un cancer su sein, avec une diminution prouvée des risques de récidive. Quels avantages ? Les chimiothérapies sont bien mieux supportées et avec moins d’effets secondaires. La fatigue et le stress diminuent. En cas de curage ganglionnaire, lors d’un cancer du sein, les études les plus récentes montrent qu’il faut faire rapidement retravailler les bras pour éviter, ensuite, les problèmes de douleur et de «Â gros bras ». … Après un diabète Quand vous y remettre ? Au mieux, avant que l’insuline ne perde de son pouvoir d’action. Autrement dit, dès qu’il commence à y avoir accumulation de certains facteurs de risque pour le diabète : tabagisme, surpoids, consommation excessive de sucre, hypertension, hypercholestérolémie… Quelles activités choisir ? L’équation gagnante associe exercices d’endurance et séances de renforcement musculaire. Quels avantages ? Limitation des graisses accumulées (dans le ventre mais aussi à l’intérieur des muscles et dans les parois des vaisseaux), maintien de la masse musculaire (c’est le muscle qui consomme le plus de sucre). Chez les personnes dont l’organisme devient intolérant au glucose (l’insuline ne joue plus son rôle), l’activité physique régulière fait diminuer de 50 à 60% l’apparition du diabète. Pendant la maladie, elle s’avère aussi efficace que le traitement pour l’amélioration de l’équilibre glycémique et elle permet de diminuer le traitement. L’activité physique jour également un rôle dans la réduction des autres facteurs de risques de maladies cardio-vasculaires. … Après une opération des ligaments du genou Quand vous y remettre ? 8 à 10 jours après l’intervention effectuée sur les ligaments, il faudra entamer une rééducation chez le kiné pendant 2 mois, pour remuscler l’ensemble du genou, de la cuisse et des mollets. Une fois cette rééducation achevée et la consolidation obtenue (7 à 8 mois après la chirurgie), la reprise du sport est possible. Quelles activités choisir ? Aucune activité n’est contre-indiquée, pas même le vélo ou les sports de rebond. Quels avantages ? Retrouver la stabilité de départ du genou, sans restriction aucune. … Après un mal de dos Quand vous y remettre ? Fini le temps du repos au lit avec 3 semaines d’immobilisation pour un lumbago. Désormais, la reprise de l’activité physique est recommandée au bout de 3 jours environ, dès que la douleur a disparu. Quelles activités choisir ? Allez-y tout doux, avec de la marche régulière, de la natation, puis une gymnastique de renforcement musculaire du dos. Au début, l’aide d’un kiné est souhaitable, pour vous former aux bons gestes. Pratiquez ensuite marche ou natation, mais évitez les activités en rotation comme le tennis ou la danse. Quels avantages ? Maintenir un dos tonique, droit et moins douloureux. … Après une crise d’asthme ou une bronchite chronique Quand vous y remettre ? Les tests réalisés par votre médecin permettent de savoir où vous en êtes. Dès que possible, il vous recommandera une activité progressive. Quelles activités choisir ? Evitez l’équitation, à cause du risque d’allergie respiratoire et la plongée avec bouteilles.Privilégiez particulièrement l’échauffement. Natation, vélo, foot, arts martiaux… tout est bon. Quels avantages ? L’activité physique augmente la capacité du poumon à apporter de l’oxygène au niveau du sang, elle accroît la capacité des muscles à utiliser l’oxygène fourni.
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Vous aimerez aussi