10 bonnes raisons d’aller à la biennale d’art contemporain de Sharjah

alt
Oeuvre de Kazuyo Sejima

1.    Il ne vous reste plus que 2 petites semaines pour découvrir la 11ème  biennale (qui a débuté le 15 mars) avant qu’elle ne ferme ses portes le 11 mai !

2.    À condition de se munir d’une bonne carte (ou un bon GPS) et d’éviter les heures de pointe, finalement Sharjah n’est qu’à ½ heure de Dubai !

3.    Si vous avez aimé Art Dubai, vous adorerez la biennale car la qualité des œuvres exposées qui viennent des 4 coins du monde y est aussi très relevée.

4.    Il faut soutenir la démarche culturelle de cet émirat voisin, qui gagne à être connu, ou arrêter de se plaindre qu’ils n’y a pas assez de culture aux EAU !

5.    Découvrir les 4 sites très différents sur lesquels sont réparties les œuvres (se faire bien expliquer à l’accueil, prendre un plan,  mais la signalétique est bien faite) et ils sont à « walking distance » les uns des autres.

6.    On a adoré le site de la Sharjah art foundation situé dans héritage area (zone rose sur le plan), mélange  d’anciennes bâtisses locales rénovées (dans le même style que Bastakya) et de bâtiments modernes épurés, matériaux,  perspectives et éclairages, tout est beau !

7.    Il y en a pour tous les goûts, certaines installations sont très  poétiques, d’autres drôles  ou purement artistiques. On y trouve des pièces très avant-gardistes, d’autres plus classiques, des références politiques, sociales, morales, religieuses venant de tous horizons.

8.    Les vidéastes sont très bien représentés avec de nombreuses projections souvent très bien mises en scènes.

9.    Ne pas manquer « infinite rock » de l’allemand Thilo Franck  dont  l’intérieur nous offre justement infinité de possibilités et de références sous des dehors déjà prometteurs !

10.     …à vous de nous dire, quand vous y serez allée 😉

Le reste en images

alt
Magic Rock

alt
Yuko Hasegawa

alt

alt

Plan d’accès

alt

Véronique Talma

Test biographie

Vous aimerez aussi