« Hot Dog » et « Le goût des pépins de pomme »

 

« Le goût des pépins de pomme » de Katharina Hagena


Avec son Roman, « Le goût des pépins de pomme », Katharina Hagena imprègne le palais de ses lecteurs de cette saveur, subtilement acidulée des pommes Boscop,  grosses pommes brutes, d’une couleur gris-vert teintée de rouille. Ces pommes exhalent le parfum de cette grande demeure qu’elle a connu dans son enfance et dont elle a  hérité de sa grand-mère. Située à Bootshaven dans le nord de l’Allemagne, Iris y redécouvre à sa grande surprise ses plus beaux souvenirs d’enfance et ses plus grands drames aussi.

Au fil de ses pérégrinations, elle entraine le lecteur dans un monde de souvenirs peuplés des milles senteurs de cette campagne chérie qu’elle ré-apprivoise peu à peu.  C’est un roman qui, non seulement de nous compter l’histoire d’Iris, nous plonge dans un univers très sensuel où les fragrances et textures qui s’entremêlent dans ses écrits, reconstituent sur des notes parfumées l’histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique de trois générations de femmes.  Plongez-vous sans tarder dans ce récit d’enfance et cet océan de senteurs qui vous transportent avec Iris, dans le merveilleux jardin de Bootshaven.

Point de vente : Culture & Co – La Librairie Française
Tel 04 357 3603 / email : info@culturecodubai.com
Délai de livraison 3 semaines

« Hot dog » d’Elise Milicevic

 

Dans cet ouvrage, à la fois recueil de nouvelles et livre de cuisine, Elise Milisevic se pose en précurseur de ce que l’on nome « le roman cuisine ».

La sélection d’histoires truculentes,  égrène au fil de nouvelles aussi rocambolesques qu’émouvantes, des recettes dignes des plus fins gourmets.

Elise nous entraine avec délice et beaucoup d’humour dans un chapelet de tranches de vie qui animent d’un petit « je ne sais quoi » ses savoureuses recettes de cuisine. Elise nous donne l’irrésistible envie d’entrer en cuisine, de nous parer de notre plus beau tablier et de nous mettre au travail. Après avoir dévoré l’incroyable histoire de son voyage au temple de Borobudur, sur l’ile de Java, comment ne pas trépigner derrière ses fourneaux pour réaliser les prometteuses « Trompe d’éléphant flambée » ! Après avoir lu l’attendrissant récit du rouge canari et de son copain le piaf, je me suis dit que concocter cette étonnante recette « d’oiseaux sans tête » pourrait être une jolie façon de rendre hommage à l’auteur et à sa petite famille, qui démontrent au fil de récits attachants, un incroyable amour des animaux.

Ce livre est une savoureuse curiosité qui confère aux plats qu’ils composent une étrange noblesse et nous rend heureux de les savourer dans nos  assiettes tout comme nous sommes heureux de caresser leurs crins, duvet, pelage, plume, toison !!

Ce roman cuisine se mange, mieux, il se dévore !

 

Un peu d’histoire : L’auteur, Elise Milicevic est née un livre à la main et une cuillère en bois dans la bouche… Son bestiaire culinaire a trouvé son maître avec Daniel Egnéus, illustrateur suédois vivant à Milan. Les illustrations de Daniel ajoutent du rêve et de l’élégance aux délires littéraires et aux recettes truculentes d’Elise élaborées en collaboration avec le jeune chef parisien Jérôme Lefevre. L’éditeur, 1973. Concept book factory. ° 1973 invente des livres exigeants et passionnés. Mariage généreux de l’image et des mots, 1973 mutualise les potentiels artistiques et culinaires, Le roman-cuisine est le premier concept book de la petite maison d’édition indépendante.

Vous pouvez commander ce livre sur Fnac.com

 

PS : Je souhaiterais rendre un hommage tout particulier à Elise qui fut pendant quelques années ma condisciple à l’université de Paris La Sorbonne. Nous nous sommes retrouvés avec un chaleureux plaisir après 10 ans et avons aimé évoquer nos expériences, vues, vécues, ces multiples chemins que nous avons parcourus au travers tous nos projets. Je suis fière de connaître Elise Milisévic et me plonger dans son œuvre littéraire, bien qu’encore modeste, a fait renaître en moi mon attachante admiration pour son incroyable talent créatif, dont j’avais depuis longtemps pressenti qu’il ferait autant d’honneur à l’artiste qu’à son sujet ! Avec Hot-Dog……je m’aperçois avec délectation que je ne m’étais guerre trompée !

Marie Chatelain

Vous aimerez aussi