Deux livres pour cet Eid

alt

Cette semaine Val Bouquine nous recommande deux ouvrages. Tous deux aussi différents qu’il est possible de l’être…l’un d’eux vous accompagnera peut être pendant vos fêtes de l’Eid ?!

Une année à Venise – Lauren Elkin- Héloïse d’Ormesson – 336 pages
alt
Voici un livre que j’ai choisi car j’ai été séduite par l’idée de la rencontre entre une jeune américaine en plein doute et une ville mythique qui me fascine : Venise.

Catherine est une jeune Américaine qui décide de quitter New York et de passer une année à Venise pour terminer sa thèse d’histoire de l’Art. Même si cette année est censée être consacrée à ses recherches, elle est également un moyen pour elle « d’échapper » un peu à son fiancé, Charles qui l’aime et ne veut que son bonheur mais sa façon de l’aimer est infantilisante.
Elle s’installe à Dorsoduro, rare endroit où les maisons sont construites sur la terre ferme. Commence alors la rencontre entre la jeune femme et Venise. Une Venise loin des touristes pourtant omniprésents. Et puis Marco…
Catherine prend conscience qu’elle n’est pas une petite chose et qu’elle est capable de penser et de faire par elle même. C’est ici qu’elle se sent bien, c’est ici qu’elle doit être.
En parallèle, Neva recherche une synagogue secrète dont parlait son grand père lorsqu’elle était plus jeune en Croatie. Avec l’aide de Marco, elle sillonne des heures durant les canaux à la recherche du signe qui lui permettra de la localiser.
Un livre merveilleux sur Venise qui est ici à mon avis le personnage principal de l’histoire. J’ai regretté de ne pas connaitre cette ville autrement que par des documentaires ou des photos, car j’aurais encore plus apprécié sa découverte  par Catherine.


Ce qui m’a moins plu : Catherine justement. Elle m’a paru un peu fade, pas très attachante. Elle n’a pas une grande personnalité (sans doute à cause de Charles), mais elle tente de sortir peu à peu de sa coquille. Elle fait enfin des choix, quitte à se tromper.

Ce qui m’a plu : le personnage de Neva, cette mère au cœur brisé qui recherche sans relâche un bout de son histoire. On la découvre petit à petit, on ne sait pas vraiment ni qui elle  est ni ce qu’elle cherche dans un premier temps. Puis, le hasard lui fait rencontrer Catherine et elle dévoile son mystère.
Et puis historiquement j’ai appris énormément de choses sur la ville et la place des Juifs au cours des siècles. Je suis toujours fascinée par ces cités qui ont vécus tant de brassages, entre les invasions, les échanges commerciaux etc… Elles sont riches d’histoire mais gardent toujours une part de mystère.

Pour conclure, une très belle rencontre avec une ville mythique.


Les Anges de New York – R.J. Ellory – Sonatine – 551 pages
alt
Le choix de ce livre a été très simple : son auteur !


Franck Parish est flic à  New York, comme son légendaire père qui était un héro national, membre des Anges de New York, combattant le crime organisé et mort en service. Il traverse une période très difficile suite au décès de son coéquipier et à cause de l’enquête interne qu’il subit. Il doit voir un psychologue, ce qu’il fait évidemment de très mauvaise grâce.
Il est alcoolique, amer, et s’il est encore soutenu par sa hiérarchie, c’est plutôt pour ses réussites passées que pour l’homme qu’il est devenu.
La première scène nous met directement dans le bain : un junkie qui a déjà bien amoché sa petite amie est sur le point de la tuer et de se suicider. Il ne veut parler qu’à Franck Parish. Malgré ses efforts, ce dernier échoue et l’intervention se termine en carnage. Voilà pour le décor…
Et comme le mal ne s’arrête jamais, Franck est appelé sur une scène de crime en fin d’après midi : un petit malfrat à qui il a déjà eu affaire est retrouvé mort par balle et en allant chez lui, il découvre le corps d’une adolescente qui se révèle être la sœur de la victime. Très vite Franck trouve un détail qui l’interpelle, après recherche il semble persuadé qu’elle n’est pas la seule. Et effectivement d’autres meurtres similaires ont eu lieu. Quel est le lien entres ces filles ? Qui est le lien….


J’ai adoré ce livre. Ellory a vraiment un talent incontestable pour poser une atmosphère. Le personnage principal se trimballe pas mal de casseroles. Tout d’abord l’image de son père « ce héro », mais qui pour lui était un imposteur, un vendu. Pas facile de s’entendre dire toute sa vie que son père était formidable alors qu’on pense l’inverse. Ensuite sa vie de famille qu’il a complètement ratée, trop accaparé par son métier. Sa relation conflictuelle avec ses enfants qu’il voudrait surprotéger alors qu’ils sont déjà adultes. Et puis les affaires criminelles, toujours aussi sordides. Pour terminer : l’alcool à outrance, ce qui n’arrange rien.

Ce qui m’a plu : J’ai beaucoup apprécié Franck à causes de toutes ces faiblesses. Il n’en n’est pas moins un excellent flic. Pour une fois la hiérarchie n’est pas complètement retournée contre le  flic en difficulté, même si son chef l’a à l’œil, il ne lui met pas trop de bâtons dans les roues  Et son nouveau coéquipier est plutôt compréhensif et aidant. Le « background » est noir et sordide, Ellory touche à une institution qu’on ne voudrait jamais voir défaillir.
J’ai beaucoup aimé  la construction également. Chaque journée est identifiée, quelques chapitres à chaque fois, assez courts j’ai donc eu l’impression que ça avançait vite.  J’ai également apprécié les intermèdes quotidiens chez le psy qui nous permettent de mieux comprendre Franck.

Ce qui m’a moins plu : l’idée que cette fiction prend malheureusement ses sources dans la réalité.

Un grand moment, à la hauteur de mes attentes. Bravo Mr. Ellory

Val Bouquine

Test biographie

Vous aimerez aussi