Chittrovanu Mazumdar : « Mon pays ? …c’est l’art ! »

alt

Voilà ce qu’il répond quand on lui demande naïvement s’il se sent plutôt indien ou français,  balayant ainsi élégamment la notion de frontières, finalement très restrictive, surtout dans le monde de l’art contemporain !


Il est adorable, accessible, chaleureux, parle impeccablement français et on est immédiatement conquis par sa sincérité, son empathie et sa franchise, qui ne sont pourtant pas des qualités très  répandues chez les artistes 😉
Chittrovanu est né à Paris, sa mère était française et son père Bengali, il vit maintenant à Calcutta et sans renier aucune de ces cultures ancestrales, toutes deux aussi riches artistiquement que différentes, il s’en est totalement libéré pour trouver sa propre voie.

Son père (Nirode Mazumdar) était déjà un artiste d’avant-garde renommé en Inde, Chittrovanu n’a donc pas eu à batailler, comme c’est le cas dans certaines familles, pour étudier aux beaux-arts et devenir lui-même artiste. Mais pour en vivre,  si ! Car comme pour  tout artiste, la création ne va pas sans doutes et souffrances. Si s’exprimer est pour lui un besoin aussi vital que de respirer, c’est moins immédiat, moins « facile » et il faut sans  cesse oser, casser les codes, prendre des risques pour avancer.

Heureusement, il est entouré de deux femmes qui le soutiennent dans cette démarche. La sienne qui, si elle n’intervient pas dans le processus créatif, partage son quotidien (et Dieu sait si c’est difficile d’être mariée avec un artiste 😉 et Malini Gulrajani, son agent exclusif, qui dirige la galerie 1×1 à Dubai et Singapour.  Malini se charge de tous les aspects administratifs de sa carrière d’artiste, le soulageant ainsi des contraintes matérielles qui s’accordent mal avec le processus créatif.

Le succès ne lui a pas donné la grosse tête, il reste discret et rappelle qu’aucun artiste n’est épargné par les moments de dépression, de remise en cause face à ses propres questionnements ou ceux des autres. Loin des mondanités parisiennes, il a choisi de vivre à Calcutta car c’est là, dit-il, qu’il est le mieux pour travailler : « Calcutta m’a donné l’espace, le temps et l’isolement nécessaires pour m’ouvrir à l’intérieur ». Par cette phrase il résume une des difficultés du métier d’artiste, être perméable aux influences extérieures pour enrichir son imagination …mais pas trop, pour rester à l’écoute de ses propres intuitions !

Comme tous les artistes de sa génération, il a vu le champ des possibles en matière d’expression s’élargir démesurément, le choix des médias est vaste et Chittrovanu a appris à les maîtriser pour servir sa créativité : toile, collage, sculpture, film,  installation sonore et/ou visuelle ….

Il se nourrit aussi de ses aller-retour entre les pays et les cultures, il adore Calcutta où tout est plus intense, coloré, violent et passionné, même si la saleté et la mort rôdent en permanence. Il est à l’aise à Kalighat « ce quartier sombre et sale qui vous plonge dans une autre dimension, où une lumière étrange se fraye difficilement un passage et où le tramway donne l’impression de trancher à vif dans l’humanité grouillante », comme à Paris  « le Quai Malaquais sous la pluie, le Jardin du Luxembourg, un petit café rue Mazarine » !

Chittrovanu, qui parle couramment 3 langues (anglais, français et bengali) est un voyageur émerveillé, mais il a aussi besoin de voyages intérieurs, c’est sans doute pourquoi il prend  des cours de littérature et de philosophie, joue de la cithare et écrit (seulement pour le plaisir et pour lui-même). Saint Augustin, Deleuze ou Déridat …mais aussi son équilibre familial, dont les trois chiens errants qu’il a recueillis font partie, l’aident à garder sur la vie un regard attentionné, doux et sage. Il a des plaisirs simples, même à Dubai, où son endroit préféré reste « la plage au coucher du soleil mis en musique par le maghribazzan » (l’appel à la prière, ndlr) !

Galerie 1×1
Adresse: Warehouse No 4, Plot No 364-22, Al Quoz Ind 1
Tel: +9714-3411287
Email: 1x1artgallery@gmail.com

alt

Retrouvez tous les portraits réalisés par Véronique Talma sur son blog : http://verotalma.wordpress.com/

Véronique Talma

Test biographie

Vous aimerez aussi