Enfants (ou parents) terribles? Super Granny to the rescue à Dubaï

Vos enfants vous rendent fous? Ils ne vous écoutent plus sauf à faire de vous de potentiels compositeurs de Neuvième Symphonie? Vous êtes au bord de l’implosion, découragés? Ne désespérez plus et courez prendre un rendez-vous avec Super Granny.

alt

Andalene Salvesen, – car le concept cache un vrai nom- est ce qui se fait de mieux en matière de super héros pédagogique. Mère de quatre enfants et grand-mère de neuf petits enfants épanouis à faire pâlir d’envie la plus accomplie des mamans, cette grand maman sud africaine connaît sa matière. Mais en plus elle a développé autour de ses compétences maternelles innées, de véritables outils pédagogiques qu’elle partage dans ses ouvrages* mais aussi lors de conférences de coaching parental données à Dubaï quatre fois par an. “J’éduque surtout les parents, explique-t-elle d’emblée. Le problème ce n’est pas les enfants”. Voilà, c’est dit. Et c’est ce qu’elle prend le temps de régler lors de ses sessions privées. A raison de 2 x trois heures, elle mettra le doigt sur le grain qui fait grincer le rouage et vous aidera à désamorcer le plus infernal de vos bambins. Voilà seize ans qu’elle donne des séminaires et dix qu’elle se rend à domicile, dans le saint du saint, au coeur même des familles afin de trouver des solutions à des parents éreintés. “Quand un jeune couple fait connaissance, il discute rarement de sa vision de l’éducation des enfants. Or des approches différentes – car on choisit souvent un opposé – peuvent vraiment créer des problèmes,” explique-t-elle. C’est le syndrôme good cop/bad cop: on cherche toujours à compenser le côté strict ou à l’inverse, permissif, de son compagnon et c’est le moment où l’incohérence s’insinue. Les mères tout comme les pères n’hésitent ainsi pas à ouvrir les portes de leur intimité à cette pro du bon sens. “Je donne la possibilité aux parents de dire “non” à leurs enfants car ils n’ont souvent pas l’impression d’en avoir le droit. Vous pouvez être amical avec vos enfants mais vous n’êtes pas leur copains,” explique encore la coach.

Super Granny distingue cinq types de parents – nurturing; sergeant major; teacher/trainer; mentor; friend – sans jamais en juger aucun. Tout est question de timing: si le sergeant major porte ses fruits entre 2 et 6 ans, il risque fort de se heurter à un mur à l’adolescence. “Il ne s’agit pas de ce que les enfants veulent mais de ce dont ils ont besoin,” ajoute-t-elle. Son mot d’ordre est l’écoute, le problème le plus commun auquel font face les parents. “Un enfant qui écoute, c’est la base de tout. A partir de là, on résout tous les problèmes,” assure-t-elle. “J’équipe les parents à comprendre quand une chose n’est pas négociable”. Je ne dicte pas aux parents ce qui est “non négociable mais à apprendre à leurs enfants à respecter ce que les parents auront défini comme “non négociable”.

Dans un monde où l’autorité fait de plus en plus défaut et qui donne l’impression qu’on se doit d’être le meilleur ami de son enfant, Super Granny est plus que jamais un repère. “La plus grande des récompenses est de voir mes enfants heureux et devenir à leur tour de merveilleux parents”.

Pour en savoir plus:

www.munchkins.me

Prochain passage: fin novembre pour 4 semaines

Pour une session privée:

Contacter Pernille Holberg pour un rendez-vous: pernille@supergranny.me

Prix: 1200 à 1500 dhs les trois heures

*Raising Happy Healthy Children

Et

A Brand new Child in Five Easy Steps

Kyra DT

Test biographie

Vous aimerez aussi