Femme au volant, Glam au tournant

alt

Adjudants-chefs Badrya Salem Thani Al Sowaidi et Maryam Hamid Al Zarouni patrouillent depuis avril 2013 autour des sites touristiques de Dubaï.
A 40 et 31 ans, elles font partie des quatre femmes triées sur le volet pour rouler à bord de rutilantes Ferrari FF aux couleurs verte et blanche de la police de la mégalopole émirienne.


Pourquoi elles ? Pourquoi des femmes ?
Certainement pas pour faire vrombir le moteur V12 qui ronronne sous leur capot.
« C’est une opération marketing pour Expo 2020 », admettent les deux officiers de police qui n’ont jamais pris personne en chasse même si ces petits bijoux font pâlir d’envie leur entourage, hommes ou femmes.

alt

La nouvelle flotte conduite en majorité par des officiers de la gent masculine a accessoirement pour but de dissuader les chauffards locaux de jouer les Schumacher sur les autoroutes de la ville, ces voitures de course pouvant atteindre 335 km/h et passer de 0 à 100 km/h en 4 secondes !
« Bien sûr que tout le monde nous jalouse, sourit Maryam. Mais c’est surtout la fierté qui revient : la fille de Badrya raconte à tout le monde à l’école que sa mère conduit une des Ferrari de la police ! Quant à ma mère, elle prie pour moi car elle sait qu’elles vont vite !»

Mais à bord de leur bolide immatriculé « Dubai 9 » vous les verrez rouler tranquillement aux abords des sites touristiques les plus glamours : la Burj Khalifa, Dubai Mall, JBR, le Palm… Et les badauds de les prendre en photo.
Mais attention, qui a dit qu’elles n’étaient pas prêtes à démarrer au quart de tour ? Elles ont été entraînées sur le circuit du quartier général le temps nécessaire à parfaitement maîtriser leur engin mythique.

A bon entendeur !
 

Kyra Dubai

Test biographie

Vous aimerez aussi