La grammaire française : un jeu d’enfants

alt

La rentrée scolaire passée, la ritournelle des devoirs maison recommence et ce n’est pas toujours facile quand nos chères têtes brunes ou blondes sont récalcitrantes ! Ne jetons pas l’éternel Bescherelle au feu mais amusons nous avec les conjugaisons :

alt

« Verbes, sujets et compagnie » ou comment faire aimer la grammaire et la conjugaison aux enfants, oui, c’est possible ! Grâce à ce conte drolatique au pays des verbes et des sujets, écrit par un instituteur enthousiaste et illustré par une dessinatrice punchy.
C’est la révolte au village des verbes, ils ne savent pas à quel sujet se vouer. Alors, ils partent en expédition à la recherche de compagnons de route. Ils découvrent les pronoms, les déterminants, les adjectifs et même les C.O.D. ! Un ouvrage très didactique mais pas sérieux du tout, à lire ou à faire lire à partir de 7 ans. Daniel Gostain, Editions Bayard Jeunesse.

alt

Dans le même esprit « Hugo et les rois Être et Avoir », un conte grammatical pour ne plus faire de fautes d’orthographe, magique ! Hugo, un jeune écolier est guidé dans les méandres des accords par Nina, une fée bienveillante. L’auteur, Anne-Marie Gaignard, pédagogue et formatrice travaille auprès d’enfants dysorthographiques. A partir de 8 ans, Editions Le Robert.

alt

Pour les plus grands, « La grammaire est une chanson douce », par notre cher Erik Orsenna de l’académie française.
Un roman qui fait l’apologie de la langue française, un récit pour collégien où la poésie se mêle à l’imaginaire. A la suite d’une tempête, deux adolescents échouent sur une île paradisiaque, au milieu de l’Atlantique. Des lettres de Scrabble flottent à la dérive, et la mer dépose des rubriques de dictionnaires sur le sable. Ils ont fait naufrage au pays du langage, vont découvrir une ville peuplée par les mots et ils croiseront quelques magiciens de la phrase comme Saint-Exupéry ou Proust …

Catherine Brosson

Test biographie

Vous aimerez aussi

La grammaire française : un jeu d’enfants

alt

La rentrée scolaire passée, la ritournelle des devoirs maison recommence et ce n’est pas toujours facile quand nos chères têtes brunes ou blondes sont récalcitrantes ! Ne jetons pas l’éternel Bescherelle au feu mais amusons nous avec les conjugaisons :

alt

« Verbes, sujets et compagnie » ou comment faire aimer la grammaire et la conjugaison aux enfants, oui, c’est possible ! Grâce à ce conte drolatique au pays des verbes et des sujets, écrit par un instituteur enthousiaste et illustré par une dessinatrice punchy.
C’est la révolte au village des verbes, ils ne savent pas à quel sujet se vouer. Alors, ils partent en expédition à la recherche de compagnons de route. Ils découvrent les pronoms, les déterminants, les adjectifs et même les C.O.D. ! Un ouvrage très didactique mais pas sérieux du tout, à lire ou à faire lire à partir de 7 ans. Daniel Gostain, Editions Bayard Jeunesse.

alt

Dans le même esprit « Hugo et les rois Être et Avoir », un conte grammatical pour ne plus faire de fautes d’orthographe, magique ! Hugo, un jeune écolier est guidé dans les méandres des accords par Nina, une fée bienveillante. L’auteur, Anne-Marie Gaignard, pédagogue et formatrice travaille auprès d’enfants dysorthographiques. A partir de 8 ans, Editions Le Robert.

alt

Pour les plus grands, « La grammaire est une chanson douce », par notre cher Erik Orsenna de l’académie française.
Un roman qui fait l’apologie de la langue française, un récit pour collégien où la poésie se mêle à l’imaginaire. A la suite d’une tempête, deux adolescents échouent sur une île paradisiaque, au milieu de l’Atlantique. Des lettres de Scrabble flottent à la dérive, et la mer dépose des rubriques de dictionnaires sur le sable. Ils ont fait naufrage au pays du langage, vont découvrir une ville peuplée par les mots et ils croiseront quelques magiciens de la phrase comme Saint-Exupéry ou Proust …

Catherine Brosson

Test biographie

Vous aimerez aussi