Mieux comprendre l’épilepsie et les crises, et leurs traitements

alt
L’épilepsie est l’une des maladies neurologiques chroniques les plus communes, elle est caractérisée par des attaques ou crises imprévisibles. Toutefois, avoir une crise ne signifie pas que vous êtes épileptique. L’épilepsie est déterminée lorsque le patient (quelque soit son âge) souffre de crises récurrentes (à partir de 2) et non provoquées qui ne sont pas causées par les facteurs pouvant provoquer des attaques chez des gens « sains » comme le manque prolongé de sommeil, l’abus d’alcool, ou une sérieuse glycémie.

Définition des crises:

Le cerveau produit en principe une activité électrique continue vers les cellules nerveuses et dans des milliards de connections entre elles appelées synapses afin de réguler les fonctions du cerveau.

Une crise est produite par une soudaine et anormale impulsion électrique dans le cerveau et peut avoir une variété de causes telles que la fièvre (surtout chez les enfants) , un traumatisme crânien ou certaines maladies sous-jacentes .

La plupart des crises durent de 30 secondes à deux minutes, peut ou non être accompagnée par des convulsions, et généralement ne causent pas de dommages durables. Une attaque est une urgence médicale si elle dure plus de cinq minutes ou si elle devient multiple.

Cette impulsion électrique anormale peut affecter la surface entière du cerveau où la plupart des neurones sont situées (il s’agit alors de crise généralisée). Des facteurs héréditaires jouent un rôle important dans la plupart de ces crises.

L’impulsion électrique anormale peut également débuter dans une région limitée du cerveau (appelée alors crise partielle ou focale). Il y a différentes causes connues de crise focale telles qu’un traumatisme crânien, des infections au cerveau, attaque cardiaque, tumeurs, développement anormal de malformations dans une partie du cerveau pendant la grossesse ou vaisseaux sanguins anormalement formés. Toutefois la plupart du temps on n’en connait pas la cause. La génétique peut jouer un rôle chez certains patients…

alt

Selon la localisation de cette impulsion électrique anormale, le patient peut démontrer des comportements anormaux comme des changements dans son mental, des sensations bizarres (fourmillements, hallucinations olfactives ou visuelles), des gestes répétitifs incontrôlables ou une combinaison de tout cela.
C’est pourquoi un tiers aura du mal à se rendre compte que la personne en face de lui vit une crise en particulier lorsqu’il s’agit d’une crise d’absence où le patient aura juste le regard vague pendant quelques secondes.
D’autres sont facilement identifiables comme lorsque le patient tombe, se raidit, a des convulsions ou perd le contrôle de sa vessie ou de ses sphincters.

Les personnes souffrant d’épilepsie peuvent souffrir de différents types d’attaques.

Les crises et l’épilepsie ont un impact majeur sur la vie du patient, cela affecte sa sécurité personnelle, ses activités quotidiennes, ses relations, sa capacité à conduire…sans parler d’un risque de stigmatisation sociale. Cela peut aussi avoir pour effet des troubles du comportement, de l’humeur surtout pour les patients dont la maladie n’est pas facilement contrôlable.

Diagnostiquer l’épilepsie et le type de crise est un exercice complexe puisque les attaques se passent rarement chez le docteur…qui alors dépendra du récit et de l’exactitude de la description des symptômes par son patient (et/ou ses proches) pour établir un profile.
Il faut dire que certaines maladies peuvent causer des changements dans le comportement comme mentionné plus haut qui peuvent être confondus avec l’épilepsie.
Et puisque le traitement des crises dépend de l’exactitude du diagnostique, tous les détails comptent et doivent être collectés usant de moyens sûrs tels que l’électroencéphalogramme, un test pendant lequel des électrodes sont attachées au cuir chevelu afin d’enregistrer l’activité électrique du cerveau. Il s’agit d’une procédure non invasive sur un patient de jour qui prend entre 30 et 60 minutes pendant lesquelles le patient peut se détendre et dormir. D’autres tests incluent l’IRM qui vérifiera qu’il n’y ait pas de lésions cérébrales par exemple.

Traitement

Les buts principaux du traitement sont de contrôler les crises avec une utilisation minimale de médicaments et de parvenir à vivre une vie aussi « normale » que possible.

Toutefois il faut garder en tête que la gravité et les types d’épilepsie sont très différents d’un patient à l’autre et l’approche du traitement peut varier. Certains patients peuvent requérir plusieurs médicaments, certains auront besoin d’une intervention chirurgicale ou, lorsque la médicamentation échoue, considérer la stimulation du nerf vague par un implant (dispositif – implanté sous la peau du thorax – qui stimule le nerf vague en produisant une impulsion électrique toutes les 5 minutes).

Le docteur Muhammad Al-Kaylani de Mediclinic City Hospital peut examiner, diagnostiquer et traiter les patients souffrant d’une telle maladie.

Muhammad Al-Kaylani, MD
Consultant Neurologist
American Board of Neurology
American Board in Epilepsy


Pour en savoir plus ou pour prendre RDV : 04 435 9999.

La Rédaction de Dubai Madame

Test biographie

Vous aimerez aussi