Poo or no poo ? Le mode d’emploi de l’anti-shampoing.

alt

Tout le monde le sait, les spécialistes du cheveu encouragent à nous laver les cheveux seulement 2 à 3 fois par semaine maximum. Trop de shampooing, viderait le cheveu de ses huiles naturelles le laissant alors sec et abîmé. Le shampooing stimulerait aussi la production de sébum par le cuir chevelu, agissant comme une drogue insidieuse qui crée un besoin accru de son utilisation : nous sommes dans un cercle vicieux.

Effet inattendu de ces mises en garde : un groupe de « jusqu’au-boutistes » se sont penchés sur une version extrême de ce principe, et ont essayé ce que les écolos et une poignée d’initiés font depuis des générations: le nettoyage des cheveux sans shampooing.

Depuis, la tendance beauté fait rage : « No Poo* » est né!

« No Poo ? Késskeucé? Ne plus se laver les cheveux du tout ? Non mais vous m’avez bien regardée ? ».
En fait, si, on se lave les cheveux mais cette méthode dite « douce » et qui mise plus sur le naturel consiste à à utiliser plutôt l’eau, le bicarbonate, le vinaigre et/ou des après-shampooings et soins sans silicone**.

Bienfaits de la méthode.

Partant du principe que la plupart des shampoings sont très agressifs, même les bio, on devrait espacer les shampoings (low poo), voire de les supprimer totalement (no poo). C’est une pratique qui serait plus saine, plus douce, plus favorable à l’environnement… et plus économique. Et elle permettrait d’obtenir à terme une chevelure propre, plus brillante, ainsi que d’équilibrer la production de sébum.

Le hic.

Il y a une période d’adaptation redoutable de 2 à 6 semaines… ce fameux laps de temps entre la tignasse atrocement grasse et terne et la belle chevelure lustrée, affranchie des produits chimiques et autres nocifs.

Autre bémol : les dermatologues considèrent ces pratiques comme comportant des risques importants.
« …le shampoing élimine la graisse produite par les glandes sébacées, où restent prises les cellules mortes du cuir chevelu, la saleté ou les substances que nous y appliquons, comme la laque, le gel, etc. Cette graisse ou sébum doit être éliminée régulièrement pour des raisons qui vont au-delà de la simple considération esthétique, car elle représente une source importante de microorganismes qui peuvent favoriser les infections ».

Ceci dit, et pour en savoir plus, sachez qu’il existe plusieurs méthodes adaptées à un lavage de cheveux sans shampoing:

alt

Lavage à l’eau uniquement

C’est le plus simple : on se lave les cheveux exclusivement à l’eau de source. Si vous réussissez à passer le cap des premiers jours pendant lesquels vos cheveux seront plus gras (compter 2 à 3 semaines quand même) vous verrez ensuite que leur aspect s’améliore grâce à l’autorégulation de la production de sébum… et ce après 6 semaines…

Le « soin » acido-alcalin pour cheveux gras

Il s’agit de la version la plus courante : on s’applique du bicarbonate dissout dans de l’eau, puis on s’en frotte les cheveux et le cuir chevelu. Le bicarbonate élimine le sébum, c’est donc l’idéal pour les cheveux à tendance grasse.
Si vous avez les cheveux secs, ajoutez du vinaigre de pomme comme conditionnant…
Cela nous semble relativement agressif et les dermatos ne le conseillent pas du tout : « l’utilisation excessive de bicarbonate engendre un effet rebond et la peau finit par produire davantage de graisse. De plus, son alcalinité élevée peut provoquer des irritations ; et même décolorer les cheveux. »

Lavage à l’après shampooing: pour cheveux bouclés et ou secs!

Il suffit simplement d’appliquer son après-shampoing à la place du shampoing, émulsionner, peigner, masser son cuir chevelu et rincer.

Le lavage au savon d’alep et au yaourt pour les cheveux gras à tendance pelliculaire :

On applique un masque au yaourt (nature) avant chaque lavage, qu’on laisse poser 20 minutes, puis qu’on rince à l’eau. Ensuite on lave les cheveux avec du savon d’alep.

Lavage aux argiles: pour les cheveux normaux à tendance grasse.

Il s’agit simplement de mélanger l’argile avec de l’eau, jusqu’à obtenir une pate plus ou moins épaisse qu’on applique sur la longueur de la chevelure mouillée. On laisse poser 10 minutes en massant de temps en temps, puis on rince.

La théorie plus soft:

Le no-poo doit rester la méthode à utiliser pour laver les cheveux frisés qui sont particulièrement secs et que le shampoing assèche plus encore. Et pratiquer plutôt le low-poo pour les autres types de cheveux : faire un shampooing une fois de temps en temps seulement et n’utiliser que peu de shampooing en le diluant avec de l’eau.

Alors, Poo or No Poo ?

A vous de voir…

alt

En ce qui nous concerne le choix est fait:

La grande majorité des experts temporisent la méthode No Poo et recommandent d’utiliser des shampoings sans alcool ni parfum. Le mieux est de choisir des shampoings doux avec un pH compris entre 4,7 et 5,5.

Pour celles qui souhaiteraient pratiquer le No Poo ou Low Poo, attention aux produits utilisés. Voici quelques règles à suivre et une petite liste des produits recommandés.

– rincez à l’eau de source. Si vous lavez avec un après shampooing celui-ci doit se rincer, évitez les marques “sans rinçage” car elles ne contiennent pas assez d’émollients et d’humectant.

– l’après-shampooing, ne doit pas contenir de silicone** qui alourdit les cheveux à long terme.

Quelques références de shampooings et autres produits adaptes au No Poo & Low Poo:

BIODERMA: Shampooing non détergent Nodé fluide
BODY SHOP: Après-shampooing à la banane et après shampooing RainForest
DOP:Shampoing au karité ou à l’œuf
KIEHL’S: Shampooing « olive fruit oil nourishing shampoo »
KLORANE: Shampooing à l’huile de vison
LANCÔME: Crème substantielle Hair Sensation
LUSH: shampooings Godiva, Trichomania, Océanix / Karma. Après shampooing Big Solid Conditionner, Retread et Coolaulin
PHYTO: Soin après-shampooing réparateur phytokératine. Shampooing phytokeratine
ULTRA DOUX DE GARNIER: Après-shampooing au lait de vanille/ Après-shampooing crème fondante henné-mûre
Shampooing avocat karité/ Après-shampooing avocat karité/ Après-shampooing Beurre de cacao huile coco/ Masque relaxant et lissant à l’huile de noix et fleur de pêcher

*(jeu de mot entre no shampoo et poo qui veut dire « caca » en anglais…et oui…)
**tout ingrédient dont le nom se termine par thicone, thiconol, siloxane ou silane.

Rachel Rousseau

Test biographie

Vous aimerez aussi