Dieu voyage toujours incognito de Laurent Gounelle

Le jour où Alan décide de mettre fin à ses jours constitue le début d’une autre vie, non pas celle que l’on espère vivre une fois passé de mort à trépas, mais une nouvelle existence qu’un inconnu va l’aider à édifier. Planifiant un plongeon du haut de la grande Dame, j’ai nommé la Tour Eiffel, son plan est mis à mal par l’intervention d’un inconnu avec lequel il conclut un étrange pacte. Alan s’engage à exécuter l’intégralité des actions et des ordres qui lui seront donnés. A l’issu de ce marché, soit Alan retrouvera la joie de vivre, soit l’inconnu l’aidera à réaliser son plan morbide. Marché conclut !!

 

Cette histoire mène le protagoniste sur des sentiers qu’il ne croyait pas être capable d’empreinter. L’auteur nous renvoie à nos propres entraves, qui fermement érigées sur notre chemin, nous empêchent d’accéder au bonheur, le nôtre et celui de nos proches.

Le secret que souhaite nous révéler Laurent Gounelle dans ce roman réside dans la capacité qu’a chacun d’entre nous à changer le regard qu’il se porte, regard façonné et souvent malmené par de nombreux préceptes, inculqués par l’éducation et de malencontreuses expériences de la vie.

Il s’agit également d’apprendre à modifier son regard et ses actions sur les choses et les êtres qui nous entourent.   Savoir écouter son cœur nous transmet une force infinie et tout devient possible à celui qui choisit la voie de la confiance en soi. Ce roman est à rapprocher du « Voyage d’Hector » où il s’agit d’aller  rechercher au fond de soi les ressources positives pour changer et faire évoluer  son environnement plutôt que de le subir. Mais attention ! Il ne s’agit en rien d’attitudes qu’il est aisé à d’adopter ou d’actions qu’il est facile à mener. Courage et volonté conduisent cette quête façonnant de nouvelles traverses pouvant mener à d’avantage de bonheur et de sérénité.

 

Je vous invite à découvrir cette histoire palpitante, rédigée dans un style simple et efficace, qui donne l’irrésistiblement envie de tourner les pages. Bien que dans la continuité de « l’homme qui voulait être heureux », son premier roman,  « Dieu voyage toujours incognito » est un livre inédit qui, tout en nous parlant d’Alan, de thérapie et de développement personnel, produit cette étrange et agréable impression de nous parler de nous.

Biographie de l’auteur

Auteur de romans psychologiques, formé en France et aux Etats-Unis, Laurent Gounelle est un spécialiste des sciences humaines. Ses livres expriment sa passion pour la philosophie, la psychologie et le développement personnel. Son premier roman, L’Homme qui voulait être heureux, est devenu un best-seller international.

 

Marie Chatelain

Vous aimerez aussi