Laissez-vous séduire par les recettes libanaises…



S’APPROPRIER LES BASIQUES D’AILLEURS : UN REPAS LIBANAIS PARFAIT – TESTÉ AVEC SUCCÈS SUR NOS PETITES TÊTES BLONDES… FRANÇAIS DE 4 À 8 ANS PASSEZ À TABLE POUR DÉCOUVRIR UNE CUISINE AUX INSPIRATIONS ORIENTALES… UNE CUISINE BELLE et BONNE. UN MENU « HEALTHY » DU PAYS DU CÈDRE…

Rédactrice, mère de deux petites filles franco-libanaises  élevées à Paris aux coquillettes, de père libanais désespéré de ne pas les voir manger la délicieuse cuisine maternelle. J’ai mis notre destin culinaire familial dans les mains de mon amie et voisine Karol, cuisinière hors pair qui pourrait supplanter même ma belle mère ! J’ai découvert ses talents au rythme de livraisons régulières à la maison de ses petits plats libanais en « tupperware » qui font la joie de mes enfants et de mon mari…

Karol nous prépare un repas libanais équilibré et fait sur mesure pour tous, pour vos enfants français aussi et à partager en famille absolument :

Karol, libanaise, mère de deux petites filles Aya et Nour, cuisine ce repas pour la rédaction du magazine Dubai Madame, mais ses gestes le prouven,t le kébbé n’a plus de secret pour elle, plat d’exception pour nous, il fait partie des menus de la maison de Karol…



Tous à table : voici le menu !

Le Kébbé :
Le kébbé se fait en deux parties : la farce et la pâte.




La farce
Ingrédients de la farce :
– 2 oignons coupés en dés très fins
– 200g de viande hachée (viande de bœuf ou d’agneau)
– des pignons
– les épices en  petites cuillères : 2 petites cuillères de sel, 1/2 petite de marjolaine, ½ cuillère de basilic et de menthe séchée, ½ cuillère de cannelle et 1/2 cuillère de poivre doux/poivre noir.
Préparation de la farce :
Cuire les pignons dans une poêle avec un peu d’huile de canola sur feu doux pour ne pas les brûler. Arrêtez la cuisson dès qu’ils sont dorés. Faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils deviennent transparents ensuite y ajouter la viande hachée, quand elle est bien cuite ajoutez le sel, les épices et les pignons.


La pâte
Ingrédients de la pâte :
– 500 grammes de viande hachée (viande de bœuf ou d’agneau)
– 3 tasses de blé concassé fin (à laver à l’eau et laisser tremper ½ h)
– 1 oignon
– 1 petite cuillère de sel
Préparation de la pâte :
Lavez le blé concassé et laissez le dans son eau 30 minutes puis égouttez-le.
Passez au robot mixeur (ou pétrir à la main) : viande crue, blé et oignons pour obtenir une pâte lisse et saler.
Astuce : incorporez un peu d’eau avant de mixer et ouvrir le robot pour aider d’une cuillère en bois la pâte à se former si vous n’avez pas laisser tremper le blé concassé. Vous pouvez aussi mixer en plusieurs fois.

Cette pâte sera utilisée en deux couches, la farce venant s’insérer au milieu !

Dans un plat de 36cm de diamètre environ : appliquez sur le fond de votre plat à la main un peu d’huile.
A vos côtés une assiette d’eau vous servira à décoller la viande de la main, vous pressez la viande comme une galette entre vos mains avant de la poser au fond du plat par petites parties. Les parties se rattachent entre elles sous l’action de vos mains humides. La pâte s’applique donc au fond de votre plat.
N’oubliez pas de réserver la moitié de la pâte pour la couche supérieure !
Ajoutez la farce (Karol pour une recette plus légère peut proposer une farce sans viande, faite seulement de pignons grillés et d’oignons).
Appliquez la couche supérieure de la pâte qui devra être plus épaisse que celle du dessous.
Lissez le dessus de la pâte d’une main humide. Elle doit être lisse. A l’aide d’un couteau toujours humidifié, prédécoupés des croisillons sans toucher la partie inférieure de la pâte. Pour dessiner : commencer par faire un petit trou au centre de la préparation, puis dessinez des lignes parallèles toujours à l’aide de votre couteau de cuisine. Créez des losanges en coupant dans le biais de vos premières lignes (photo).
Aspergez de gouttelettes d’eau et de 3 grandes cuillères d’huile de canola avant de placer votre plat au four.

Cuire au four à 250C° pendant trente minutes.
Vous sortez votre kébbé du four quand la viande a un aspect rouge-brun, avant qu’elle ne soit desséchée. (Mémo : appliquez un spray d’huile et aspergez un peu d’eau avant d’enfourner).
Astuce : si votre four a une option grill, vous pouvez le mettre en action 3-4 minutes à la fin de la cuisson.

Astuce pour une grande famille : préparer une grande quantité de cette farce, vous pourrez la congeler et l’utiliser pour votre prochain kébbé ou pour bien d’autres recettes libanaises comme les aubergines farcies « le cheikh de l’aubergine farcie » si l’on traduit littéralement de l’arabe.


Le Kebbé ravira vos enfants mangeurs de viande et ceux qui la détestent n’y verront que du feu façon tarte, ils vont se resservir !

Traditionnellement à déguster avec du yaourt au concombre :
1 gousse d’ail pilée et salée, dans du yaourt nature velouté (Karol utilise le Rachel’s organic ou le marmum lowfat) et quelques concombres coupés en petits morceaux et de la menthe séchée.

Le kébbé s’accompagne d’une salade de saison.
Pour assortir ce menu libanais d’une note « frenchy » nous avons demandé à Karole de nous livrer sa recette de taboulé.


Le taboulé libanais :
Accompagné d’une salade taboulé concentré de fer vous aurez un repas équilibré en tout ! Il faudra juste réussir à vous arrêter de le manger !

Ingrédients :
–    3 bottes de persil
–    ½ botte de menthe
–    1 oignon haché
–    3 à 4 tomates coupées en petits dés
–    3 cuillères à soupe de blé concassé (préalablement lavé)
–    réservé un jus de 2 citrons
–    1 petite cuillère de sel de table et de poivre doux.
–    ¼ de tasse d’huile d’olive
–    (astuce : à vous de doser plus ou moins sel, citron et huile d’olive à votre goût, ce sont trois ingrédients qui feront votre assaisonnement. Si votre taboulé est trop acide ajoutez du sel.)
Préparation :
Mélangez l’oignon pilé avec sel et poivre. Ajoutez les tomates coupées. Coupez le persil très fin et ajoutez les aux tomates. Ajoutez la menthe coupée fine puis le blé concassé (lavé). Ajoutez le citron et l’huile d’olive.
Mélangez le tout.
(Astuce : pour la déco un peu de tomates coupées à parsemer au centre de votre taboulé).


Le Mouhallabiyé : un dessert au lait pour petits et régressif pour les grands !

Pour 6 personnes, en 5 minutes de préparation et 1 heure de cuisson.
Ingrédients :
1l de lait
2 cuillères à soupe de sucre
2 cuillères à soupe de farine de maïs
1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger (du Liban chez Choithram)
1 gousse de vanille (à infuser dans le lait)
1 poignée de pistaches décortiquées, quelques amandes grillées et des fruits secs, figues, raisins, abricots secs coupés en petits morceaux (Spinney’s) pour le décor et les saveurs.


Préparation :

1. Faire bouillir le lait et le brin de vanille sur feu doux.


2. Ajoutez le sucre et la farine de maïs jusqu’à ce que le mélange épaississe soit environ 3O minutes.
3. Versez l’eau de fleur d’oranger avant d’enlever la casserole du feu.

4. Mélangez en douceur avant de verser dans les coupes individuelles ou un plat pour un dessert familial.

5. Laissez refroidir et placez vos contenants au réfrigérateur.

Pour une version plutôt française ou libanaise suivant les palais qui dégusteront ce dessert à vous de vous jouer du dosage « plus ou moins »  de fleur d’oranger et de vanille.
Ce dessert me fait penser à une version orientale de notre riz au lait bien de chez nous ! Sans le riz…

__________________________________________________________

La cuisine libanaise est riche, mais loin des idées reçues, ce repas libanais que nous propose Karol est surtout riche en vitamines, en fer… et très équilibré : la viande n’est pas grasse, elle s’accompagne de verdure et de yaourt. Le dessert à base de lait : formidable en teneur de calcium pour les enfants !

La dégustation a été réalisée avec une tablée de 10 petits français et libanais : Apolline, Colomban, Stanislas et le bébé Vianney ont dégusté leurs assiettes avec leur maman française je l’ai vue !  Esther et Emile, Inès, Anna, Aya et Nour aussi !  Ils se sont tous resservis, les pauvres parents n’avaient plus que les restes ! Le yaourt en accompagnement a eu plus de succès chez les parents que chez les enfants (c’est le mix viande yaourt qui a surpris nos petits français pour qui le yaourt c’est le dessert de tous les jours et un dessert c’est tout). Pour le Mouhallabiyé, tout le monde a été clair, c’est une sorte de riz au lait sans  le riz ! Seule la petite note de fleur d’oranger est un clin d’œil au repas d’inspiration orientale !

Passez à table, tout est joli dans cette cuisine aux couleurs éclatantes !

Maude Verliac

Vous aimerez aussi