Prévention contre le cancer du col de l’utérus

alt Janvier est le mois de la lutte contre le cancer du col de l’utérus, profitez-en pour parler avec votre médecin de la vaccination anti HPV (HumanPapilloma Virus), qui est le principal moyen de protéger vos filles de ce cancer. L’utérus est composé de 2 parties distinctes, le corps et le col.  Le développement d’un cancer dans la muqueuse du col (qui fait la jonction avec le vagin) est la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes dans le monde après le cancer du sein: 600 femmes meurent chaque jour du cancer du col . Quelles en sont les causes ? La survenue d’un cancer du col est très étroitement liée à l’infection des muqueuses génitales par un virus appelé HPV (HumanPapilloma Virus),qui se transmet par contact sexuel. Il existe différents sérotypes de ce virus que l‘on désigne chacun par un numéro. Comment dépister  ce cancer ? Effectuer des frottis cervicaux-vaginaux ( PAP Tests en anglais) régulièrement (annuellement) est essentiel pour le dépistage de ce cancer.On y recherche des cellules anormales (dysplasiques) au niveau de la muqueuse du col de l’utérus avant qu’elles ne deviennent cancéreuses. Comment prévenir ce cancer ? Depuis quelques années grâce au vaccin anti HPV, on peut prévenir l’apparition de la plupart des cancers du col en empêchant la contamination par le virus. La pratique de la vaccination doit donc se généraliser pour les jeunes filles, si possible avant tout rapport sexuel. Les 4 sérotypes (6, 11, 16 et 18) contenus dans le vaccin sont responsables de 70% des cancers du col de l’utérus, 40-50% des  cancers de la vulve et 70% des  cancers du vagin. Les types 6 et 11 sont responsables de 90% des cas de verrues génitales. Qui peut être infecté par ce virus ? HPV est un virus très répandu et on estime que 8 femmes sur 10 contracteront un de ses sérotypes au moins une fois dans leur vie. Pour la plupart d’entre elles, le virus va être éliminé par les défenses immunitaires naturelles, mais quand ce n’est pas le cas, certains cancers et autres maladies génitales  peuvent se développer. Or il n’existe aucun moyen de savoir qui sera ou ne sera pas affecté sévèrement par le virus. Le HPV peut inffecter n’importe quelle personne sexuellement active, les femmes comme les hommes. Tout type de contact génital intime peut propager le virus –et pas uniquement le coït- et les préservatifs ne peuvent pas protéger entièrement. On peut être porteur du virus sans le savoir car il ne provoque pas toujours des symptômes et comme il n’existe pas de moyen de dépister  le papillomavirus chez l’homme, il n’est pas possible de savoir si votre partenaire peut vous transmettre le virus ou non. Si vous êtes déjà active sexuellement, il n’est pas trop tard pour bénéficier de la vaccination qui vous protègera en partie du risque de cancer (ne pas oublier de faire son frottis annuel quand même !) car il n’est pas certain que vous ayez été exposé aux 4 types de HPV causant les cas les plus fréquents de cancer du col. Accessoirement le vaccin peut vous protéger aussi contre les autres  maladies associés au HPV. Même si la vaccination ne protège pas à 100 % du cancer du col, elle est recommandée en France dès l’âge de 14 ans… parlez-en avec votre médecin pour protéger vos filles et n’oubliez pas de faire votre frottis annuel! Pour plus d’informations ou pour prendre RDV: 04 435 9999 Mediclinic City Hospital appartient au groupe Mediclinic Middle East, ainsi que Mediclinic Welcare Hospital, Mediclinic Dubai Mall, Mediclinic Ibn Batutta, Mediclinic Meadows, Mediclinic Arabian Ranches, Mediclinic Mirdif, Mediclinic Al Qusais, Mediclinic Beach Road et Mediclinic Al Sufouh. Vous pouvez visiter www.mediclinic.ae pour plus de renseignements.
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Vous aimerez aussi