Pourquoi aller voir « ils se sont aimés » au théâtre ce mois-ci ? Interview des comédiens

alt

LE rendez-vous culture plaisir à ne surtout pas manquer ce mois-ci sous peine de le regretter toute l’année : la pièce de théâtre « Ils se sont aimés » d’après l’œuvre mise en scène par Muriel Robin et interprétée par Pierre Palmade et Michèle Laroque.

Six ans après s’être mariés, Isabelle et Martin décident de divorcer. À travers plusieurs sketches on retrouve le couple toujours en contact mais sans amour.
Ici et contrairement au premier volet du spectacle (Ils s’aiment), les acteurs jouent le même personnage tout au long d’une seule et même histoire.

La pièce rencontra un énorme succès lors de sa sortie en France en 2001.

Il était alors tout naturel que le choix de Nadia et Stephane se porte sur elle pour leur toute première représentation en duo sur scène à Dubai.

Et qui d’autre peut mieux nous parler aujourd’hui de la pièce que les acteurs eux-mêmes : Nadia Lorenzon et Stephane Brismontier répondent à nos questions avec humour, sincérité et passion, de quoi nous donner hâte d’être à la fin du mois pour les voir enfin réunis sur scène !
Interview.

Comment et quand vous êtes vous lancés dans le théâtre ?

N : il ya très longtemps que j’aime le théâtre. J’ai commencé par des cours en Belgique, mais en dilettante. J’étais aussi étudiante en Beaux Arts à Bruxelles. Je suis devenue prof de dessin et de peinture et j’essayais de percer en tant qu’artiste.
Je vis à Dubai depuis 8 ans, j’ai participé à 2 concours d’art qui ont très bien marché, j’ai donné des cours de dessin aussi puis j’ai arrêté car mes 3 enfants en bas âge  demandaient pas mal d’attention.
J’ai ensuite lu une annonce pour les cours de théâtre de Yasmine Vally, j’y suis allée juste pour voir et puis finalement je me suis très vite retrouvée dans un groupe soudé, un peu comme une famille, j’ai accroché et le théâtre m’a permis depuis de combler mon besoin d’expression artistique.

S : j’ai toujours aimé être sur les planches, j’ai fait partie d’un groupe de rock quand j’étais étudiant et j’ai pris quelques cours d’improvisation au théâtre sur Paris puis je suis parti travailler à l’étranger. Il y a 3 ans, j’ai eu le déclic quand je suis allé voir « le père noël est une ordure » des Apprentis Comédiens à Dubai.  Il y avait Nadia et les autres et tout à coup j’ai voulu être sur scène avec eux. J’ai alors joins les cours de théâtre donnés par Yasmina Vally et nous avons monté « tailleur pour dames » (notre article). J’y tenais l’un des rôles principaux, celui du Docteur Moulineaux… Énorme pression pour un 1er rôle … et ça a été un coup de foudre total.
Plus tard, pendant la pièce « partenaires particuliers », une succession de sketches par les Apprentis Comédiens toujours, Nadia et moi avons réalisé qu’on avait le même sens du jeu, du comique et on a voulu prendre des risques sur un duo.

alt
Pendant les répétitions

Que vous apporte le fait de jouer sur scène ?


N : étant maman à temps complet j’y trouve une reconnaissance pour moi : je redeviens Nadia la femme et non plus seulement Nadia l’épouse et la maman.
Et puis le fait de ne plus travailler peut faire perdre le sens de l’accomplissement, ça me manquait de ne pas travailler sur un projet.
Le theatre m’a permis de retrouver le sentiment d’être capable, il me permet de me surpasser et de me stimuler ne serait-ce qu’intellectuellement, cela comble mon arrêt de la peinture, et me permet d’extérioriser ces frustrations que je mettais avant sur une toile.
Et puis bien sur, l’adrénaline…

S : au début c’était le challenge de savoir si je vais être capable de réapprendre un texte et de m’impliquer dans une préparation assidue. Finalement j’aime retenir et faire ma petite cuisine de ce qui a été écrit par un autre.
Un autre défi aussi : pour « ils se sont aimés » nous ne sommes que deux, alors on n’a pas le droit à l’erreur, on n’a pas de parachute. Quand on est plus nombreux on peut faire oublier un trou de mémoire par exemple … à deux ce n’est pas possible. J’aime cette prise de risque, cet effet parachutisme. C’est ultra grisant.
Enfin, rendre tout un texte pour que tout le monde passe un bon moment c’est génial et entendre le public rire, c’est très riche, ça énergise.

Pourquoi avoir choisi cette pièce en particulier ?

De manière pratique, on est deux sur scène et trouver une pièce qui se joue à deux ce n’est pas si facile Et puis il y a ce côté café théâtre qu’on aime. On adore Palmade et Laroque et on aime faire rire surtout.
Enfin cette pièce nous fait beaucoup rire, nous.

alt
Pendant les répétitions

Comment vous préparez-vous à monter sur scène ?

S : pour « ils se sont aimés » on va innover !
Avec les Apprentis Comédiens ont avait des rituels, des petits massages de décontraction, des jeux de relaxation en groupe etc. … après chacun gère le stress comme il peut : certains mangent, d’autres fument.
Le stress monte toute la journée avant une représentation, on a un poids au ventre ça reste un bon stress qu’on est heureux de vivre : on a envie d’être bon et de faire les choses bien et puis surtout ça part dès le 1er pas sur la scène. Là tout s’envole.

N : se préparer à monter sur scène finit souvent par de grosses parties de fou rire tant on a besoin d’extérioriser. En même temps on est dans notre bulle mais aussi avec l’autre.
C’est une ambiance de grande cours d’école, entre délire et conscience de temps qui approche.
On passe par la peur, le stress, l’euphorie, l’insouciance…une grande cours de recrée remplie d’émotions quoi.

alt
Pendant les répétitions

En quelques mots, pourquoi venir vous voir sur scène jouer « ils se sont aimés » ces 28, 29 et 30 Janvier à DUCTAC?

S: un bon moment de détente !
On a envie de donner une petite tranche de rire aux gens.
On a en plus la chance de jouer dans une salle magnifique de DUCTAC et c’est jouissif pour nous de s’y produire et de partager tout ça avec le public.
Pour finir, je me mets toujours à la place des gens et là, j’aimerai moi-même aller voir ce spectacle … alors je sais que ça va être bon.

N: on va donner au public le meilleur de nous-mêmes, notre envie de faire rire et de nous évader quelques instants.
On voudrait que les gens aient envie de monter sur scène, aient du plaisir. Cette pièce c’est un concentré de bonne humeur, et aussi un clin d’œil à la vie de couple qui peut ne pas être toujours rigolote.
C’est enfin une déclaration d’amour aux gens ! Vous allez vous marrer, on est bon ensemble.
Pour nous c’est du Bonheur. On l’espère pour vous aussi.

alt

Quoi ?
« Ils se sont aimés », une pièce par Pierre Palmade et Muriel Robin
Quand? les 28,29 et 30 janvier, 20h
Où ?
DUCTAC, Mall of the Emirates.
Les tickets sont en vente dès à présent : Espace culturel de Mall of the Emirates- accès parking Level 2 – côté Ski Dubai
www.ductac.org/theatre.php, et sur Timeout tickets: https://www.itp.net/tickets/
Tel :  04.341.4777

La Rédaction de Dubai Madame

Test biographie

Vous aimerez aussi