L’Art partout, l’art par tous!

alt

Azza Al Qubaisi, une artiste émirienne, nous a ouvert les portes de son atelier. Elle nous a décrit son parcours, ses projets, sa vision de l’artiste dans la société et de l’art comme interaction entre les gens, les cultures, les époques. Portrait!

Elle aime:
Le camping dans le désert
Voyager
La découverte, la recherche   

Elle n’aime pas:
Les embouteillages
La viande (Elle est végétarienne)
Être déroutée


Parlez-nous de votre parcours, qu’est-ce qui vous a amenée à prendre cette voie?

C’est d’abord l’opportunité d’étudier en Angleterre, c’est là que j’ai compris que j’étais artiste!
Après avoir étudié la biologie, je me suis naturellement dirigée vers Ia voie artistique.
J’ai ensuite créé ma fondation, j’ai réfléchi aux matériaux à utiliser, j’ai repensé à mon héritage, après tout ça j’étais capable de dire que ma vie serait celle d’une artiste.
Ici les gens concevaient la joaillerie comme des marques, du shopping, pas encore comme un Art, avec une histoire… J’ai créé des collections. J’ai monté mon atelier et j’ai essayé de comprendre la société à travers des travaux bénévoles pendant 4-5 ans. J’ai monté des projets artisanaux et je me suis diversifiée, notamment avec les souvenirs. Aujourd’hui, j’ai le soutien du Khalifa Fund et du Croissant Rouge: disons qu’on ne rit plus de moi, j’ai été acceptée comme une femme aidant au développement de l’artisanat local!

Depuis une dizaine d’années, vous créez de nouvelles collections pour votre enseigne The Arabian Workshop for Jewellery and Gemstones et trouvez l’inspiration dans la nature et les matériaux naturels. Avez-vous des préférences?

alt

Et bien en fait je crée à partir de ma culture, de la nature, partout, toute la beauté de la nature, sa fragilité, le temps capturé… chaque pièce est choisie pour sa forme et sa qualité.  Les comportements ont changé ces dix dernières années, les rapports à l’argent et à l’environnement et si vite, sous mes yeux!
Vous savez je change de matière en fonction du concept qui m’anime et chaque année je change de spécialité. Je ne peux pas vraiment dire que j’ai une préférence. J’utilise surtout l’argent, pour que mes pièces restent abordables et avec je travaille une saison la perle, une autre le bois, ou encore les branches de palmier, les sculptures… en ce moment je cherche des concepts en interaction avec l’environnement et les gens.

C’est une très bonne transition pour nous parler du projet Public art work Etihad 41. Quel est le concept? Qui peut participer?

En 2011 j’ai eu l’idée de laisser les gens se dire librement “ok je peux le faire” et juste les aider à s’exprimer. J’ai créé une sculpture de 40 branches de palmier séchées que tout le monde puisse peindre, personnaliser ou transformer: près de 500 personnes ont participé au projet.
De nombreuses nationalités  ont pu interagir in situ et en ligne à travers les réseaux sociaux! J’ai beaucoup aimé cette expérience mais je la trouvais trop limitée dans la durée, sans vraie continuité, du coup les participants ne se sont pas sentis assez engagés. J’ai souhaité rendre ce projet plus ‘pushy’ et je n’étais pas la seule puisque l’ADWEA (Abu Dhabi Water and Electricity Authority) m’a apporté son soutien et en a fait l’événement du National Day 2012.

Cette année, comme auparavant, tout le monde à Abu Dhabi et Dubai peut participer! En bref:

Étape 1: récupérez une branche de palmier (dans une ferme, au bord de la route ou si besoin contactez-nous)  

Étape 2: envoyez-moi un brief, présentez-vous et présentez ce que vous souhaitez exprimer (mar@arjmst.com)

Étape 3: Exprimez votre créativité et apportez votre branche au public, au sein d’une sculpture globale, présentée lors du National Day à Dubai et le lendemain à Abu Dhabi.

Environ 150 personnes sont déjà concernées (et pas seulement des artistes)! J’aimerais vraiment faire grandir ce projet, montrer la vue globale d’une sculpture construite par moi et par tous ces gens, mais aussi montrer que chaque pièce qui la constitue peut exister seule.

C’est mon idée d’un art participatif, d’une communauté créée autour d’un projet, engagée dans une expo… vous pourrez découvrir les premières images du montage en ligne prochainement!

Je finirai par la question habituelle, pour vous Abu Dhabi, c’est….?

… Moi, je veux dire mon cœur!

Découvrez les créations d’Azza sur son site Internet www.arjmst.com et suivez-la sur Facebook (Azza.alqubaisi) et Twitter (@AzzaAlQubaisi)

alt


Laetitia Araujo

Test biographie

Vous aimerez aussi