Interview exclusive du comédien MIKAËL CHIRINIAN pour son adaptation au théâtre du best seller, « La liste de mes envies », à Dubai le 28 Mai!

alt


Si vous aviez gagné le gros lot, vous feriez quoi, vous ?

Jocelyne, une mère de famille modeste travaillant à Arras, voit son destin basculer subitement après avoir gagné à la loterie.


Une histoire simple et délicate, mais qui pose la question : Et vous ? Que feriez vous si vous aviez gagné le gros lot ?


Un succès en librairie et au cinéma, un bijou théâtral à découvrir en exclusivité à Dubai.

Second roman de Grégoire Delacourt paru en 2012, le livre a connu le succès (droits vendus à 27 pays) puis a fait l’objet d’une adaptation au théâtre en 2013 et au cinéma en 2014 avec Mathilde SEIGNER et Marc LAVOINE.


C’est Mikaël CHIRINIAN que nous avons le plaisir de recevoir à Dubai, nominé pour le Meilleur Seul en Scène aux Molières 2014.

Le comédien seul en scène interprète tous les personnages qui entourent cette femme ordinaire. La performance est à saluer car le pari était osé. Sans jamais sombrer dans la caricature, il fait rapidement oublier son apparence physique qui n’a rien de féminine et l’illusion est totale.

On le sent investi, très proche de chacun des personnages. On sent qu’il les aime, tout simplement.

INTERVIEW.


alt


Dubaimadame: Mikaël CHIRINIAN, est ce votre première fois à Dubai?


Mikaël Chirinian: Oui c’est ma première fois à Dubaï


DM: Qu’attendez-vous du public Dubaîote?


MC: Jouer un spectacle en tournée est toujours très joyeux car on va à la rencontre du public.

Concrètement je veux dire. C’est le spectacle qui se déplace, qui part sur les routes…«Les routes» étant un euphémisme en ce qui concerne Dubaï.

Avec un spectacle « seul en scène » cette joie de la rencontre avec de nouveaux publics est encore plus forte. On est seul face à cette rencontre.

En gros je n’attends rien mais j’espère profondément que le public sera aussi heureux après avoir vu le spectacle que moi je le suis de venir me présenter devant eux.


DM: Qu’allez-vous visiter en priorité?


MC: Je voudrai voir le coucher de soleil de la tour Burj Khalifa.


DM: Quel est est le plus grand challenge quand on interprète un tel succès médiatique et public? (au risque de voir les passions se déclencher?)


MC: Mon enjeu avec l’adaptation théâtrale de ce roman à succès a été de rendre compte de ma propre lecture du livre. Être au plus près de l’effet qu’il avait produit en moi quand je l’ai lu la première fois.

Le compliment le plus précieux que j’ai reçu après la première représentation parisienne du spectacle c’est cette phrase que m’a chuchoté Grégoire Delacourt (l’auteur): « Tu l’as lu comme je l’ai écrit ».


DM: Comment se passe la mise en scène des différents personnages, car vous êtes seul à jouer…


MC: Le fil conducteur, c’est l’histoire. Les personnages sont des passeurs de l’histoire, ils la font avancer. Le travail avec Anne Bouvier, qui a signé la mise en scène, à été basé là-dessus. Chaque personnage est indiqué par un accessoire, un changement de voix.

Il y un gros travail de son qui est fait sur le spectacle.


alt


DM: Ce n’est pas trop difficile de faire jouer par un homme le rôle de Jocelyne, une femme aimée et identifiée par une bonne partie des français(e)s?


MC: Quand j’ai rencontré Grégoire pour la première fois, on ne se connaissait pas.

Je lui avais juste envoyé un mail via son éditeur en disant « je souhaite adapter votre roman au théâtre, pouvons nous nous rencontrer ».

Nous nous sommes rencontrés dans un café Parisien et nous avons échangé au sujet de son livre.

Au bout d’une demie heure, il demande impatient «Et à qui avez vous pensé pour jouer Jocelyne?», moi «ben moi»…

Grégoire, me regardant des pieds à la tête : «Mais vous n’avez rien d’un femme!»

Moi «Vous non plus et pourtant vous l’avez écrit ».

Je joue Jocelyne, évidement puisque le livre est raconté à partir de son point de vue, mais je joue huit personnages car c’est avant tout l’histoire que je joue à travers les personnages.

C’est bien pour cela que je ne suis pas déguisé. En ce sens je suis très proche du travail qu’a fait Grégoire en écrivant ce livre.

Saint Augustin disait : « Le bonheur, c’est continuer de désirer ce qu’on possède », c’est, je crois la question que pose Grégoire au coeur de son roman.


Le public a déjà fait à Mikaël un triomphe au Ciné XIII, au Théâtre des Béliers à Paris et à Avignon.

Nous comptons sur le public de Dubai pour venir l’ovationner.


« On a la sensation en sortant d’avoir gagné la loterie du spectateur.« Le Parisien.

« Meilleure pièce de théâtre 2013 » – Le Parisien.

« Mikaël Chirinian étonnant. »L’ Express.

« À voir à tout prix ! « Figaro Magazine.


Date: Le Jeudi 28 mai 2015

Heure: de 8:30 PM à 10:00 PM

Lieu: Centrepoint theatre – DUCTAC
Présenté par Salomé LELOUCH et Culture Emulsion.

Pour en savoir plus et voir la bande annonce de la pièce, c’est ici sur le site de Culture Emulsion

Rachel Rousseau

Test biographie

Vous aimerez aussi

Interview exclusive du comédien MIKAËL CHIRINIAN pour son adaptation au théâtre du best seller, « La liste de mes envies », à Dubai le 28 Mai!

alt


Si vous aviez gagné le gros lot, vous feriez quoi, vous ?

Jocelyne, une mère de famille modeste travaillant à Arras, voit son destin basculer subitement après avoir gagné à la loterie.


Une histoire simple et délicate, mais qui pose la question : Et vous ? Que feriez vous si vous aviez gagné le gros lot ?


Un succès en librairie et au cinéma, un bijou théâtral à découvrir en exclusivité à Dubai.

Second roman de Grégoire Delacourt paru en 2012, le livre a connu le succès (droits vendus à 27 pays) puis a fait l’objet d’une adaptation au théâtre en 2013 et au cinéma en 2014 avec Mathilde SEIGNER et Marc LAVOINE.


C’est Mikaël CHIRINIAN que nous avons le plaisir de recevoir à Dubai, nominé pour le Meilleur Seul en Scène aux Molières 2014.

Le comédien seul en scène interprète tous les personnages qui entourent cette femme ordinaire. La performance est à saluer car le pari était osé. Sans jamais sombrer dans la caricature, il fait rapidement oublier son apparence physique qui n’a rien de féminine et l’illusion est totale.

On le sent investi, très proche de chacun des personnages. On sent qu’il les aime, tout simplement.

INTERVIEW.


alt


Dubaimadame: Mikaël CHIRINIAN, est ce votre première fois à Dubai?


Mikaël Chirinian: Oui c’est ma première fois à Dubaï


DM: Qu’attendez-vous du public Dubaîote?


MC: Jouer un spectacle en tournée est toujours très joyeux car on va à la rencontre du public.

Concrètement je veux dire. C’est le spectacle qui se déplace, qui part sur les routes…«Les routes» étant un euphémisme en ce qui concerne Dubaï.

Avec un spectacle « seul en scène » cette joie de la rencontre avec de nouveaux publics est encore plus forte. On est seul face à cette rencontre.

En gros je n’attends rien mais j’espère profondément que le public sera aussi heureux après avoir vu le spectacle que moi je le suis de venir me présenter devant eux.


DM: Qu’allez-vous visiter en priorité?


MC: Je voudrai voir le coucher de soleil de la tour Burj Khalifa.


DM: Quel est est le plus grand challenge quand on interprète un tel succès médiatique et public? (au risque de voir les passions se déclencher?)


MC: Mon enjeu avec l’adaptation théâtrale de ce roman à succès a été de rendre compte de ma propre lecture du livre. Être au plus près de l’effet qu’il avait produit en moi quand je l’ai lu la première fois.

Le compliment le plus précieux que j’ai reçu après la première représentation parisienne du spectacle c’est cette phrase que m’a chuchoté Grégoire Delacourt (l’auteur): « Tu l’as lu comme je l’ai écrit ».


DM: Comment se passe la mise en scène des différents personnages, car vous êtes seul à jouer…


MC: Le fil conducteur, c’est l’histoire. Les personnages sont des passeurs de l’histoire, ils la font avancer. Le travail avec Anne Bouvier, qui a signé la mise en scène, à été basé là-dessus. Chaque personnage est indiqué par un accessoire, un changement de voix.

Il y un gros travail de son qui est fait sur le spectacle.


alt


DM: Ce n’est pas trop difficile de faire jouer par un homme le rôle de Jocelyne, une femme aimée et identifiée par une bonne partie des français(e)s?


MC: Quand j’ai rencontré Grégoire pour la première fois, on ne se connaissait pas.

Je lui avais juste envoyé un mail via son éditeur en disant « je souhaite adapter votre roman au théâtre, pouvons nous nous rencontrer ».

Nous nous sommes rencontrés dans un café Parisien et nous avons échangé au sujet de son livre.

Au bout d’une demie heure, il demande impatient «Et à qui avez vous pensé pour jouer Jocelyne?», moi «ben moi»…

Grégoire, me regardant des pieds à la tête : «Mais vous n’avez rien d’un femme!»

Moi «Vous non plus et pourtant vous l’avez écrit ».

Je joue Jocelyne, évidement puisque le livre est raconté à partir de son point de vue, mais je joue huit personnages car c’est avant tout l’histoire que je joue à travers les personnages.

C’est bien pour cela que je ne suis pas déguisé. En ce sens je suis très proche du travail qu’a fait Grégoire en écrivant ce livre.

Saint Augustin disait : « Le bonheur, c’est continuer de désirer ce qu’on possède », c’est, je crois la question que pose Grégoire au coeur de son roman.


Le public a déjà fait à Mikaël un triomphe au Ciné XIII, au Théâtre des Béliers à Paris et à Avignon.

Nous comptons sur le public de Dubai pour venir l’ovationner.


« On a la sensation en sortant d’avoir gagné la loterie du spectateur.« Le Parisien.

« Meilleure pièce de théâtre 2013 » – Le Parisien.

« Mikaël Chirinian étonnant. »L’ Express.

« À voir à tout prix ! « Figaro Magazine.


Date: Le Jeudi 28 mai 2015

Heure: de 8:30 PM à 10:00 PM

Lieu: Centrepoint theatre – DUCTAC
Présenté par Salomé LELOUCH et Culture Emulsion.

Pour en savoir plus et voir la bande annonce de la pièce, c’est ici sur le site de Culture Emulsion

Rachel Rousseau

Test biographie

Vous aimerez aussi