Le Pilates prénatal

alt Qu’est-ce que le Pilates prénatal ? Le Pilates prénatal c’est une adaptation des principes du Pilates aux changements morphologiques liés à la grossesse. C’est une gym douce avec des exercices adaptés pour ne pas pousser sur le périnée ni forcer sur les muscles abdominaux appelés grand droits. Comme pour le Pilates classique, la méthode est basée sur le maintien d’une bonne musculature dorsale, le renforcement des obliques et un travail adapté des cuisses et des fesses. Qui peut faire du Pilates prénatal ? Tout le monde, enfin, toutes celles qui en ont envie ! Car rappelons que la grossesse n’est pas une maladie et que le sport n’a jamais été une cause de fausse couche précoce (celles-ci sont en général dues à des malformations fœtales non viables) donc le sport en général et le Pilates en particulier n’est pas contre-indiqué pendant les 3 premiers mois de grossesse contrairement à ce que certains médecins prétendent ici ! alt Jusqu’à quel terme peut-on le pratiquer ? En principe jusqu’à la fin de la grossesse, en pratique, tant qu’on en a envie ! On adapte bien sûr les exercices à la taille du ventre et à la tonicité de chacune. Le rythme des cours de Pilates prénatal est plus relax et plus en douceur que le Pilates « normal » avec une attention particulière pour des transitions harmonieuses entre les mouvements. Pourquoi faire du Pilates Prénatal ? Faire du sport pour avoir un corps musclé et souple est un atout pour l’accouchement, pour la remise en forme post-natale et pour le moral de la maman. De plus le Pilates permet de travailler la mobilité du bassin et du rachis, utile pour préparer à l’accouchement et le renforcement du plancher pelvien par un travail postural important. Quels sont les principes de base ? Ceux du Pilates adaptés à la grossesse : placement du pelvis, maîtrise de la respiration, stabilisation des épaules et de la cage thoracique. Le tout dans un objectif de renforcement des muscles staturaux du tronc pour soulager le dos, tonifier et acquérir une bonne connaissance des possibilités de mouvement de son corps (body awareness). Autre avantage du Pilates, il faut se concentrer sur la qualité des mouvements plutôt que sur la quantité, principe particulièrement adapté à la grossesse. Enfin la contraction du périnée permet à la fois de renforcer et d’assouplir ces muscles qui vont être durement sollicités avant et pendant l’accouchement. alt Et après l’accouchement? Oui bien sûr le pilates, combiné à la rééducation périnéale indispensable en post-partum, est bénéfique mais il faudra attendre au moins 6 semaines après l’accouchement pour recommencer doucement.

Véronique Talma

Test biographie

Vous aimerez aussi