Chronique d’une mère indigne ou comment sortir la tête haute d’un caprice à Dubai Mall



Généralement quand je dois aller faire des emplettes à Dubai Mall je préfère y aller seule, en semaine après le travail.

Pourquoi m’infliger cette corvée après une dure journée de labeur ?
Parce qu’y aller le week end est une pire corvée encore.
Certes il y a un monde fou le weekend à Dubai Mall… mais ce n’est pas ça le pire.

Non.   

Le pire est plus proche de vous que vous ne le pensez, il partage votre quotidien, il vous le rend même plus vivant, plus heureux, plus précieux… plus stressant et plus fatiguant aussi mais bon, plus festif.
Le pire se dandine sous les traits d’une jolie petite poupée toute mignonne, un réservoir à câlins qui joue des cils pour obtenir quelque chose (et elle l’obtient) et qui vous susurre des « maman ? ze t’aime, oui ? Bisou, oui ?! » quand vous faites mine de sévir.

Le pire du pire à Dubai Mall le week end, vous l’avez compris, c’est votre progéniture.
Enfin la mienne en tout cas.

Alors voici pour vous le déroulement immuable de l’expédition shopping en famille, ou comment gérer les caprices en place publique.

La préparation : vous êtes toute prête et sur le départ, votre mari est tout prêt et sur le départ, bébé est… juste sur le départ mais a décidé au dernier moment que non elle ne porterait pas cette jupe « not nice », et l’a donc enlevée, que les chaussures aujourd’hui c’était les vieilles chlaquettes toutes décrépies sinon rien et qu’on ne partirait pas sans Bébée, et Chacha, et Doggy et Winnie…
Bref, vous êtes la main sur la portière, jonglant avec les 103 peluches et poupées, puis vous bataillez à mettre l’adorable darling dans son siège auto alors qu’elle est en plein mode anguille et quand tout est enfin bien ficelé, entre Bébée à droite, Winnie sur le genou gauche, Doggy « like this » et Lola au creux de l’épaule, vous êtes déjà essouflée mais ouf ! Parée !

Le truc c’est que votre Chérie à vous, voyez vous, elle déteste la voiture. Non mais vraiment : déteste !
Après 5 minutes vous entendez les premiers couinements  de plus en plus forts, puis on tape dans le siège de maman, puis on commence à chouiner, puis à réclamer de la musique, non pas de musique, maman chante ! Arrête de chanter, papa danse ! Arrête de danser, de l’eau pliz !
Et alors que, plus vive que l’éclair vous avez réussi à accommoder toutes les exigences de votre Amuuur, voire même à en anticiper certaines (hey ! presque 3 ans de pratique) et bien là ça pleure franchement, juste comme ça, à pile 7 minutes de l’arrivée.

Finalement, tout calvaire ayant une fin, vous arrivez à destination.
Eternelle optimiste que vous êtes, vous vous réjouissez à l’idée qu’une fois dans le mall votre bébé d’amour sera toute mimi, curieuse, émerveillée et de bonne humeur… et oui… même après presque 3 ans de pratique vous y croyez encore.

Seulement, en mère indigne que vous êtes, vous avez légèrement omis qu’entre 10h, heure à laquelle vous étiez prêts à partir de la maison et maintenant, il s’est mine de rien écoulé 2 heures et que bébé, et bien elle a faim !
Alors quand subitement elle vous lâche la main et s’assoit au milieu de l’allée en faisant la moue vous ne comprenez pas tout de suite.
Puis elle refuse de bouger, vous la prenez dans les bras, pensant qu’elle a trop marché en 10 minutes que vous êtes là, mais elle glisse de votre étreinte en criant puis se roule à nouveau par terre. Papa intervient alors et prend la petite, hurlante maintenant, à bras le corps tout en tentant de maitriser les coups et autres envolées, le tout bien sur devant un public mi amusé mi atterré.
Et là, en route pour le food court le plus proche !
« Tu veux manger quoi ?» hurlé-je à mon mari, essayant de me faire entendre malgré les cris de colère de ma charmante poupinette.
–    je ne sais pas moi. Allez pizza ?
Et la miracle, votre Castafiore préférée prend une pause dans son récital, alertée par ce mot si doux a son oreille : « pizza papa ?? »
–    oui pizza, ca te va ?
–    pizzzzzzzzzzzzzza !!!
Chouette, elle est heureuse maintenant. Tant pis pour le déjeuner équilibré, pourvu qu’on la garde calme !
Sauf que la pizza, c’est un peu long à faire, trop long du gout de votre progéniture qui recommence à se donner en spectacle, assise par terre, voire couchée et tapant des bras et des jambes !
Rester dignes, surtout rester dignes !
Vous lui parlez doucement, l’incitant à se calmer, essayez de la prendre un peu à part mais elle esquive, essayez de la remettre debout… non parce que là ça fait déjà le 3ème passant qui doit l’enjamber en vous lançant un regard noir. Vous vous excusez et commencez sérieusement à perdre patience…
Finalement la pizza arrive et votre bout en train n’en peut plus de joie et de bonheur, sur ses joues, pas une trace de larmes, elle n’est qu’amour et roudoudous…
Vous, vous êtes épuisés, avez perdu l’appétit ou alors non tiens, je vais me prendre un truc bien gras et bien sucré… ça va me remonter !
Enervés aussi quand même mais bon, vous essayez tout de même de profiter du répit, espérant que la suite se passe bien.

Le repas fini, heureux et oubliant bien vite vos mésaventures vous vous remettez en route.
Sauf que là… et bien c’est l’heure de la sieste. Et oui !
Et c’est reparti pour une grande colère, plus grande encore.
Evidemment vous n’avez pas pris la poussette, bien sûr que non car votre Chérie à vous, voyez vous, hait la poussette. Et oui.
Après tout ça que vous reste-t-il à faire ?

Filer.
Vite.
Attraper la titoune, la tenir serrée sinon elle finira par tomber à force de se débattre comme ça, oublier les regards désapprobateurs autour de vous, pousser un peu du coude ceux qui n’avancent pas assez vite (oui c’est à cause de parents à bout que commencent les stampède en centre commercial comme chacun sait), bref, vous battez en retraite.
Filer, ventre a terre… c’est pas grave pour les courses, on les fera un autre jour.

Une fois harnachée dans la voiture, miracle : silence. Bébé dort !
Bonheur.

« Qu’elle est mignonne notre puce, tu as vu comme elle était fatiguée la pauvre » me dit son papa.
– Humpffffff, bougonne-je.

Conclusion : comment sortir la tête haute d’une excursion à Dubai Mall avec votre Lutin?
Ca tient en 5 mots : ne pas emmener le Lutin.

Et si vous avez mieux, par pitié partagez !!

La semaine prochaine Mère Indigne vous montre comment se passe un bon repas en famille.

Lilibelle

Vous aimerez aussi