L’engouement des investisseurs pour le marché de l’immobilier d’entreprise ne se dément pas.

alt

Avec 15,1 milliards d’euro qui ont été investis dans l’hexagone en 2013, le marché de l’immobilier d’entreprise demeure en hausse sur un an. Évidement le marché des biens emblématiques reste significatif (Tour ADRIA à La Défense).

En dépit d’une croissance économique poussive en France les taux de vacance se maintiennent à des niveaux extrêmement raisonnables (7%) ce qui permet de regarder les années à venir avec sérénité.

Les acquisitions sur fonds propres des Fonds Souverains Norvégiens et Moyen-Orientaux alimentent le marché. Nous constatons également une présence persistante des fonds de pensions US et des Institutionnels français qui sont à l’origine de 11 opérations d’un montant supérieur à 100 Millions d’Euros.

Au sein de ce marché de l’immobilier d’entreprise, la Pierre-Papier au travers des SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) a échappé à la défiance des français. Leur performance, d’une régularité et d’un niveau supérieur à tous les instruments comparables, ont séduit de plus en plus d’investisseurs.
D’un rendement de plus du double des emprunts d’État (une moyenne d’environ 5,16% net en 2013), les SCPI ont collecté 3 Milliards d’Euros en 2013 alors que la capitalisation flirte avec les 30 Milliards d’Euros.

Quel succès !

alt

C’est la régularité de leur performance qui attire aujourd’hui les investisseurs car il est bien difficile de trouver un équivalent en termes de rapport sécurisation/rendement/liquidité.

–    La Sécurisation des SCPI est le fruit tant de la réforme de 2002 qui souhaitait avec succès réglementer le marché secondaire (en 2013 plus de 500 Millions d’Euros ont changé de mains) que de la mutualisation des portefeuilles qui assure cette régularité dans la performance. Avec des actifs de plus d’un milliard d’Euro pour les plus importantes, les SCPI sécurisent ainsi les risques de défaillance de certains preneurs de baux dont nous constatons que 50% des actifs sont bien souvent loués à des entreprise du CAC 40, voire des institutions publiques. Le risque de signatures est à ce titre quasiment nul.

–    Le Rendement se traduit par une régularité de la performance des SCPI. Dégager une performance de plus de 5% nets pour les meilleures, voire proche de 6% pour les pépites, cela séduit bien évidemment de nombreux investisseurs. Si en plus certaines revalorisent leurs actifs de 2 ou 3 % comme ce fut le cas en 2013, la performance globale annuelle de 8% est inaccessible comparativement.

–    La liquidité est immédiate et nous constatons dans les rapports trimestriels qui sont envoyés aux investisseurs, l’absence totale de parts en attente de cession. Pour mémoire le procédé de cession ne nécessite pas l’intervention d’un notaire, il s’en trouve donc allégé.

Nous constatons que l’essentiel de la demande se concentre sur les emplacements de 1 er choix des grandes métropoles et Paris Intra-muros. Les grandes enseignes internationales y  poursuivent  leur développement tout en cédant leurs points de ventes moins performants. On note également un grand dynamisme des investissements dans les murs de commerce.

Enfin la neutralisation de l’impact fiscal des produits générés par les SCPI qui rentrent dans la catégorie des revenus fonciers est tout à fait possible car elles peuvent être achetées à crédit et les intérêts d’emprunt viendront gommer le résultat foncier donc l’imposition.

Sur les 156 SCPI de rendement adossées à de l’Immobilier d’Entreprise, il est bien évident qu’un œil averti saura déceler les pépites des instruments plus fragiles. Les classements sur la base des performances peuvent parfois cacher des charges à venir induites que certaines SCPI n’auraient pas budgétées comme celles liées au Grenelle de l’Environnement. Il est donc impératif de se faire accompagner dans la sélection des SCPI idoines.

Enfin face à l’engouement des investisseurs pour les SCPI, les gérants n’hésitent pas à limiter, voire à fermer la collecte par foyers fiscaux  afin de ne pas déstabiliser les associés en place.

A propos d’Equance :

Equance est une société de Conseil en Gestion Privée proposant des prestations allant du conseil en gestion de patrimoine, au suivi fiscal  et à la mise en œuvre de solutions pour le compte de résidents et non-résidents français. La société s’appuie sur un réseau indépendant de consultants en gestion de patrimoine répartis sur le territoire français et dans plus de 40 pays. Forte des 20 ans d’expérience de ses associés, la société s’est imposée parmi les leaders dans les prestations de Conseil en Gestion Privée des Français de l’étranger et comme un acteur alternatif significatif sur le marché national. Société par Actions Simplifiée au capital de 100 000 Euros, indépendante, Equance est dirigée par Olivier Grenon-Andrieu, Président, etDidier Bujon, Directeur Général. Et aux Émirats la branche Equance est représentée par Laurence et Laurent Peney . Depuis peu, une branche a ouvert à Abu Dhabi avec Sarah Lenglart diplômée en notariat Français avec une spécialisation en droit international et  fiscalité
www.equance.com

Pour en savoir plus :
Laurence Peney
Mob Dubaî :
+971 529 111 334+971 529 111 334
lcepeney@equance.com

La Rédaction de Dubai Madame

Test biographie

Vous aimerez aussi