Semaine de prévention sur le harcèlement à l’école organisée par l’AFLEC.

alt L’association des parents d’élèves, en partenariat avec la direction de l’établissement AFLEC organisent pour la première fois une semaine de prévention contre le harcèlement scolaire la semaine du 19 Janvier 2014. Parents vous êtes conviés à assister à une conférence (gratuite) animée par Nadine de Mascarel (psychologue) et Sophie Mattys (psychologue scolaire de l’AFLEC). RDV LE  DIMANCHE 19 JANVIER à 19h dans le gymnase de l’école . Dans le cadre de cette semaine de prévention, des rencontres se dérouleront avec tous les enfants de l’établissement, du CP à la Terminale afin de les sensibiliser sur le thème. La semaine se terminera le jeudi 23 janvier avec le port d’un T-shirt blanc par les élèves pour marquer leur volonté de dire non au harcèlement dans leur école. Voici à ce sujet, notre article paru en octobre 2012 sur le harcèlement scolaire, toujours tellement d’actualité hélas. Nous avons demandé à Nadine de Mascarel, psychologue et « school counselor », de définir ici ce qui constitue le harcèlement à l’école. Qu’est ce que le harcèlement scolaire? Différentes enquêtes dans plusieurs pays montrent qu’entre 10 et 15% d’enfants reconnaissent avoir été harcelés, et ce indépendamment du milieu social. Ces études mettent également en évidence que beaucoup d’enfants n’ont pas osé parler de leur problème à un adulte. Ce phénomène reste donc trop souvent sous-estimé alors que ses conséquences psychologiques, sociales et scolaires sont graves. Le harcèlement scolaire (ou intimidations) est caractérisé par l’usage répété de violences par un ou plusieurs individus envers un autre, et par le fait que celui-ci ait du mal à se défendre. Il peut prendre différentes formes : violences verbales, moqueries répétées, mensonges et rumeurs, humiliations, exclusions sociales, vols, violences physiques, harcèlement racial ou sexuel, « cyber harcèlement » (via téléphones portables ou internet). Les moqueries entre enfants ont toujours existé, pourquoi s’en préoccuper maintenant ? alt Lorsque la situation est intentionnellement agressive, qu’elle cherche à induire une relation dominant-dominé et surtout qu’elle se répète régulièrement, on ne peut pas parler de moquerie ou de jeux d’enfants. L’enfant ou l’adolescent subit des humiliations qui laisseront des traces sur sa propre estime de lui-même. Les premières études scientifiques sur ce phénomène datent des années 1970 dans les pays d’Europe du Nord. Les conséquences en termes de santé mentale (troubles anxio-dépressifs) et de parcours scolaire (diminution des capacités attentionnelles, absentéisme) sont désormais mieux connues. Enfin, l’utilisation massive des nouvelles technologies par les enfants et les adolescents démultiplie les possibilités de harcèlement, y compris à l’extérieur des établissements scolaires. Que faut-il faire face à ce problème ? Le premier objectif est de nommer ce phénomène afin d’essayer de mieux le comprendre et de mieux le repérer. Ensuite le travail de prévention est essentiel, des discussions répétées doivent avoir lieu à l’école, en famille, avec tous les enfants. Enfin, il y a quelques règles et conseils à mettre en place si un enfant se retrouve en situation de harcèlement, que ce soit en tant qu’harceleur, harcelé ou spectateur, car ils sont tous finalement en situation de souffrance. Pour en savoir plus sur le  harcèlement scolaire: Nadine de Mascarel ndemascarel@yahoo.com Pour en savoir plus sur la conférence: AFLEC +971 4 336 8552/ +971 4 396 0608/ +971 4 396 0607

La rédaction

La rédaction, c’est une équipe de passionné(e)s par l’écriture et les « histoires » de Dubai. Retrouvez l’ensemble de l’équipe rédactionnelle actuelle sur la page Qui-sommes-nous.

Vous aimerez aussi