SOLEIL + TECHNOLOGIE = ENERGIE

alt

Dimanche 17 mars 2013 à 170 km d’Abu Dhabi a été inaugurée la plus grande centrale thermique solaire au monde: Shams* 1.
L’Emir d’Abu Dhabi et Président des Émirats Arabes Unis, HH Sheikh Khalifa Bin Zayed Al Nahyan, a exprimé en présence de HH Sheikh Mohammad Bin Rashid Al Maktoum, Émir de Dubai et Vice-président des EAU, ainsi que de l’ensemble du gouvernement d’Abu Dhabi, sa fierté et sa volonté de contribuer au développement et au déploiement des énergies renouvelables de la région.


Il a fallu trois ans pour construire cet immense site industriel dans le désert de Madinat Zayed, à l’ouest des EAU, dans l’émirat d’Abu Dhabi.
Shams 1 a été conçue et développée par Shams Power Company, joint venture entre Masdar** (60%), Total (20%) et Abengoa Solar (20%).

alt

Rencontre avec Laurent Longuet, Directeur du projet Shams 1

Shams 1
D’ou venez-vous? Parlez-nous de votre parcours en quelques mots

Je suis ingénieur-architecte naval de formation. Après 8 ans dans l’industrie maritime, en France et au Moyen-Orient, j’ai passé les 6 années suivantes sur le développement d’installation gazières, en Iran et en Indonésie. J’ai rejoint le projet Shams début 2010 comme directeur de projet. Je suis marié et j’ai 4 garçons. J’ai la chance d’avoir pu être accompagné de ma famille dans toutes ces aventures.

Est-ce que le grand public pourra visiter le site dès l’an prochain?

Non, malheureusement. Shams est un site industriel et l’accès est contrôlé pour des raisons de sureté. Par contre, il est envisagé de construire un « visitor center » à coté de l’usine. Cela permettra aux visiteurs de découvrir le principe de fonctionnement de l’usine et de découvrir les énergies renouvelables plus généralement.

Vous qui préparez ‘l’après-pétrole’, comment voyez-vous Abu Dhabi et les UAE dans 10 ans?

Abu Dhabi est en train d’ouvrir le chemin pour les autres pays du Golfe en montrant que produire des énergies fossiles et développer les énergies renouvelables n’est pas contradictoire, au contraire c’est économiquement rentable et c’est envoyer un message écologique puissant au reste du monde. Fort de ce constat, en s’appuyant sur Shams et sur les autres développements de MASDAR, je pense qu’Abu Dhabi va accélérer le développement des énergies renouvelables et, ce faisant, s’orienter vers un développement économique plus ‘sustainable’.
Dans dix ans, à Abu Dhabi, il y aura des panneaux solaires sur tous les toits. De grands projets de fermes solaires seront en développement dans le désert, les maisons seront plus économes en énergie et, mais là je suis moins sûr, la taille des moteurs des voitures aura diminuée.


En incluant Shams 1, le portefeuille d’énergies renouvelables de Masdar représente près de 68% des capacités de production de ce secteur dans le Golfe et 12% des capacités installées d’énergie solaire concentré dans le monde.

« En tant que partenaire de longue date d’Abu Dhabi, nous sommes particulièrement fiers d’avoir participé au défi que représentait la construction de Shams 1. C’est une étape majeure dans l’exploitation du potentiel solaire dans la région », a déclaré Christophe de Margerie, Président-directeur général de Total. « Nous partageons la vision d’Abu Dhabi qui prévoit un avenir prometteur pour les énergies renouvelables, aux côtés des énergies fossiles. Total est aujourd’hui un leader mondial du secteur de l’énergie solaire. Forts de ce statut, nous sommes ravis d’accompagner les EAU dans la diversification de leur mix énergétique. »

Le projet en chiffres

alt

Investissement: 600 millions de dollars
Nombre d’heures de travail depuis le début du projet: 11 970 000
Nombre de miroirs paraboliques: 258 048
Capacité de production en électricité: 100MW, assez pour alimenter 20 000 foyers émiriens
Champ solaire: 232 hectares (l’équivalent de 285 terrains de football) dans un environnement désertique hostile
Réduction d’émission de CO2/an: 175 000 tonnes, l’équivalent de la plantation de 1.5 million d’arbres

Le solaire concentré, comment ça marche?

alt

Cette technologie n’utilise pas des panneaux solaires mais des miroirs paraboliques, qui pivotent pour accompagner la course du soleil. En concentrant la chaleur dégagée par le rayonnement solaire direct vers des tuyaux remplis d’huile de synthèse, Shams 1 produit de la vapeur qui entraîne une turbine et produit ainsi de l’électricité. De plus, la vapeur est compressée lorsqu’elle entre dans la turbine, ce qui augmente considérablement l’efficacité du cycle. L’infrastructure comprend également un système de refroidissement sec qui réduit de façon significative la consommation d’eau : un avantage crucial dans la région aride de l’ouest d’Abu Dhabi.
Si vous souhaitez en savoir plus, l’émission ‘C’est pas sorcier’ du samedi 29 septembre 2012 vous explique le procédé de façon ludique (http://www.youtube.com/watch?v=6ATLVHfoonM).

N’hésitez pas à consulter le site de Masdar (www.masdar.ae) pour vous tenir informés des événements et projets à venir. A bientôt !

Sources: Dubai Reuters, www.masdar.ae, service communication de Shams Power Company.
* Shams, qui signifie ‘soleil’ en arabe
** Masdar qui signifie ‘source’ en arabe


Laetitia Araujo

Test biographie

Vous aimerez aussi