On a testé pour vous: le “Rare Brunch” du Porterhouse avec accès plage et piscine

alt En ces temps bousculés, il fait bon se retrouver entourés de ses proches surtout lorsque la plupart sont loin, justement. Sofitel The Palm vient de lancer son “Rare Brunch” sur le thème du traditionnel déjeuner dominical en famille, chaleureux et réconfortant. “On essaye de donner aux expatriés ce qui leur manque. Ici, les gens ne recherchent pas le côté Michelin mais une expérience sympathique et familiale,” explique Olivier Chaleil, l’Executive chef de l’hôtel depuis trois ans, soit son ouverture. Auvergnat de Chaleil, un village patronyme, et fils d’instituteurs, le chef se souvient de la figure paternelle qu’il n’était pas question d’interrompre les déjeuners du dimanche. “C’est pourquoi on a ramené la cuisine dans le restaurant. On propose un brunch servi à table pour ceux qui veulent pouvoir déguster, apprécier les plats sans qu’un des hôtes ne se lève toutes les cinq minutes.” Et la plupart du temps à tour de rôle plutôt qu’ensemble… alt Un savoir-vivre à la française mais façon ranch puisque le ton du brunch est à la grillade, le Porterhouse étant griffé Steak House et médaillé. Pas vraiment une surprise puisqu’Olivier Chaleil a officié chez Marc Meneau à Vézelay -3 étoiles Michelin- avant de diriger l’équipe qui a donné sa 2ème étoile à la Côte d’Or de Nuit Saint Georges. Mais ici point de formalités, c’est un peu comme si vous receviez Papy, Mamy, Tonton et les cousins à la maison. altalt   On démarre donc avec un tartare de “Black Angus” coupé au couteau, une viande séchée de boeuf fumée -origine Espagne- édulcorée et relevée de copeaux de gouda. De beurre à tartiner point, mais un parfait de foie qu’on étale sans fin. Suit, le petit délice local du chef, un lamajun – la pizza régionale- parsemée d’agneau haché aux épices. Attention, ne surtout pas se lâcher sur les entrées, car le plat de résistance est copieux, pour le moins. “Tenderloin” américain nourri au grain, “Rib Eye” de Nouvelle Zélande élevé en plein air, agneau australien longue cuisson en rôtisserie et leurs sauces et accompagnements. On aime beaucoup les pommes de terre à la crème de moutarde et l’épi de maïs à grignoter. Le côté rustique, fermier et cow boy s’harmonise parfaitement à la délicatesse hexagonale.

Au dessert, on a le droit de se lever de table et de s’y rendre trois fois ou plus si nécessaire. Des tourtes aux fruits à la pâte brute et onctueuse qui ne fait pas semblant de ne pas vous faire grossir, pour le dire élégamment. Rhubarbe, pomme, poire et potiron. Foutu pour foutu, on vous recommande aussi les tartes, le gâteau au chocolat “maison” et les “mud cakes”.

Pour ceux qui ne conduiraient pas ce jour là, le Rare Brunch propose ses cocktails “in house”: le Porterhouse Mule (vodka, lime, sirop de gingembre maison, un zeste de ginger ale), trois types de Bloody Mary (Pickle mais surtout le petit goût fumé du BBQ Twist qui se marie à merveille aux viandes grillées) et des Bramble (Classic, Pastèque/basilique ou Framboise/menthe). alt Et après tout ça, vous avez le droit de vous plonger dans la piscine et de revenir prendre une dernière tranche de gâteau si votre estomac vous le permets, ou vous y prélasser toute l’après midi jusqu’au coucher du soleil. Profiter de la vue imprenable sur Dubai: The Palm oblige. Quand? Le vendredi à partir de 12h30 Package RARE brunch incluant l’accès plage et piscine Sans alcool: AED350 Avec alcool: AED495 Gratuit pour les enfants de -6 ans Réservation sur dining.palmdubai@sofitel.com ou par téléphone au 044 55 5656 ou http://www.sofitel-dubai-thepalm.com/en/porterhouse.htm

Si vous êtes plutôt amateurs de poissons et fruits de mer, le brunch du restaurant Moana Seafood offre également l’accès plage et piscine aux même tarifs. (Lire l’article)

Kyra Dubai @jjdubai FB: My Fantastic Life in Dubai
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus et suivez-nous sur Instagram  ou Facebook !
 
  

 

Vous aimerez aussi