Le coaching : une vocation.

alt

Ou pourquoi nous avons tous besoin d’un coach.


Le coaching, vous le savez, est une méthode importée des Etats Unis qui fait un malheur là-bas et ailleurs, en France aussi, même si l’engouement a commencé plus tard, et finalement à Dubai… où pourtant la communauté française semble encore plus observatrice que participative dans ce phénomène.

Alors pour savoir exactement ce qu’est le coaching et en quoi cela peut intéresser tout le monde, Dubai Madame.com s’est de nouveau adressée à  Bénédicte, fondatrice de Magnificence , Life and Executive Coach certifiée*.

DM : Pour commencer, quelle est votre définition du coaching ?

B : le coaching est un voyage approfondi à la rencontre de soi-même. Il permet de se réinventer, d’exister et d’explorer son « plein potentiel » dans les domaines de sa vie professionnelle et personnelle, en étant en parfait accord avec ses valeurs et ses envies profondes.

Mon rôle est donc d'accompagner chacun(e) dans ce voyage, tout en préservant son autonomie.

Cela passe par l’exploration des rêves, des objectifs, des envies sous-jacentes, des valeurs ainsi que des ressources et des potentiels.

Voir sa vie sous différentes perspectives fait partie intégrale du voyage, tout comme aller au bout de ses inhibitions, de ses limites et de ses émotions parfois bloquées afin de libérer de nouvelles ressources pour, au final, choisir de s'engager et de se réaliser dans sa vie telle qu'on la souhaite, en ayant toutes ses cartes en main et en tenant compte de l’étape que l’on traverse.

DM : En quoi le coach est-il différent du psychologue ?

B : le psychologue travaille sur le passé de la personne afin de l'aider à y voir plus clair et à accepter ce passé de façon à mieux vivre son présent et anticiper son futur. Il répond donc à la question "Pourquoi j'en suis là ?". Le coaching prend la personne telle qu'elle est actuellement dans sa vie afin de l'aider à construire son avenir. Il ira puiser dans le passé les ressources de la personne et l'aidera à en créer de nouvelles. En ce sens il répond à la question "Comment avancer ?"

DM : Pourquoi devient-on coach finalement ?
B : En ce qui me concerne, je suis convaincue que chaque personne possède en elle toutes les ressources nécessaires pour exister et s'accomplir dans sa vie conformément à ses valeurs. Et j’ai à cœur d’aider l'autre à en prendre conscience en étant à son service en toute simplicité.

Mon champ d'action est assez large puisque je m'adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises.  

De même, je suis déterminée à apporter mon soutien aux personnes touchées par la maladie (je pense notamment au cancer) afin de les aider à retrouver l’estime et la confiance en soi nécessaires pour retrouver le goût à la vie, mieux vivre leur présent et s’autoriser à se projeter dans le futur.

L'impact que je souhaite donner à une plus grande échelle est de rendre le coaching plus accessible à tous dans le milieu professionnel , bien sûr mais également pour les particuliers, dans la vie courante.

J’aurai alors le sentiment d’avoir apporté ma contribution en faveur d’un monde meilleur où les valeurs humaines seront maîtresses, et d’être ainsi en accord avec mes propres valeurs.

DM : Un mot de la fin ?

B : Demander de l'aide pour franchir une étape de vie ou dans son développement personnel est une démarche qui nécessite encore aujourd'hui beaucoup de courage.

Ce n'est pas quelque chose de naturel et le passage à l'acte est souvent lent, notamment au sein de la culture française dans laquelle je ressens encore beaucoup de craintes et d'appréhension, alors que les anglophones semblent davantage moteurs et demandeurs à ce sujet.

Alors oui mon mot de la fin serait : Osez demander un soutien extérieur.

Ce soutien est un miroir de vous-même qui vous aide à trouver en vous vos propres solutions afin d'assainir votre présent et d'envisager un futur épanouissant.

Donc Osez exprimer qui vous êtes, Osez faire ressortir votre personnalité, Osez vous réinventer et dépasser vos limites.

Si acheter une paire de chaussures ou opter pour un massage peut vous faire vous sentir bien pendant une semaine, investir sur vous-même peut vous apporter encore davantage, et sur un plus long terme…

Et vous pouvez désormais compter sur moi pour y arriver.

Le monde à besoin de Vous !

Pour contacter Bénédicte, Magnificence : 056 759 5180, benedictseguin@yahoo.com

* The Coaches Training Institute.
Institut agréé par l'ICF (International Coach Federation)

 

La Rédaction de Dubai Madame

Test biographie

Vous aimerez aussi

Le coaching : une vocation.


Ou pourquoi nous avons tous besoin d’un coach.


Le coaching, vous le savez, est une méthode importée des Etats Unis qui fait un malheur là-bas et ailleurs, en France aussi, même si l’engouement a commencé plus tard, et finalement à Dubai… où pourtant la communauté française semble encore plus observatrice que participative dans ce phénomène.

Alors pour savoir exactement ce qu’est le coaching et en quoi cela peut intéresser tout le monde, Dubai Madame est allée à la rencontre de Bénédicte Seguin, coach en image et accomplissement de soi, formée au CTI* (The Coaches Training Institute)

DM : Pour commencer, qu’est ce que le coaching en image ?
B : Avant tout, le coaching en image ne cherche pas à rendre les personnes « à la mode ». Il ne s’agit pas de relooker la personne mais simplement d’exprimer sa personnalité à travers son image.
Il s’agit d’aider la personne à extérioriser l’image qu’elle souhaite dégager en travaillant sur ses qualités, sur celles qu’elle souhaite mettre en avant.

Ce travail passe notamment par les couleurs car celles-ci envoient des messages. Il faut ici apprendre à traduire en couleurs les messages de nous-mêmes qu’on souhaite montrer aux autres.

La couleur orange par exemple renvoie dans l’inconscient collectif à la gaieté, l’enthousiasme, la vitalité, la convivialité etc., mais pour certaines personnes cela peut correspondre à tout autre chose en fonction de son vécu personnel.
Ce qui est important ici c’est que lorsque la personne porte une couleur, elle en ressente l’énergie positive afin de gagner en confiance en elle et de véhiculer cette image vers les autres.

Le coach travaille aussi sur le style de la personne et encore une fois l’important c’est plus ce que la personne veut dégager à travers le style que d’être « à la mode ». Ici on prend en considération la silhouette : comment par exemple une personne avec une silhouette angulaire peut-elle paraitre plus douce ou plus abordable ? On travaillera sur les formes, les matières et les motifs en ajoutant des rondeurs pour casser cette image un peu « sèche ».

Le maquillage et la coiffure entrent également en jeu car ils permettent à la femme de se reconnecter à sa féminité via le sens du toucher et de donner de la substance à sa personnalité. L’important n’est pas de se maquiller beaucoup mais de donner du relief à sa personnalité.

Le coaching en image est un accompagnement vers l’autonomie. Il ne s’agit pas d’un mode d’emploi ni d’un diktat. Une fois les clés et astuces données, il est de la responsabilité du client de savoir comment mettre à profit tous ses acquis.
Par ailleurs, le coach peut proposer un accompagnement en magasin, si besoin est, pour soutenir le ou la cliente dans son autonomie pour un achat de vêtements, chaussures ou accessoires.

La personne qui vient me voir n’est ni dépressive, ni malade, ni a « un problème ». Elle veut juste faire ressortir ce qu’elle a au fond d’elle-même et qui elle est réellement. Et parfois nous avons besoin d’être guidés sur ce chemin, tant nous avons acquis de réflexes de vie qui souvent nous éloignent de notre identité profonde.

DM : Comment faites-vous ressortir les qualités de quelqu’un ?
B : Je lui demande tout simplement quelles sont les qualités qu’il qu’elle souhaite mettre en avant et quels sont les messages qu’il ou elle veut traduire à travers son image.

Je m’appuie également sur le bilan d’image de la personne, complété par celui de son entourage plus ou moins proche afin d’aider la personne à mesurer l’impact de son image auprès des autres et d’y voir d’autres qualités auxquelles elle n’aurait peut-être pas pensé seule.

DM : Qu’est ce que le coaching en accomplissement de soi ? Et quelle est la différence avec le coaching  de l’image de soi ?
B : Alors que le coaching en image porte davantage sur l’expression de sa personnalité via son apparence et son comportement, l’accomplissement de soi (ou réalisation de soi) vient compléter cette démarche le cas échéant pour faire un voyage plus approfondi à la rencontre de soi-même de façon à exister et à vivre pleinement sa vie, conformément à ses valeurs et ses envies profondes.  

Mon rôle est donc d’accompagner chacun(e) dans ce voyage, toujours dans une démarche d’autonomie de la personne.  

Il s’agit ici d’identifier et d’explorer ses rêves, ses objectifs, ses envies les plus profondes, ses valeurs ainsi que ses ressources et ses potentiels.

Voir sa vie sous différentes perspectives fait également partie du voyage, tout comme aller au bout de ses inhibitions, de ses limites et de ses émotions bloquées afin d’en faire de nouvelles ressources pour, au final, choisir de s’engager et de se réaliser dans sa vie tel qu’on le souhaite, en ayant toutes ses cartes en main et en tenant compte de l’étape où l’on e trouve.

DM : En quoi le coach est-il différent du psychologue ?
B : le psychologue travaille sur le passé de la personne afin de l’aider à y voir plus clair et à l’accepter de façon à mieux vivre son présent et anticiper son futur. Il répond donc à la question « Pourquoi j’en suis là ? ».
Le coaching prend la personne telle qu’elle est actuellement dans sa vie afin de l’aider à construire son avenir. Il ira puiser dans le passé les ressources de la personne et l’aidera à en créer de nouvelles. En ce sens il répond à la question « Comment avancer ? ».

DM : Pourquoi devient-on coach finalement ?
B : En ce qui me concerne, je suis convaincue que chaque personne possède en elle toutes les ressources nécessaires pour exister et s’accomplir dans sa vie conformément à ses valeurs. Et j’ai à cœur d’aider l’autre à en prendre conscience en étant à son service en toute simplicité.

Mon champ d’action est assez large puisque je m’adresse aussi bien à des adultes, des enfants, des adolescents et des entreprises.  

L’impact que je souhaite donner via mon rôle de coach à une plus grande échelle est une évolution vers un monde meilleur, tourné vers des valeurs plus humaines.

DM : Un mot de la fin ?
B : Demander de l’aide pour franchir une étape de vie ou dans son développement personnel est une démarche qui nécessite encore aujourd’hui beaucoup de courage.
Ce n’est pas quelque chose de naturel et le passage à l’acte est souvent lent, notamment au sein de la culture française dans laquelle je ressens encore beaucoup de craintes et d’appréhension, alors que les anglophones semblent davantage moteurs et demandeurs à ce sujet.

Alors oui mon mot de la fin serait : osez demander un soutien extérieur.
Ce soutien est un miroir de vous-même qui vous aide à trouver en vous vos propres solutions afin d’assainir votre présent et d’envisager un futur épanouissant.

Donc osez être vous-même, osez faire ressortir votre personnalité, osez exprimer qui vous êtes.

Si d’acheter une paire de chaussures ou d’opter pour un massage peut vous faire vous sentir bien pendant une semaine, investir sur vous-même peut vous apporter encore davantage, et sur un plus long terme…

Vous pouvez désormais compter sur moi pour y arriver.


Pour contacter Bénédicte : 056 759 5180, benedictseguin@yahoo.com

* Institut agréé par l’ICF (International Coach Federation)

Rachel Rousseau

Test biographie

Vous aimerez aussi