Prendre soin d’un bébé né prématurément

alt

Un bébé est considéré prématuré lorsqu’il est né avant 37 semaines de gestation après le 1er jour des dernières règles. Il faut savoir que c’est aujourd’hui  la seconde cause de mort du nourrisson.

Bien que depuis quelques années nous ayons conscience de l’augmentation des naissances prématurées*, le public connait pourtant encore mal les façons de se prévenir de ce genre de complications ainsi que des risques de problèmes liés ensuite au développement d’un enfant ne prématurément.

Si beaucoup de bébés survivent à une naissance prématurée (dans la mesure où ils ne sont pas nés trop loin de leur terme), cela n’est pas sans laisser de traces. Les risques liés à une naissance avant terme  peuvent inclure des problèmes respiratoires, une paralysie cérébrale, certaines incapacités mentales et autres.
Pour beaucoup de familles, avoir un bébé prématuré signifie soins néonataux et parfois hélas la perte d’un enfant.  

Des contractions qui commencent trop tôt et qui mènent à un accouchement avant terme, cela peut arriver à n’importe quelle femme même s’il est vrai que certaines parturientes sont plus à risque que d’autres.
Les recherches dans ce domaines continuent afin de déterminer quelles en sont les causes et permettre à partir de là de prévenir un accouchement prématuré.

Si des facteurs de risque ont été identifiés, on ne peut toujours pas prédire quelle femme plutôt qu’une autre accouchera avant terme. Et avoir un facteur de risque ne veut pas toujours dire qu’on va en effet accoucher trop tôt non plus.

Trois types de femmes rentrent dans la catégorie « à risque » :

•    Les femmes qui ont déjà accouché prématurément par le passé
•    Les femmes vivant une grossesse multiples ( jumeaux, triplés ou plus)
•    Les femmes qui souffrent d’un type particulier d’anomalie utérine ou cervicale  

Certains modes de vie peuvent aussi s’ajouter aux facteurs de risque comme fumer, boire, se droguer, manquer de rigueur dans ses soins prénataux, trop de stress, trop d’heures de travail…

Enfin, on sait que certaines conditions médicales développées suite à la grossesse peuvent augmenter les risques d’accouchement prématuré :

•    Diabètes
•    Infections (urinaires, vaginales, MST etc.)
•    Pression artérielle et pré-éclampsie
•    Problèmes liés au sang comme la coagulation…
•    Certaines anomalies chez le bébé lui-même
•    Le fait d’être enceinte d’un fœtus  unique après une FIV
•    Avoir été trop maigre et donc en carence avant la grossesse.
•    Obésité
•    Il s’est écoulé moins de 6 mois entre 2 grossesses  
•    Exposition à certains polluants

Unité de soins intensifs néonatals (Neonatal Intensive Care Unit)

L’unité se situe au niveau 3 de Mediclinic City Hospital, et se trouve être aujourd’hui l’un des plus importants services de ce style (dans le secteur privé). Comprenant 17 lits de soins néonataux intensifs, deux chambres d’isolement et 10 lits pour nouveau-nés en « dépendance élevée », le bébé est assuré d’un excellent niveau de soins intensifs, comme il se doit et comme on se doit de l’exiger.

Le séjour d’un nourrisson à l’UNSI peut être difficile, mais pour l’équipe, il est aussi gratifiant de « voir ces bébés grandir et progresser de jour en jour .

Chez Mediclinic City Hospital, sont utilisés les tout derniers progrès en matière de médecine et de technologie afin de garantir les meilleurs soins possibles pour tous les bébés.

Sont également fournis des soins évolutifs afin de minimiser le stress de l’environnement propre à l’UNSI et d’améliorer la stabilité physiologique des bébés ainsi que de protéger leur rythme de sommeil et de favoriser leur croissance et leur maturation. Un soin particulier est porté aux parents également, afin que ceux-ci se sentent parents justement, même dans ces conditions où l’accès au nouveau-né est plus difficile.
La méthode Kangourou notamment est un moyen unique pour favoriser le lien entre un bébé prématuré et ses parents, où l’occasion leur est donnée de tenir leur bébé peau contre peau avec l’aide d’une infirmière spécialement formée pour cela et ce dès que l’état de l’enfant est suffisamment stable. Il existe également des cabines d’allaitement spécialement conçues avec des fauteuils de massage et la télévision afin de permettre aux mères d’allaiter ou tout simplement de se poser confortablement.

Le groupe de soutien « City Tots Support Group »

L’initiative City Tots a été annoncée en Novembre 2012. Il s’agit d’un groupe de soutien pour les parents d’un bébé prématuré ayant été admis à l’UNSI de  Mediclinic City Hospital.
Ce groupe a pour objectif de soutenir et d’éduquer les parents pendant et après le séjour en soins intensifs. Pères et mères suivent une formation sur tous les fronts et peuvent ainsi mieux faire face à ce qui leur arrive, une aide inconditionnelle et entière leur est apportée et City Tots est aussi une plateforme où exprimer leurs doutes, leurs questions etc.
Les parents sont aussi encouragés à participer aux différents groupes des « parents UNSI ».

Le personnel de l’UNSI de Mediclinic City Hospital, médecins, infirmières, thérapeutes etc. participent activement aux discussions et formations et aident notamment à comprendre certains résultats d’analyses, expliquent comment contrôler une infection, comment s’occuper d’un enfant prématuré sur place et une fois rentré chez soi…  
D’autres parents y assistent aussi bien sûr, ce qui permet de partager des émotions, des idées, du vécu, le tout sur un ton toujours positif et impartial.
Il a été démontré par le passé combien ce genre de groupe de soutien pouvait apporter à des parents vivant cette situation.

Si vous avez des questions en ce qui concerne City Tots, vous pouvez vous adresser à  MCH.Tots@mediclinic.ae

Pour plus d’informations relatives à l’UNSI de Mediclinic City Hospital ou tout autre département contacter le 04 435 9999 ou visitez www.mediclinic.ae/cityhospital.

* Il naît environ 55 000 enfants avant terme chaque année dans l’hexagone La prématurité atteint ainsi plus de 6 % des naissances en France.

La Rédaction de Dubai Madame

Test biographie

Vous aimerez aussi