Plus écolo dans ma cuisine !

Nous trions déjà nos déchets ménagers ? Alors pensons aussi à changer nos habitudes de consommation culinaire pour minimiser l’impact sur l’environnement. En effet, des études ont démontré qu’il y a 2,5 fois plus de gaz à effet de serre dans notre alimentation que dans notre pot d’échappement… Nous n’allons certes pas tout révolutionner du jour au lendemain, mais essayons d’y penser de temps à autre et de faire de notre mieux : les petits gestes du quotidien deviendront vite des automatismes !


–    Acheter local et de saison
En favorisant les produits bruts (moins de transformations et d’emballages), d’origine bio (moins de pesticides dans les sols et dans l’assiette) et locaux (moins de kérosène), cela permet de réduire la facture énergétique des aliments.
Chiffre : Un fruit ou un légume importé hors saison par avion consomme pour son transport 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en saison.

–    Manger moins d’aliments d’origine animale
Une envie de viande ou de poisson ? On diminue les portions et on s’enquiert sur la provenance, les conditions d’élevage et la pêche. Privilégions les protéines végétales, au

moins pour certains repas…
Chiffres : 20% des espèces de poissons sont menacées d’extinction. Le kilo de viande de veau équivaut à un trajet automobile de 220 km.

–    Réduire le gâchis alimentaire
La fabrication et le transport des aliments coûtent cher. Donc évitons le gaspillage : on consomme jusqu’à la dernière miette tout ce qu’on a acheté et on congèle ce qui risque de se perdre.

–    Réduire et réutiliser les emballages
Il faut acheter en vrac en prenant soin d’éviter les emballages individuels. On conserve les boîtes en plastique et les bocaux pour s’en resservir.

–    Cultiver son potager
On fait pousser tout ce qu’on peut dans notre jardin, sur nos rebords de fenêtre et même dans notre cuisine. Pour nos déchets organiques, on s’en sert de compost (thé, coquille d’œufs) dans le jardin ou sur le balcon.

–    Limiter le jetable
On oublie le papier aluminium, le film plastique, le papier sulfurisé, l’essuie-tout, les bouteilles plastique, les gobelets au bureau… et on privilégie les boîtes réutilisables, les chiffons et les torchons, l’eau du robinet et sa tasse de thé favorite !


–    Économiser l’énergie
Pour une cuisson rapide, privilégions la bouilloire électrique et la cocotte-minute plutôt que la casserole sur le feu. Pour la cuisson au four, on cuit les plats en même temps ou à la suite, le préchauffage étant très gourmand…

–    Économiser l’eau
Contrairement aux idées reçues, le lave-vaisselle est plus économique, à moins d’utiliser une bassine d’eau pour le lavage à la main… Un geste facile : quand on rince des légumes dans un récipient, on s’en sert ensuite pour arroser les plantes. Enfin, pour les accros de la cuisson vapeur et donc de la diète, on recycle son eau en un délicieux bouillon !


La rédaction de dubai madame

Vous aimerez aussi