Andres Aquino : interview d’un grand nom de la mode

Il nous parle de son parcours et nous livre ses conseils mode             

                                

Durant la Dubai Fashion Week, un nom était synonyme de designer talentueux, de sophistication et de style : Andres Aquino. Andres a parcouru la planète dirigeant ici et là des photoshoots de mode, des conférences, présentant des collections et réalisant des photographies de mode pour différents magazines à travers le monde. Né en République Dominicaine, Andres a presque passé toute sa vie aux Etats-Unis, créant la fameuse  » Couture Fashion Week  » à New York en 2003 – un des évènements les plus attendus de l’année. Malgré un programme chargé, Andres a pris le temps de nous accorder un entretien sur son parcours de photographe et ses bons plans pour choisir les bonnes tenues.

 

 

En tant que photographe, quel est votre travail préféré et pourquoi ?
J’ai beaucoup d’affection pour de nombreuses photos d’art plastique.  J’ai créé en particulier  » The Artist « . Il s’agit d’une pièce représentant la joie profonde d’un artiste à son chevalet, immergé dans la beauté de la nature. Je montre à la fois la beauté intérieure et extérieure de l’essence de cet artiste.

Vous avez lancé la  » Couture Fashion Week  » en 2003, pourquoi ?
En tant que photographe, j’ai couvert de nombreux défilés de mode. Je pensais que je pouvais produire un évènement encore mieux, combinant mon goût pour le théâtre et le travail de divers créateurs internationaux. Au cours de mes différentes expériences, j’ai travaillé avec des stylistes, des mannequins, des créateurs mais aussi des maquilleurs artistiques. Grâce à cela,  j’ai pu acquérir une première expérience des différents éléments de la production de fashion shows.

Vous êtes complètement immergé dans l’univers de la mode. Qu’est-ce qui vous plait le plus dans cette industrie ?
J’aime tout dans l’industrie de la mode. Produire des défilés occupe une place privilégiée dans mes activités créatives parce que j’aime réunir les gens, la presse et les artistes du monde entier. Cela  permet également à mon équipe et moi d’avoir le pouvoir d’influencer l’industrie de la mode, de développer et de promouvoir internationalement la mode, loin des marques commerciales établies et, de créer des nouvelles tendances avant-gardistes.

Quel a été le point culminant de votre carrière ?
La concrétisation de ma carrière, c’est le développement de cette entreprise du concept jusqu’à la création d’une organisation à part entière, réunissant des créateurs qui apparaissent dans des publications majeures à l’international telle que Collezioni, Book Moda, et à la télévision telle que la chaine NBC.

Quel est votre créateur préféré ?
Il y a tellement de créateurs – c’est très difficile de choisir. J’aime les collections et les styles plus que des créateurs spécifiques. J’ai grandi en admirant Oscar de la Renta, car il est originaire de ma région, mais j’aime aussi beaucoup les maisons Dior, Chanel, Valentino, Armani et Versace.

Quelles sont les 3 règles d’or que les femmes doivent suivre ?
– Dans l’univers de la mode, tout n’est pas bon à prendre. Il faut choisir ce qui mettra en valeur sa silhouette.
– Ce qui peut être très bien porté par un adolescent n’est pas forcément bon pour vous. L’âge et la morphologie sont des facteurs clés à prendre en compte dans la construction de votre garde-robe.
– Soyez votre propre créateur quand il s’agit de style. Les tendances sont juste des tactiques marketing.  Choisissez judicieusement – prenez toujours en considération vos cheveux, la couleur de vos yeux et de votre peau

Quels conseils voudriez-vous donner pour inspirer les créateurs ?
Ne pas se retenir. Créez, soyez courageux – exprimez vous. Imiter les autres c’est juste de l’imitation. C’est mieux d’être vous-même, d’avancer avec passion, et de se souvenir d’une règle d’or : assez est assez, les meilleurs créateurs au monde savent ne pas exagérer ou sous estimer une pièce – le sens du juste milieu est crucial.

Pour plus d’informations sur Andres Aquino,  visitez www.andresaquino.com

A lire aussi :

Les astuces de Dima, les morphologies corporelles

Cindy Bailey

Vous aimerez aussi