Un après-midi à Global Village

alt Il est 16h pile, lorsque les portes du Global Village s’ouvrent en grand, pour accueillir les grands comme les tous petits. Située aux abords de Dubaï, cette foire qui entre dans le cadre de Dubaï Shopping Festival, est constituée de Pavillons pour la plupart du Moyen Orient, de salles de spectacles, et de restaurants en plein air. Le public averti sait qu’il doit se montrer sélectif, car il ne sera pas possible de tout visiter le jour même. Tous les ingrédients sont là pour aiguiser les appétits, susciter la curiosité et l’enjouement, mais également développer le sens de la négociation. Le premier pavillon qui accueille les visiteurs est celui de l’Inde, dans la grande cour intérieure, les marchands avisés nous reçoivent avec sourires et chaleur. Nous sommes entrés au cœur de l’Inde avec ses bijoux fantaisie, ses saris et ses écharpes en pashmina. A chaque regard posé sur un stand ou sur un article en particulier, les marchands nous interpellent et nous invitent à examiner de plus près leurs marchandises. L’odeur de l’encens a des effets envoûtants, celle des épices également. Une fois le Pavillon Indien visité, nous voilà plongés au cœur du Royaume d’Arabie Saoudite, dans un nouvel environnement, une nouvelle culture où les vendeurs nous reçoivent dans leurs tenues traditionnelles, arborant fièrement keffieh et toge blanche si communes dans la région du Golfe Persique. Abbayas, et voiles de couleur noire ornent les stands, chacun comportant un détail qui les distinguent des autres. Des produits authentifiés comme provenant de la Mecque, encens, chapelets, parfums attirent le pieux visiteur en quête de spiritualité. Des couleurs fantasmagoriques de l’Inde, nous passons à un univers plus sobre, et plus consensuel. alt Le pavillon du Qatar, à l’image du pavillon Saoudien, a l’originalité de proposer des masques traditionnels en cuir ou plastifiés recouverts d’une feuille d’or, très rarement portés par les femmes citadines du Golfe et plus souvent par les Bédouines à Oman et au Yémen et censés améliorer la protection contre le soleil. De grandes statues à l’effigie de Pharaons, et des Pyramides en carton mâché, de taille réelle attisent notre curiosité. L’Egypte a mis l’accent sur son passé, et a même conçu un musée pour l’occasion rassemblant quelques copies de figurines et des maquettes de navires Egyptiens antiques. Les papyrus, porte-clés et autres accessoires comportant des hiéroglyphes, sont proposés par des vendeurs parés de leur tenue de Pharaon. Le restaurant Egyptien attire de nombreux amateurs de shawarmas, de purée de fèves, et surtout de « Kachoris », un plat de fête ayant la particularité de mêler pâtes, riz, lentilles, tomates et couvert de morceaux de poulet ou de viande et d’oignons frits. D’un pavillon à un autre des kiosques proposent également de manger sur le pouce, des beignets frits arrosés de miel, des crêpes locales fourrées aux œufs et aux fromages, des pommes d’amour, glace au lait de chamelle (si si, essayez !) et d’autres mets aux milles saveurs. Pour les gourmets, les Pavillons Turques, Syriens, Iraniens et Palestiniens représentent des temples dédiés à la confiserie orientale, avec les loukoums, les baklavas, les glaces parfumées à la pistache, ou les nougats aux fruits secs. alt Kachoris alt Le Yémen est celui qui aura le plus marqué les esprits, la plupart des stands offrant le fameux miel de Jujubier « véritable caviar » du pays. Un petit pot coûte une fortune. Les « Khanjars », magnifiques poignards en argent qu’arborent les hommes à la ceinture et les bijoux orientaux sont mis en apparence sur les murs et les étalages des stands. Pays de l’encens par excellence avec Oman, il se dégage dans tout le pavillon un doux parfum qui embaume les sens, similaire à celui des Eglises en Europe. Les paniers remplis d’épices sont chargés en cannelle, cardamome, noix de muscade, paprika, safran, citrons confits, henné, encens, et pétales de roses. Pour faire l’acquisition de tous les articles mentionnés, il faut souvent rivaliser d’astuces et de malices avec les marchands qui n’en manquent pas, et qui adorent s’adonner aux jeux des négociations. Un ami qui m’accompagnait s’est vu affubler du titre honorifique de « Hadramaouti », homme originaire d’une région du même nom au Yémen, et connu pour être intraitable en matière de négoces. Chaque pavillon ou presque a son spectacle, de nombreux concerts se jouent un peu partout avec des groupes de toutes les provenances, Afrique, US, Europe…On en redemande d’autant plus que cette année et en 2015 le focus de Global Village se situe justement dans son offre de spectacles et divertissements de qualité : concerts mais aussi Thrill shows (sports extrêmes), cultural shows et feux d’artifices… En bref : allez-y et pour 15 AED l’entrée seulement, passez une fin de journée de dépaysementsincèrement géniale en famille ! Pour plus de détails, visitez : http://www.globalvillage.ae/
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Vous aimerez aussi