Utilisez toute votre imagination

Hassan Sharif a inlassablement et passionnément travaillé à Dubai pendant trente ans de façon presque inaperçue. Sans considérer ses pourtant nombreuses participations à des expositions collectives, aux Emirats comme à l’étranger, ça ne fait pas longtemps qu’il a reçu cette honneur élémentaire représentée par un solo show organisé dans son Pays et qu’il a commencé à réjouir d’une reconnaissance croissante, dernièrement couronnée par l’inclusion de son travail dans le Pavillon National des Emirats aussi bien que dans le ADACH Platform for Visual Arts à la dernière Biennale de Venise, l’un parmi les événements les plus convoités dans le monde de l’art contemporain international.

 

Qu’en pense-t-il Hassan Sharif de devenir une attraction, comme tout phénomène social par définition éphémère? Tout simplement, il sourit et il s’adonne au plaisir d’inventer une de ses histoires, absurdes et révélatrices en même temps, performatives et ironiques.
Et bien oui, Hassan Sharif partage avec les acteurs le goût de la performance, de la récitation et avec certains parmi eux celui de l’improvisation: il aime conduire le public dans une direction pour l’abandonner toute de suite après ou bien pour y jouer avec. L’objective de l’artiste n’est certainement pas celui d’éduquer les visiteurs, tout juste comme il n’est pas celui des media, qui nous informent, le plus souvent d’une façon déformée, jamais authentiquement impartiale.
L’intérêt et la participation active à la presse est une constante pour Hassan Sharif, qui n’a pas seulement publié des dizaines d’articles dans les journaux et les magazines locaux mais qui a aussi commenté de façon ironique, dans ses caricatures des années 1973-1979, la réalité d’une nation nouvelle en train de se construire.

Press Conference nous montre une sélection de travaux qui trace deux diagonales dans l’opus de Hassan Sharif, dont l’une traverse ses productions principales, et précisément ses fameux objets, ses tableaux matiéristes et ses presque inconnus Semi-Systems; la deuxième proposant une coupe chronologique de son activité, pas simplement des segments de temps mais plutôt un épitomé de la notion du temps.

Hassan Sharif n’est pas capable de se concentrer sur un seul projet à la fois: peut-être quand il était un enfant cette même caractéristique était jugée de manière négative, mais rétrospectivement elle se révèle une qualité remarquable, qui lui a permis de travailler simultanément sur différents projets, sur différents concepts, sur différents “soi”.

Le titre choisi pour cette exposition vient d’une série de tableaux récents (2008-2009) axés sur l’idée de la conférence de presse, ce bombardement répété et insisté de nouvelles que nous tous subissons. Autour de ce groupe de travaux les curateurs ont monté un show qui propose une sélection très soignée d’objets, minimalistes dans leur nature et pourtant monumentaux dans leur critique de la contemporanéité. Un choix analogue a intéressé les Semi-Systems qui accueillent ici les visiteurs, dans leur apparente netteté et régularité, mais en réalité leurs demandant de s’approcher pour leurs dévoiler la façon de s’échapper du système. Métaphoriquement parlant ….


Hassan Sharif
Press Conference
Du 12 novembre au 15 décembre 2009
1×1 Contemporary – Al Quoz 1 – tel. +9714 3411287, et
1×1 Art Gallery – Al Wasl Rd. 1023 – Villa No 5– tel. +9714 3483873
Samedi -jeudi, de 11h00 à 20h00
1x1artgallery@gmail.com
www.1x1artgalllery.com

Cristiana de Marchi

Vous aimerez aussi