Prendre soin de ses cheveux au soleil

alt

Moins le cheveu sera décoloré, moins il sera agressé et plus sa survie estivale sera assurée. Concrètement on s’en tient à un éclaircissement de deux tons au maximum.


Si vous êtes blonde

En salon
La meilleure option est de travailler en légèreté, uniquement sur les mèches de recouvrement et autour du visage pour gagner une lumière de surface, que le soleil amplifiera. (Balayage sunlight chez Dessange)
Pour donner du contraste, on peut jouer avec deux teintes de blond travaillées en transparence et fondues l’une dans l’autre. (Balayage 2 ors chez Franck Provost)

A la maison
On nuance légèrement sa teinte avec une coloration éphémère: un blond à reflet froid (cendré) si on veut foncer légèrement, et au contraire à reflet chaud (doré) pour la faire paraître plus claire.
Avant le shampoing, un soin camomille et safran à laisser agir vingt minutes pour booster ses reflets. (baume Marylin de Lush Cosmétiques)
Après le shampoing, sur cheveux essorés un cocktail éclaircissant de citron, camomille et péroxyde d’hydrogène, activé par la chaleur du séchoir, et qui apparaît progressivement au bout de 3 utilisations. (spray Go Blonder Sheer Blonde de John Frieda)
Mais pas d’excès de zèle, sous peine de se retrouver avec un blond fade et super-délavé au bout de quelques jours de vacances.

Si vous êtes méchée

En salon
On retravaille partiellement le balayage en reprenant les mèches en bordure (indispensable quand on s’attache les cheveux à la plage) ou on le corrige pour lui donner un fini fondu, plus naturel.
Pour atténuer les contrastes et ne pas sensibiliser à nouveau les zones colorées, il suffit d’éclaircir uniquement les racines d’un à deux tons au maximum.
Et pour rallumer les mèches affadies, cette huile colorante très peu oxydante posée sur toute la chevelure est parfaite.

A la maison
Pas question de jouer à l’apprentie chimiste. En revanche, on peut raviver des mèches un peu éteintes et les recharger en reflets dorés avec un soin colorant temporaire (sans oxydant). Sous forme de masque nutritif à laisser poser 5 à 30 minutes selon le patinage souhaité. (Soin nuanceur de couleur blond doré de Christophe Robin)
Ou carrément sur mesure, une composition de pigments pesée au gramme près et réalisée après le diagnostic perso, à mélanger à de l’eau chaude et à appliquer pendant 45 minutes. (Végétal Color de Christophe-Nicolas Biot)
N’oubliez pas de glisser ces potions colorantes dans la valise pour faire des retouches éclair en vacances: les pigments superficiels tiennent moins longtemps avec les bains de mer.


Si vous êtes châtain

En salon
L’idée est de commencer à ensoleiller ses cheveux tout en évitant les cassures de couleur. Pour un effet tie and dye tendance – les Californiennes en raffolent – l’éclaircissement est réalisé sur cheveux préalablement crêpés. (Sunlight chez Jean-Louis David)
Autre résultat façon décoloration naturelle de surfeuse, le balayage en fondu uniquement sur demi-longueurs et pointes, qui nécessite peu d’oxydation.
Enfin, une nouvelle technique où les pigments sont incorporés directement dans le produit éclaircissant, enrichi en huile de quinoa. Parfait pour amorcer un éclaircissement subtil.

A la maison
Le plus simple est d’illuminer son châtain avec des reflets dorés grace à une colo ton sur ton, qui sera éclaircie par la suite sous l’action des UV. (Casting crème gloss miel ambré de l’Oréal Paris)
On s’aventure à baisser sa teinte d’un demi-ton à un ton maximum avec une coloration permanente, mais mieux vaut être sûre de son coup côté nuance. A faire au moins trois semaines avant le départ. (Perfect Mousse de Schwarzkopf)

La rédaction beauté

Vous aimerez aussi