Comment réussir sa sortie dans le désert ?

alt

Si vous n’y êtes pas encore allés cette année, prévoyez donc une petite sortie désert avec la famille et les copains, c’est la saison idéale!

Pour certains, piloter dans le désert est l’enfance de l’art quand pour d’autres cela relève de l’impossible qui fait peur.

En ce qui nous concerne, on adore et nous y allons assez souvent. Voici donc un tout petit guide pratique pour les amateurs de nature et de mini aventure.

Attention, les phrases sont courtes : normal c’est un homme qui écrit !

Où aller? Les coins préférés de la rédaction.

alt

A coté de Dubai, l’idéal est le triangle compris entre Big Red, Fossil Rock, et le village de Nazwa. Cela va de la piste tranquille jusqu’aux grosses dunes immenses. Quant au paysage, certaines parties vous montrent leur sable ocre, d’autres leur sable rouge ; certains terrains ne sont faits que de sable, d’autres sont des étendues d’herbes à chameaux, vous rencontrerez aussi parfois des mini-forêts de Gharf. De plus il y a du monde, mais tout en discrétion, donc en cas de problème ont peut se faire aider en moins de 15 minutes, et en cas de camping, on est tranquille.
Tout cela rajouté au fait que c’est à peine à 45mn de Dubai…

Pour un pique nique quoi amener ?

L’idéal c’est de faire des grillades que l’on peut manger sans couteau ni fourchette : brochettes, côtelettes d’agneau, saucisses. Le tout avec une salade composée au riz, de la pita et de l’houmous. Bien sûr prenez un minimum d’un litre et demi d’eau par personne. Ajoutez coca et autres si tel est votre goût mais surtout ne faites pas l’impasse sur l’eau.
On vous recommande vivement de laisser chaises, tables pliantes, barbecue automatique en aluminium, et lampes néon à la maison. Sur la route, au 3ème rond point après Dragon Mart (Dubai-Hatta road) vous trouverez du bois (10dhs), une grille (30Dhs), des tapis 2mx3m (50Dhs), et des torches sur bambou (10Dhs). Je vous garanti dans ces conditions une vraie expérience, et un moment inoubliable.

Pour une nuit quoi amener ?



Une tente et des duvets évidement car au petit matin il fait très froid. Prévoir des pulls pour la soirée. Il faut aussi prévoir un petit déjeuner facile à préparer : oubliez les tartines beurre-confiture, préférez la boite de croissants x 10 de chez Carrefour. Du café soluble, du lait en poudre et bien sûr une théière ou une cafetière « bédouine », voire une casserole. Notre recette qui fait des émules à chaque fois : de la pita chauffée sur la braise de la veille, étalez du Kiri dessus ; imbattable !

Comment ne pas se perdre ? Et le cas échéant comment faire quand on est perdu ?

Une règle de base est d’aller dans le désert à plusieurs voitures. Trois ou quatre véhicules est idéal : il y en aura toujours un parmi vous qui aura le sens de l’orientation.
En dehors de ça, si votre sortie se transforme en « Pierre Richard dans le désert », c’est à dire que vous avez perdu les autres voitures du convoi, oublié votre téléphone à la maison, et cassé le GPS…voici comment faire pour retrouver votre chemin.
Étape 1 : prenez de la hauteur. Naviguez parmi les dunes jusqu’à arriver au point le plus haut. De là observez l’horizon pendant 5 à 10 minutes. Il y a de grandes chances que vous retrouviez votre groupe.
Étape 2 (sous-entendu, pas de groupe en vue) : vous avez fait des traces dans le sable. Revenez en arrière, jusqu’à ce que vous retrouviez celles de votre groupe et suivez-les. Vous pouvez prendre l’option de suivre ces traces jusqu’à la sortie du désert aussi.
Étape 3 (il y a du vent, ça a effacé les traces) : repérez les montagnes ou de très grosses dunes au loin. Il y aura toujours du monde pour vous guider.
Étape 4 (Pierre Richard c’est vous, et vous avez en plus perdu votre voiture, vous êtes à pieds) : refaire les étapes de 1 à 3. La clé est de toujours aller en haut des dunes voir si on ne repère rien au loin qui puisse aider.

Que faire quand on s’ensable ?



Une fois encore, nous vous recommandons vivement de sortir à plusieurs voitures. Cela permet que l’une d’elles tracte le véhicule ensablé.
Autre précaution de base : ayez toujours dans votre coffre une pelle et une sangle de tractage, c’est un minimum vital.
Couvrons tout de même le scenario le moins facile et imaginons encore une fois que vous êtes seul , sans groupe pouvant vous sortir de là avec la fameuse sangle ou un treuil, et sans personne pour vous aider aux alentours.
Il faut alors bien dégonfler les pneus, au maximum, c’est primordial. Enlever un peu le sable qui gênerait les essieux (c’est ça qui bloque la voiture…). Mettre la boite de vitesse en 4L (lente). Enlever le blocage de différentiel (le bouton avec un dessin d’un « i » à 4 roues). Repérer la pente dans laquelle est la voiture, et accélérer fort dans le sens de la pente, en marche avant ou en marche arrière, selon.

Comment conduire dans le désert, quelques règles de base .



Pour les novices, il y a plusieurs règles simples pour passer un moment agréable :
– Dégonflez les pneus. Les débutants dégonfleront plus que les experts. Car ceux-ci prenant plus de risques, allant plus vite, tournant plus brusquement, voudront bien sûr éviter de déjanter.
– Regardez les traces de la voiture que vous suivez. Si vous voyez les crampons sur le sable, c’est qu’il est dur et que vous avez de la motricité. Si vous ne voyez plus les crampons, le sable est mou. Prenez alors de l’élan et passez cet espace mou le plus vite possible (pas trop quand même, hein).
– Gardez une distance de 50m avec la personne qui est devant vous. Cela permet de voir ce qu’il fait et ne pas se retrouver coincé dans un endroit dont il serait difficile de sortir.
– Lorsque vous vous arrêtez (pour discuter, prendre une photo, etc.), mettez vous TOUJOURS dans le sens de la pente, sur du sable dur. J’insiste : ne ralentissez pas tant que vous n’êtes pas sur du sable dur ou en pente. La plupart des ensablements se passent en effet dans ces occasions là.
– Lorsque vous descendez une grande dune, gardez votre volant droit (le logo doit être droit…).
– Il est rare que quelqu’un arrive à retourner sa voiture dans le désert, alors ne vous faites pas trop de soucis là dessus.

Quelques précautions particulières à prendre.

Amenez un chapeau car le soleil peut être violent. La crème solaire risque d’être désagréable avec le sable mais elle demeure essentielle, surtout pour les enfants. Les lunettes de soleil sont importantes aussi. Le sable est très très chaud donc vous risquez de vous bruler si vous ne portez que des tongs.
Prévoyez des vêtements chauds si vous pensez rester au delà du coucher du soleil.
Et veillez à ce que les enfants soient toujours bien chaussés, surtout à la nuit tombée d’ailleurs car…:

Y a-t-il des dangers en dehors de se perdre, de déjanter, de se retourner ou de s’ensabler ?

Les dangers sont surtout lorsque vous campez. En règle générale, le matin, lorsque vous démonterez votre tente, vous trouverez certainement des petits scorpions en-dessous. Mais ils ne sont pas dangereux, du moins pas pour les adultes ni pour les ados. Les enfants en bas âge…c’est plus sérieux.
Il faut aussi observer l’endroit où vous posez votre camp : des traces de chameaux sous un arbre ? Vous risquez de voir des camel-spider (araignées couteaux) ; des traces de serpent ? Il y a des chances pour qu’il vous rende une petite visite une fois le camp endormi.
Les accidents sont excessivement rare mais essayez tout de même de vous munir d’un aspi venin, faites en venir de France par exemple. Et restez chaussés dès le moment où le soleil se couche !

Pour apprendre à conduire dans le désert vous avez aussi des cours dispenser par Belhasa Driving entre autres (04 3243535, http://www.bdc.ae/inner/tc-desrt-driv.htm).

Stéphane Viennot

Test biographie

Vous aimerez aussi