L’épilation au laser : la fin de notre lutte contre la pilosité ?

alt

La première fois que je me suis retrouvée dans ma salle de bain à me mettre du papier cellophane sur les aisselles et le bikini, j’ai vécu ce que l’on appelle un grand moment de solitude. J’étais devenue un rouleau de printemps et ce n’était pas très glamour. La raison pour laquelle je me suis infligée une telle torture se résume en 3 mots: « épilation au laser ».

Et oui, c’est la guerre du poil et cette fois j’ai une arme redoutable : l’épilation au laser. Mais le fait qu’il y ait le mot « laser » n’étant pas fait pour nous rassurer, voici comment ça marche :

Tout d’abord l’épilation au laser est totalement sécurisée.

Le laser à proprement parler ressemble à un stylo relié par un câble à une machine de la taille d’une fontaine à eau. Cela fait déjà un peu moins peur. Ensuite la machine est réglée en fonction de la couleur et de la pilosité de votre peau. Une fois en marche, le laser diffuse une lumière qui élimine le poil à la racine. Rassurez-vous, le faisceau lumineux est suffisamment puissant pour détruire le poil jusqu’à la racine mais insuffisant pour endommager l’épiderme. D’autre part, le laser n’est pas responsable des cancers de la peau. Le laser n’émet pas d’UV (qui sont cancérigènes) mais de la lumière dite visible ou infrarouge à haute puissance qui n’ est pas cancérigène.

Pour ce qui est de l’âge minimum requis pour pratiquer l’épilation au laser, il n’y a pas de règle stricte à ce sujet. Il est possible de pratiquer l’épilation au laser sur une très jeune personne (avant la puberté) si la pilosité est un véritable handicap avec une répercussion psychologique. Après la puberté les adolescentes peuvent bénéficier sans problème de ce traitement.

2ème avantage : l’épilation au laser est rapide.

Chaque impulsion du laser va traiter une surface de 2 cm² environ. Du coup l’épilation de petites zones comme les aisselles et le maillot nécessite une quinzaine de minutes tandis que le traitement de grandes surfaces comme les jambes demande 30 à 50 minutes.

Concernant la fréquence des séances, il faut avant tout comprendre que tous les poils ne poussent pas en même temps. Le nombre de séances dépend donc de la pilosité et de la zone à traiter. Au minimum 3 séances sont nécessaires, chacune devant être espacée de 3 à 5 mois. Cependant, dans la plupart des cas, il faudra compter entre 6 et 10 séances pour un résultat satisfaisant.

3ème avantage : l’épilation au laser est peu douloureuse.

Soyons quand même un peu réaliste, l’épilation sans douleur n’existe pas ! A chaque passage du laser on ressent donc un picotement tout à fait supportable que l’on peut comparer au claquement d’un élastique tendu sur la peau. Cependant si vous êtes plutôt douillette (ce qui est mon cas) je vous recommande d’y aller façon « rouleau de printemps » et d’appliquer une crème anesthésiante (du genre Emla) une heure avant le traitement.

Ensuite, dans les minutes qui suivent le traitement, la peau de la région traitée devient rosée comme si elle avait subi un coup de soleil, mais cela s’estompe au bout de quelques heures, maximum deux jours.

4ème avantage : l’épilation au laser est durable.

En effet l’épilation au laser est une épilation que l’on peut qualifier de durable. Dans le meilleur des cas environ 80% des poils ne repousseront pas. Le faisceau de lumière étant absorbé par les poils sombre, plus les poils sont foncés, meilleur sera le résultat.

Malheureusement l’épilation au laser ne comporte pas que des avantages.

Tout d’abord l’épilation au laser est certes durable mais non définitive.

Il existe des zones ou de nouveaux poils vont apparaître spontanément. Il s’agit généralement de duvets non détruits par le laser qui peuvent devenir de véritable poils lors d’une stimulation hormonale, suite à une grossesse par exemple.

2ème inconvénient : elle ne convient pas à tous les types de peau et de poils.

Ainsi, cette méthode d’épilation ne convient pas aux peaux bronzées, aux peaux trop blanches, aux peaux noires ainsi qu’aux poils trop clairs. Soleil et laser ne font pas bon ménage puisqu’il y a un risque de dépigmentation. Il faut donc éviter toute exposition au soleil avant le traitement. Et après le traitement, il est recommandé de patienter au moins un mois avant de s’exposer au soleil. L’épilation au laser est bien sûr déconseillée aux femmes enceintes.

3ème inconvénient : l’épilation au laser n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Le prix va dépendre de la zone couverte et de l’étendue de l’épilation. Pour le maillot notamment le prix variera selon la nature de l’épilation: classique ou intégrale. Les prix indiqués si après sont une moyenne car ils peuvent également varier légèrement d’un centre de soin à l’autre.

Aisselle : 600 AED

Maillot classique : 600 AED

Maillot intégral : 1000 AED

Demi jambe : 1100 AED

Lèvre supérieure : 300 AED

Menton : 300 AED

Il arrive que le centre d’épilation propose des tarifs combinant deux zones comme par exemple lèvre supérieure + menton pour 450 AED (vous faisant réaliser une économie de AED 150). Par bonheur, vous pouvez bénéficier des offres régulières sur des sites tels que cobone.com. Par exemple l’épilation laser des aisselles coûte en ce moment 500 aed les 3 séances au lieu de 1,500 aed !

4ème inconvénient : le protocole à respecter avant chaque séance.

Il ne faut pas être bronzée.

Il faut arrêter de s’épiler à la pince, à la cire ou de vous teindre les poils au moins deux semaines avant d’entamer une séance.

Un rasage préliminaire de la zone à épiler est souhaitable. Il doit être réalisé le matin même du jour de la séance.

Enfin, ce que je recommande avant tout, c’est de commencer par visiter le centre d’épilation afin de faire un test du laser sur votre peau. Vous pourrez ainsi voir comment elle réagit et si les picotements sont supportables ou si vous préférez appliquer la crème anesthésiante. Voici les coordonnées du centre ou je suis allée, situé sur beach road :

Cosme Surge www.cosmesurge.com

Mais le centre Kaya Skin Clinic a aussi très bonne réputation: http://kayaskinclinic.me/
Moins de poils, plus de cheveux? Essayez les remèdes radicaux contre l’alopécie.
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Vous aimerez aussi